Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, avril 29 2017

Il était une fois... La traversée

il_etait_une_fois_la_traversee.jpgIl était une fois... La traversée, Véronique Massenot, Clémence Pollet, HongFei 13€50

C'est l'histoire d'un éléphant qui veut traverser la rivière. Il est sympa l'éléphant, quand un couple de tigre demande s'ils peuvent monter sur son dos, pour éviter de se mouiller, il accepte tout naturellement. Ils sont sympa les tigres, quand trois singes demandent à monter sur leur dos pour traverser aussi, ils acceptent sans hésitation. Les singes aussi d'ailleurs sont sympa, ils prennent la famille de mangouste.
Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée, avec accumulation, ce qui explique le format à la française tout en hauteur de l'album. (oui, parce que moi quand j'ai vu la couv, je me suis dit "quelle drôle d'idée ce format pour une histoire de déplacement". J'aurais du me douter qu'il y avait une raison, d'ailleurs l'empilement est déjà présent sur la couverture, pour une experte de la lecture de l'image je n'ai pas fait fort sur ce coup là)

Lire la suite...

mercredi, mars 8 2017

Chut!

chut__Cadier_Pige.jpgChut! Morgane De Cadier, Florian Pigé, HongFei 15€50

La page de garde annonce la couleur. Deux maisons au milieu de rien. Deux maisons identiques. Identiques? Non, symétriques, on pourrait presque dire diamétralement opposées. D'ailleurs, elles sont séparées par la charnière de la page. Celle de droite se distingue par un écriteau: Vendu.

Celle de gauche est habitée par monsieur Franklin, celui que nous avons vu sur la couverture. Vous avez remarqué son sourire à l'envers? Ses paupières tombantes? La fenêtre et la porte fermées derrière lui? Alors vous l'avez compris, ce n'est pas un marrant.

Ce qu'il aime par-dessus tout c'est le calme, le silence, être tranquille quoi.

Le nouveau propriétaire de la maison de droite, on ne connaît pas son nom. Ce qu'on sait de lui c'est qu'il a beaucoup d'amis, qu'il aime faire la fête et qu'il met plein de lumières à ses fenêtres.

Autant dire que son arrivée ne met pas Monsieur Franklin en joie.

Lire la suite...