Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, novembre 15 2017

Ringard

ringard littérature enfantineRingard, Emily Gravett, Kaléidoscope, 13€

Harbert avait un bonnet, tout douillet, tout coloré, tricoté par sa grand-mère. Mais voilà,  quand il arrive devant les autres, le verdict est sans appel. Ce bonnet est RINGARD.

Alors, Harbert va tenter de suivre la mode. Il va s'efforcer d'avoir, lui aussi, le couvre-chef qui va bien. Avec son style dynamique et coloré, Emily Gravett se moque en image des phénomènes de mode. Les chapeaux adoptés par les autres protagonistes sont tous plus ridicules les uns que les autres. Mais, puisque tous portent peu ou prou le même modèle, c'est qu'il est tendance. Seul le pauvre Harbert a décidément toujours un temps de retard.

Lire la suite...

mercredi, novembre 8 2017

Loupé!

loupe.jpgLoupé! Chrisitan Voltz, Rouergue, 13€50

Ce que j'aime bien chez Christian Voltz (bon, en vrai y'a plein de trucs que j'aime bien chez lui, mais entre autre ça), c'est qu'il nous fait pas la morale. Il nous dit pas ce qu'on devrait faire, il nous dit pas ce qui est bien et ce qui est mal. Il se contente de raconter des histoires, libres à nous d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Et, quand il s'amuse des défauts de ses contemporains, il le fait avec plein d'humour, ce qui fait tout de suite passer la pilule.

Ici, il nous montre un bonhomme, probablement pas tout jeune, en témoignent les rides et la casquette de grand-père, qui attend le bus. A ses côtés, un grand dadais, un d'jeuns, un wesh-wesh, bref, un spécimen assez courant que l'on pourrait nommer jeune-adulte ou ado attardé. Un vrai "digital native" en tout cas, smartphone greffé à la main.

Le décor semble minimaliste: un bout de trottoir, une fenêtre et l’arrêt du bus.

Lire la suite...

vendredi, octobre 20 2017

Questions idiotes

questions_idiotes_litterature_enfantine.jpgQuestions idiotes, Philippe Corentin, école des loisirs, 10€

Mais qu'elles sont bêtes les grandes personnes! Franchement, il faut toujours tout leur expliquer.

C'est que les pauvres, elles n'ont pas un grand sens de l'observation. On pourrait devenir rouge écrevisse et tout hurlant avant qu'elles ne comprennent que oui, l'eau de la douche est trop chaude! Rha la la, quels empotés.

Philippe Corentin, lui, il a les yeux en face des trous, il observe les adultes et quand il les représente, il n'hésite pas à les égratigner. Ici il s'amuse de toutes ces questions toutes faites, prononcées sans qu'on y réfléchisse et les illustre avec sa gouaille habituelle. Le résultat est frais, drôle et juste assez irrévérencieux pour qu'on comprenne que, quel que soit son âge, l'auteur se sent plus enfant qu'adulte.

Lire la suite...

mercredi, octobre 4 2017

Le bondivore géant

Le-Bondivore-Geant.jpgLe bondivore géant, Julia Donaldson, Helen Oxenbury, Kaléidoscope, 13€

D'abord, sur la page de titre, il y a Lapin qui bondit. Il se dirige vers son terrier et, ma foi, la prairie à l'air plutôt tranquille et paisible, c'est même le genre de paysage dans le quel on irait volontiers faire une promenade.
Mais de son terrier sort une grosse et impressionnante voix: "C'est moi, le bondivore géant, aussi horrible que méchant"

Voilà le lapin bien penaud qui va chercher Minette à la rescousse. Elle se propose de s'approcher discrètement du terrier et de sauter sur l'intrus.

"C'est moi, le BONDIVORE GEANT et je t'écraserai comme un taon!" V'là la Minette bien moins courageuse, elle se carapate à son tour et va chercher l'aide de l'ours.

Lire la suite...

lundi, octobre 2 2017

Raoul, T'aurais pu prévenir avant de partir...

raoul_t__aurais_pu_prevenir_avant_de_partir.jpgRaoul, T'aurais pu prévenir avant de partir, Michel Van Zeveren, Pastel, 13€50

Il y a des livres qu'on attend avec une légère appréhension. 

Ok, le premier était parfait, le second pas décevant, mais y a-t-il vraiment un filon pour en faire un troisième opus?

Là en plus, j'avoue que j'étais un peu sceptique sur le thème central de l'album.

Dans cet épisode, Raoul perd son grand-père. Son papipa avec le quel il avait une relation amicale et pleine de tendresse dans Mais c'est une fille.

J'étais pas trop chaude pour le voir mourir moi, ce personnage là, je m'y étais attachée. Et puis, disons le, j'avais peur du côté pathos qu'il n'est pas facile de tenir à distance quand on aborde le deuil avec les enfants.

Mais comme le titre prêtait à sourire, j'ai tout de même voulu le voir.

