Mot-clé - l école des loisirs

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, octobre 30 2018

L'antarctique de Simon

L'antarctique de Simon, Adrien Albert, l'école des loisirs, 12€70

Revoilà Simon, le petit lapin perdu dans un monde d'humains qui, dans un épisode précédent gravissait une montagne pour rejoindre son grand frère.

Nous le retrouvons ici au fond de son lit, alors qu'il est presque minuit (23h51 précisément): il ne trouve pas le sommeil. Le souvenir de son récent voyage en Antarctique le tien éveillé.

Cette fois, c'est à son ami Bob qu'il a rendu visite. Et une fois de plus, il a dû faire preuve d'opiniâtreté, puisqu'il a pris un bateau, un train et un avion, dont il a sauté en parachute, pour atterrir enfin au milieu d'un groupe de manchots. Car Bob vit  et travaille en Antarctique, ce qui fait un petit bout de chemin tout de même.

Mais au point de rendez-vous, pas de Bob, juste un bar fermé au milieu du glacier. Sans inquiétude, Simon y déplie sa tente, et s'endort pour la nuit. Il retrouvera son ami le lendemain.

Lire la suite...

mercredi, novembre 22 2017

Des idées de cadeaux de noel en lien avec la littérature enfantine.

Évidemment, à noël comme aux anniversaires, j'offre très souvent des livres. D'ailleurs, si vous cherchez des idées, vous pouvez vous référer aux tags par âge, juste là, sur la gauche. Mais on ne peut pas non plus offrir que ça et les jeux sont tout aussi importants pour les enfants que les histoires.

J'aime assez en choisir qui sont issus de l'univers d'un auteur/illustrateur jeunesse. Parce que ça permet de faire le lien avec les albums, parce que c'est beau et puis aussi parce que c'est une façon comme une autre de soutenir les auteurs (je me demande s'ils sont mieux payés pour les jeux que pour les livres? Je le souhaite en tout cas)

Voilà donc ceux que j'ai offert à mes mouflettes ou à des amis.

  • Le labyrinthe du minotaure, d'après Yvan Pommeau, l'école des loisirs, 18€90

labyrinthe minotaure littérature enfantineUn jeu de plateau dans le quel le premier joueur à trouver une sortie a gagné. Si le hasard à une vraie importance, puisqu'il se joue avec des dès, il faut aussi faire preuve d'un minimum de stratégie pour gagner. Les règles sont simples et un enfant de 7 ans peut y jouer sans problème, tout en ayant une vraie marge de progression. Mes mouflettes, de 7 et 12 ans y jouent ensemble, et j'apprécie de me joindre à elles.

.

  • Le loto de la nature, d'après François Delebecque, les grandes personnes, 13€50

loto delebecqueLe jeu de loto c'est un classique indémodable. Il présente l'avantage de réunir les générations puisque les grands-parents d'aujourd'hui y ont joué enfants. On retrouve dans ce coffret le principe habituel: des planches thématiques (insectes, fruits, animaux etc) sur lesquelles il faut poser la carte correspondante. Mais ici on retrouve les images des albums de François Delebecque, il faut donc associer chaque image à sa silhouette. Le jeu offre donc un degré de difficulté supplémentaire, moi je le trouve parfait dès 3 ans.

  • Le cadeau de Popov, d'après Janik Coat, MeMo, 19€50

idée cadeau noel popovLes cubes gigognes à empiler sont, à mes yeux, des indispensables pour les jeunes enfants. Ils permettent de travailler la coordination œil/main, les notions de tailles, d'intérieur et d'extérieur. Mais surtout, c'est marrant de casser une belle pyramide de cubes! (et ça permet à l'enfant d'expérimenter son pouvoir d'agir sur le monde, non, ce n'est pas pour nous casser les pieds qu'ils aiment ça). La version de Janik Coat à ma préférence, d'une part bien sûr en raison de sa grande élégance (je suis sensible aux lignes pures de ses dessins) mais aussi pour le choix atypique des animaux représentés et parce qu'il reprend les personnages Popov et Samothrace, ce qui permet aux enfants de faire le lien avec les albums. Un succès dès 1 an.

Lire la suite...

vendredi, octobre 20 2017

Questions idiotes

questions_idiotes_litterature_enfantine.jpgQuestions idiotes, Philippe Corentin, école des loisirs, 10€

Mais qu'elles sont bêtes les grandes personnes! Franchement, il faut toujours tout leur expliquer.

C'est que les pauvres, elles n'ont pas un grand sens de l'observation. On pourrait devenir rouge écrevisse et tout hurlant avant qu'elles ne comprennent que oui, l'eau de la douche est trop chaude! Rha la la, quels empotés.

Philippe Corentin, lui, il a les yeux en face des trous, il observe les adultes et quand il les représente, il n'hésite pas à les égratigner. Ici il s'amuse de toutes ces questions toutes faites, prononcées sans qu'on y réfléchisse et les illustre avec sa gouaille habituelle. Le résultat est frais, drôle et juste assez irrévérencieux pour qu'on comprenne que, quel que soit son âge, l'auteur se sent plus enfant qu'adulte.

Lire la suite...