Mot-clé - littérature enfantine

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, avril 15 2019

La la langue

La la langue, Aliyah Morgenstern, Susie Morgenstern, Serge Bloch, Saltimbanques, 13€90

La la langue, c'est l'histoire du développement du langage chez le jeune enfant. Aliya Morgenstern est linguiste, elle explique ici avec toute la précision de sa profession le processus qui permet au petit humain d'apprendre à parler.

Ses explications, elle nous les livre dans la langue du récit plutôt que dans un langage scientifique. Elle est bien placée pour savoir à quel point la forme est importante.
Pour cela, elle s'est associée à sa mère, Susie Morgensteirn, autrice à succès de romans jeunesse. Mais bien sûr, quand on s'adresse aux enfants, il y a aussi une autre forme de narration, qui m'est particulièrement chère. Les images, qui ont été confiées à Serge Bloch, qui a déjà illustré plus d'une centaine d'albums (dont les séries "Max et Lili" et "SamSam")

Autant dire que nous avons affaire à un trio de haut vol, chacun maîtrisant parfaitement sa partition, et qu'ils nous offrent une oeuvre polyphonique tout à fait réussie.

On y apprend comment le langage se construit dès la naissance, et même avant, et on suit les différentes étapes, du babil aux phrases construites.

Le développement moteur et affectif sont également abordés.

Lire la suite...

vendredi, avril 5 2019

Fais attention Alexandre

Fais attention Alexandre, Pamela Allen, Kaléidoscope 13€

En compagnie d'Alexandre, ses quatre frères et sœurs et sa mère, nous visitons Sydney, ou en tout cas les environs d'un de ses parcs, avec l'Opéra a l'horizon.

Seulement voilà, Alexandre n'est pas un caneton très sage, bien que sa mère lui répète sans cesse de faire attention, il est toujours à la traîne, tête en l'air.

Ses frères et sœurs, beaucoup plus raisonnables, marchent dans les pas de la cane, cancanant à qui mieux mieux.

A force de traîner, voilà qu'Alexandre a tout bonnement disparu.

C'est la panique pour la famille canard, mais soudain on entend son faible "coin!", ouf, il n'est pas loin.

Lire la suite...

vendredi, mars 29 2019

Mon chat sauvage

Mon chat sauvage, Isabelle Simler, éditions courtes et longues,15€

Il a le format d'un petit roman, peut se lire comme un album et a la précision d'un documentaire. Autant dire que nous avons affaire à un livre inclassable. J'imagine que les bibliothécaires vont s'arracher les cheveux pour savoir où le ranger mais moi, j'avoue, j'aime assez ce côté "hors des cases"

D'autant qu'il offre plusieurs niveaux de lectures tant dans les images que dans le texte.

Lire la suite...

mardi, mars 26 2019

Moi mon ombre

Moi mon ombre, Evelyne Mary, Sébastien Joanniez, l'étagère du bas, 16€

Au fil de la journée, un petit garçon s'interroge sur son ombre. Elle est son double, sa confidente. Facétieuse elle disparait à midi avant de réapparaitre pour partager ses jeux, danser sur les murs.

Toujours présente et en même temps impalpable, elle incite à la réflexion.

Le texte, rédigé à la première personne, nous invite dans les pensées de l'enfant. Il ouvre la réflexion sur des questions telles que la conscience de soi, de l'autre, la notion d'empathie, de solitude. En se demandant qui est ou ce qu'est son ombre, l'enfant s'interroge bien sûr sur lui même. Mais l'ensemble reste léger et ludique.

 

Lire la suite...

vendredi, mars 22 2019

Jusqu'en haut

Jusqu'en haut, Emilie Vast, MeMo, 16€

Un album au format à la française, tout en hauteur. Il faut bien ça pour représenter l'arbre de ses racines jusqu'à la cime. Il se découpe en noir, sur la page blanche, dans son feuillage on repère quelques tâches de couleurs, qui ne sont pas toutes faciles à identifier.

Au sol, Coati cherche des fruits.
Vous ne connaissez pas le Coati? Moi non plus figurez vous, mais l'image nous renseigne: c'est un petit animal qui ressemble à un raton laveur. "Oh, trop mignon!!!" a dit ma fille.

Mais voilà qu'Ocelot lui tombe dessus. Interrogé, ce dernier se défend: "Mais c'est Ibis qui m'a fait tomber de mon tronc, en me piquant le bec!"

Un traveling vertical nous fait monter un peu plus haut dans l'arbre en même temps qu'on remonte le temps pour voir Ibis, ses grandes ailes rouges déployées, qui, de son bec, pique en effet la tête du félin (oui, l'Ocelot est en genre de léopard, vous ne connaissiez pas non plus je parie).
Mais ce n'est pas de sa faute, c'est Tamandua qui l'a poussé en lui donnant un coup de queue.