Lire la suite...

lundi, septembre 4 2017

Mon chien à des plumes

mon_chien_a_des_plumes.jpgMon chien à des plumes, Susan McElroy Montanari, Anne Wilsdorf, kaléidoscope 13€

Lula Mae voudrait avoir un petit chien. Mais sa maman ne veut pas entendre parler d'une bouche de plus à nourrir. La fillette n'est pas en manque d'idées, elle lorgne sur les poulets qui se promènent devant la maison. Et l'un d'entre eux semble se prendre pour le maitre des lieux. Ni une ni deux, paf, elle lui saute dessus, s'en saisit et le caresse en chuchotant "Bon chiot". Il a pas l'air de cet avis et se débat "Ka ka ka!" en battant des ailes.

Papa, maman et même bébé Berry semblent bien un peu perplexes devant la lubie de Lula Maé mais après tout, pourquoi pas. Tant que cette poule ne rentre pas dans la maison précise maman.

Lire la suite...

jeudi, juillet 20 2017

Qui a peur?

qui_a_peur_litterature_enfantine.jpgQui a peur? Alain Chiche, Frimousse 12€

Qui a peur? Tout le monde voyons, nous le savons bien. Et, de temps en temps, quand nous sommes face à nos peurs d'adultes, cette pensée nous rassure drôlement. Les enfants, parfois, pensent être les seuls à ressentir certaines inquiétudes. Surtout s'ils n'ont pas de mots pour les exprimer. Quel soulagement pour eux quand ils découvrent, au détour d'un album ou d'une conversation que leurs angoisses sont partagées par leurs pairs mais aussi par les petits héros des histoires!

Je pense vraiment que tant que les angoisses feront partie du développement normal des enfants, les livres qui les montrent seront nécessaires. Ceux qui font peur mais aussi ceux qui rassurent, qui détournent les figures effrayantes, les tournent en ridicule.

C'est un peu le propos de cet album dans le-quel Alain Chiche explore l'universalité du sentiment de peur en montrant que même les créatures qui hantent nos cauchemars y sont confrontées.

Lire la suite...

mercredi, juillet 5 2017

Tout sur les tremblements de terre

tout_sur_les_tremblements_de_terre.jpgTout sur les tremblements de terre, Perceval Barrier, Matthieu Sylvander, école des loisirs, 12€20.

Voilà un moment que l'école des loisirs s'amuse à croiser les genres. Entre les romans et la bande-dessinée par exemple. Mais aussi, de plus en plus, entre les albums et les documentaires. C'est le cas dans le très précis  Comment fabriquer son grand frère et c'est encore le cas ici. Et une fois de plus, la réussite est totale.

Dans la plaine immense et tremblotante, Aigle tremblotant est occupé. Il compte. A chaque fois que la terre tremble, il fait une encoche sur son totem. Et il en a déjà fait 2 556 761 quand arrive un gros camion jaune conduit par un homme qui à la coupe de cheveux de Trump mais qui à l'air sympa quand même. Enfin mois antipathique en tout cas. Appelons le Bob (parce qu'il s’appelle Bob).

Lui, il a des projets. Une grande ville sera bâtie dans la pleine. Avec plein de trucs supers comme une piscine, une gare, un aquarium géant, bref, il s'emballe déjà. Et, dans le même temps, il se met à l'ouvrage.

Mais évidemment, dès que la terre tremble, son ouvrage s’effondre. Avec les conseils avisés d'Aigle Tremblotant et surtout les connaissances technique de Tablette Tactile il va peu à peu comprendre le phénomène des tremblements de terre, les normes de constructions pour y résister et encore bien des leçons de la vie mais ça, je vous laisse le découvrir dans l'album.

Lire la suite...

mercredi, juin 21 2017

Les ogres

les_ogres.jpgLes ogres, Jean Gourounas, Rouergue, 13€90

Au fond de la sombre forêt brillent les fenêtres d'une maison. Dès qu'on ouvre l'album, on découvre ses habitants, à travers des découpes dans la page. Ce sont des genres de petites boules de poils colorées, qui tremblent de frayeur. Dehors, un énorme œil les guette.

Dans le décors, esquissé d'un trait gris, d'une confortable maison, ils prennent la fuite, en ordre dispersés, au cri de "ouh, làlà, ouh là là là là, courez, courez" bientôt suivi d'un enfantin "purée!" Ils ont beau fuir sur leurs petites papattes, la bête les dévore un à un.


Lire la suite...

samedi, mai 6 2017

Bof...

bof_delacroix_litterature_enfantine.jpgBof... Clothilde Delacroix, talents hauts, 12€

Tiens, on la connaît cette petite lapine là. Elle nous avait déjà bien fait rire dans gros mensonge. Et sa mère, à la mine tellement expressive aussi.

Aujourd'hui, c'est pas la grosse patate. Dès le réveil, alors que sa mère pète la forme, la mouflette se montre maussade. C'est pas qu'elle affirme que ça va pas, hein. Mais son unique réponse à chaque proposition de sa mère ne laisse pas beaucoup de place au doute. Ce Bof... sans cesse répété inquiète quand même  un peu sa maman. Moi, perso, je me demande si elle serait pas en train de rentrer doucement dans la pré-adolescence, tout simplement (oui, j'ai ce modèle là à la maison, le Bof revient souvent chez moi aussi)

Lire la suite...

- page 1 de 11