Mot-clé - dès 9 ans

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, octobre 24 2018

Rue des quatre-vents

Rue des quatre-vents, au fil des migrations, Jessie Magana, Magali Attiogbé, Les éléphants, 16€50

En 1890, rue des quatre-vents, vivaient Marcel, l'auvergnat qui tenait le troquet, Marco, l'italien joueur d'accordéon et aussi le petit Stephaan, venu de Begique avec sa famille, parce qu'il y avait du travail à la briquetterie.

Sur les murs de la rue des quatre-vents, on trouve une publicité pour les bouillons kub, hé oui, déjà. Sur la route pavée passent des chevaux et des carrioles. Un chantier commence, qui éventre la rue, il durera des années.

L'histoire se raconte autant dans l'image, au long format italien, que dans le texte, qui se trouve sur un rabat à droite, comme pour ne pas altérer le paysage.

On identifie facilement une rue typiquement parisienne, avec ses immeubles aux toits en zinc. L'école publique y est divisée en deux parties, garçons et filles (tiens, côté filles il y a des rideaux aux fenêtres). Les hommes portent des moustaches et les femmes des robes longues, les petits garçons des culottes courtes.

Sous le rabat, comme à l'écart, invisible au premier regard, le quartier le plus pauvre de la rue. Ici, dans les baraques instables, les habitants sont en guenilles.

Le décor est planté, nous le retrouverons à chaque page et, à travers cette rue, ses batiments et ses habitants, un peu plus d'un siècle d'histoire va se tisser.

Lire la suite...

dimanche, décembre 10 2017

Ruby tête haute

ruby_tete_haute.jpgRuby tête haute, Irène Cohen-Janca, Marc Daniau, éditions des éléphants, 15€

Il y a des histoires qui font l'Histoire et il est important de les raconter, de les transmettre, de les faire exister pour surtout, surtout, ne jamais les oublier. L'histoire de la petite Ruby est de celles là.

Dans la Lousianne des années 60, les noirs et les blancs ne se mélangent pas. Ruby, comme tous ses camarades, va donc à l'école qui leur est réservée. Rien de plus normal pour cet enfant de 6 ans qui a toujours connu la ségrégation. Avec sa famille, ses amis, elle vit dans un monde uniquement peuplé de noirs, à l'école comme pendant les vacances.

Mais un jour, des militants de l'égalité viennent frapper chez eux et convainquent sa mère d'inscrire Ruby à l'école des blancs (sous réserve d'un examen particulièrement difficile).

Personne ne demande son avis à la fillette. Personne ne lui explique les enjeux de sa réussite. Et, quand elle rentre à l'école des blancs, c'est sous les menaces de la foule haineuse, entourée de quatre policiers chargés de sa protection.

Ruby semble presque protégée par sa naïveté, elle ne comprend pas pourquoi devant l'école des manifestations sont organisées quotidiennement, ni pourquoi elle est la seule élève de sa classe. Elle va même jusqu'à reprendre les comptines racistes entendues dans la bouche des enfants blancs, sans les comprendre.

Tous les jours, c'est avec calme et en étant posée qu'elle traverse la foule des haineux.

Lire la suite...

samedi, décembre 31 2016

Comment fabriquer son grand frère

comment_fabriquer_son_grand_frere_vaugelade.jpgComment fabriquer son grand frère un livre d'anatomie et de bricolage, Anaïs Vaugelade, école des loisirs 19€80

Il y a plusieurs années, j'ai eu la chance de rencontrer Anaïs Vaugelade sur un salon. Elle a dédicacé Le matelas magique à ma mouflette et on a échangé quelques mots. Ma mouflette lui a dit qu'elle attendait avec impatience un nouvel album de Zuza, "son personnage le plus préféré du monde entier". A l'époque, Anaïs nous avait répondu qu'il n'y en aurait probablement pas d'autre. Grosse déception, mais heureusement, il y avait les Quichons pour nous consoler.

Alors vous imaginez ma joie quand j'ai vu un nouvel album avec pour héroïne l'impertinente fillette au catalogue de l'école des loisirs. J'ai immédiatement montré ça à ma mouflette. Les yeux gourmands, elle a regardé le catalogue "chouette, enfin". Si, du haut de ses dix ans, elle s'attarde moins aujourd'hui sur les albums que sur les romans, elle était tout de même bien contente de retrouver cette petite madeleine de sa petite enfance.

Elle  s'attendait certainement à retrouver les ingrédients qui ont fait le succès de ce personnage auprès des enfants: Des histoires à la fois loufoques et très proches de la pensée des enfants, une héroïne au caractère bien trempé, indépendante au possible, qui mène ses aventures joyeusement entourée de ses jouets.

Et, effectivement, on retrouve tout ça dans ce nouvel opus. Tout ça et tout le reste.

Lire la suite...