Lire la suite...

mercredi, février 13 2019

Où est le loup?

Où est le loup? Martine Perrin, Saltimbanque, 13€50

Avec ses pages cartonnées et ses angles arrondis, il a un faux air d'album pour les tout-petits. D'autant que l'autrice, Martine Perrin, a déjà souvent montré sa capacité à s'adresser aux très jeunes enfants avec ses images contrastées et ses rythmes et ses textes rythmés.

Mais ici, elle explore une nouvelle forme, hybride, entre livre jeu et cahier d'activité. Elle invite les enfants à jouer avec les représentations du loup.

Lire la suite...

lundi, janvier 28 2019

Pablo

Pablo, Rascal, pastel, 10€50

C'est que ce n'est pas une mince affaire de venir au monde. Pablo, lui, il est prêt. De toutes façons, il est devenu trop grand pour sa coquille. Aujourd'hui, il va éclore.

Il prend son petit déjeuner dans son oeuf (petit croissant et chocolat chaud, nous dit le texte).

Ce qu'il y a de chouette, avec les albums qui ne nous en montrent pas trop, c'est qu'ils laissent de la place à l'imagination du lecteur. On visualise donc un petit poussin, qui peut se parer des attributs qui nous sont chers. Dans ma tête par exemple, je le vois installé à table avec une nappe à carreaux et ses pattes ne touchent pas par terre parce qu'il est trop petit. Mais bon, chacun fait ce qu'il veut avec ses représentations mentales, vous pouvez aussi bien l'imaginer faisant le poirier si ça vous chante.  Ce qui compte, c'est que vous n'imposiez pas votre vision à l'enfant à qui vous lisez (alors que lui à le droit de vous décrire la sienne en long et en large, je sais, c'est injuste)

 

Lire la suite...

dimanche, janvier 13 2019

Article sur les albums jeunesse contre les discriminations

En mai 2017, l'association L.I.R.E. à Paris, pour laquelle je travaille, a organisé une journée d'études, en partenariat avec Le furet petite enfance et diversité, sur le thème "lectures d'albums pour lutter contre les discriminations".

Dans ce cadre j'ai fait, avec ma collègue Céline Touchard, une intervention sur les livres qui se rebellent contre les discriminations.

Beaucoup nous avaient demandé à l'époque si le texte de notre intervention était disponible.

Il a fallu du temps mais c'est aujourd'hui le cas, dans le livre collectif, coordonné par Christelle Haussin, Sylvie Rayna, Marie-Nicole Rubio et Paulette Séméria Petite enfance, art et culture pour inclure.

Lire la suite...

jeudi, janvier 3 2019

Ici et là

Ici et là, Adseline Ruel, Minedition, 9€50

L'ours blanc est "ici". Le pingouin "là". Ils se font face mais la charnière de la page les sépare. Les deux seuls mots écrits sur la page disent la distance qu'il y a entre eux. Ici, ce n'est pas là, loin de là.

A la page suivante, les deux mots sont  "dedans" et "dehors". C'est le pingouin, de l'extérieur, qui semble chercher à établir le contact, il fait un pas en direction de l'ours, dont le museau dépasse de l'igloo. Lui n'a pas d'abri, il est en demande.

En haut/en bas, dedans/dehors, chaque page expose une opposition, à la façon d'un imagier des contraires. Mais l'image raconte. Le pingouin cherche décidément la rencontre. L'ours veut le fuir, ou s'en protéger, il n'a manifestement pas l'intention de l'accueillir.

Lire la suite...

mercredi, décembre 19 2018

Le livre du livre du livre

Le livre du livre du livre, Julien Baer, Simon Bailly, Hélium, 16€90

Par une belle journée d'été, Thomas et ses parents profitent de la plage. Mais pendant que les adultes font la sieste, il s'éclipse pour profiter du paysage quand le soleil commence à décliner il s'aperçoit qu'il est perdu. C'est alors qu'il trouve un lire. Il l'ouvre et découvre l'histoire de Thomas, un petit garçon qui passe la journée en montagne avec ses parents. Il s'éclipse et s'aperçoit qu'il est perdu. Il trouve alors un livre...

Le récit enchâssé se répète, au mot près. Les enfants repèrent d'autant mieux cette redite que le texte est rimé et rythmé.

Seules les images permettent aux trois histoires de se différencier, elles donnent le contexte, la saison, l'ambiance générale. Elles font le récit, au même titre que le texte.

Lire la suite...

- page 1 de 10