Mot-clé - ohn Burningham

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, janvier 13 2017

Les enfants terribles de John Burningham

edouardo_le_terrible.jpgEn décembre, la revue Le furet a consacré son numéro aux enfants qui nous mettent au défit.
Avec ma collègue Céline Touchard, j'y signe un article sur les enfants terribles dans l’œuvre de John Burningham, que je vous propose de découvrir ici.

Dans la littérature enfantine, soumise à une tension entre prescription et fantaisie, sont très vite apparus de drôle de trublions, aussi déconcertants pour les parents que réjouissants pour leurs enfants…

Enfants difficiles ou, simplement, qui ne correspondent pas aux normes ?

Dans l’album jeunesse, où l‘image a une fonction capitale, les bêtises sont devenues un thème récurrent, voire un genre à part entier… Nous souhaitons mettre ici à l’honneur John Burningham, l’un des plus grands auteurs britanniques pour enfants.

Ses petits héros sont sans doute terribles pour leurs parents, les injonctions qu'ils subissent sans cesse en témoignent. Mais dans le conflit générationnel, l'auteur, ancien élève de Summerhill, se place résolument du côté des enfants et ses albums plaident pour leur émancipation. Et s’ils ne se montraient difficiles qu'en réaction à une éducation trop stricte ?

bain_Marcelle_litterature_enfantine.jpegEn 1977 et 1978, deux albums ont pour héroïne Marcelle, Ne te mouille pas les pieds Marcelle  et Veux tu sortir du bain Marcelle (Père castor Flammarion). Le recours récurent de cette enfant au jeu symbolique lui permet de résister face à une mère prosaïque et à l’injonction facile…

En 2006, paraît  Edouardo le terrible (Gallimard jeunesse)dans lequel le petit garçon subit le regard prescripteur des adultes au point d'y perdre sa personnalité.

À trente ans d'écart, ces trois albums sont liés par leur thématique et la manière dont ils dépeignent les relations adultes/enfants. Marcelle comme Édouardo semblent captifs des fortes attentes des adultes à leur égard. Marcelle ne doit son salut qu'à sa fuite dans l'imaginaire alors Édouardo ne sera finalement « réhabilité » que suite à une série de malentendus.

Il est intéressant de souligner qu'aucun des deux n'a la parole, ils sont réduits à l’état d’objets par les adultes.


Lire la suite...