Mot-clé - dès 7 ans

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, janvier 5 2018

L'école des Petits Marsus

L'école des Petits Marsus, Benjamin Chaud, Little Urban, 13€50

Reprendre les personnages de Franquin, en l'occurence le marsupilami et sa petite famille, c'était un sacré pari, que Benjamin Chaud à relevé et réussi avec brio.

Deux titres sont déjà en librairies, l'école des petits Marsus et Le nouveau nid des Petits Marsus, d'autres seraient en préparation. Si l'on reconnait le trait foisonnant et les couleurs chatoyantes de l'illustrateur (entre autre) d'Une chansn d'ours, le mariage avec l'univers et l'humour de l'auteur original est un succès.

Sous forme d'album et non de bande-dessinée, on retrouve l'esprit de Franquin dans les situations comme dans le trait.

Lire la suite...

dimanche, décembre 10 2017

Ruby tête haute

ruby_tete_haute.jpgRuby tête haute, Irène Cohen-Janca, Marc Daniau, éditions des éléphants, 15€

Il y a des histoires qui font l'Histoire et il est important de les raconter, de les transmettre, de les faire exister pour surtout, surtout, ne jamais les oublier. L'histoire de la petite Ruby est de celles là.

Dans la Lousianne des années 60, les noirs et les blancs ne se mélangent pas. Ruby, comme tous ses camarades, va donc à l'école qui leur est réservée. Rien de plus normal pour cet enfant de 6 ans qui a toujours connu la ségrégation. Avec sa famille, ses amis, elle vit dans un monde uniquement peuplé de noirs, à l'école comme pendant les vacances.

Mais un jour, des militants de l'égalité viennent frapper chez eux et convainquent sa mère d'inscrire Ruby à l'école des blancs (sous réserve d'un examen particulièrement difficile).

Personne ne demande son avis à la fillette. Personne ne lui explique les enjeux de sa réussite. Et, quand elle rentre à l'école des blancs, c'est sous les menaces de la foule haineuse, entourée de quatre policiers chargés de sa protection.

Ruby semble presque protégée par sa naïveté, elle ne comprend pas pourquoi devant l'école des manifestations sont organisées quotidiennement, ni pourquoi elle est la seule élève de sa classe. Elle va même jusqu'à reprendre les comptines racistes entendues dans la bouche des enfants blancs, sans les comprendre.

Tous les jours, c'est avec calme et en étant posée qu'elle traverse la foule des haineux.

Lire la suite...

mercredi, novembre 8 2017

Loupé!

loupe.jpgLoupé! Chrisitan Voltz, Rouergue, 13€50

Ce que j'aime bien chez Christian Voltz (bon, en vrai y'a plein de trucs que j'aime bien chez lui, mais entre autre ça), c'est qu'il nous fait pas la morale. Il nous dit pas ce qu'on devrait faire, il nous dit pas ce qui est bien et ce qui est mal. Il se contente de raconter des histoires, libres à nous d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Et, quand il s'amuse des défauts de ses contemporains, il le fait avec plein d'humour, ce qui fait tout de suite passer la pilule.

Ici, il nous montre un bonhomme, probablement pas tout jeune, en témoignent les rides et la casquette de grand-père, qui attend le bus. A ses côtés, un grand dadais, un d'jeuns, un wesh-wesh, bref, un spécimen assez courant que l'on pourrait nommer jeune-adulte ou ado attardé. Un vrai "digital native" en tout cas, smartphone greffé à la main.

Le décor semble minimaliste: un bout de trottoir, une fenêtre et l’arrêt du bus.

Lire la suite...

dimanche, octobre 15 2017

Puisque c'est comme ça, je pars!

PuPuisque-cest-ca-je-pars-Litterature_enfantine.jpgisque c'est comme ça, je pars! Yvan Pommaux, l'école des loisirs, 14€80

On voit tout de suite qu'elle a l'imagination fertile la petite Nora. Avec Jojo, son doudou, elle invente des aventures dans le bac-à-sable. Mais sa mère l’interrompt: il est temps de rentrer. Norma fait l'effort de sortir de son jeu quand le téléphone maternel coasse. Désormais, maman est loin, très loin, perdue dans le fil de sa conversation. Elle ne se rend même pas compte du départ de sa fille.

La fillette rencontre son copain Félix et ensemble ils partent à l'aventure dans le parc qui peu à peu se transforme sous leurs yeux en jungle sauvage. Le petit bateau de bois qui flottait dans la fontaine devient réel, les statues s'animent et les plantes jettent un œil sur nos deux héros.

Ils deviennent alors des explorateurs, plongés dans un monde étrange et parfois inquiétant. Poursuivis par une lionne ou faisant naufrage dans le lac, Norma et Félix vont devoir affronter des situations périlleuses. Au point que la fillette va égarer son doudou, Jojo, son tout premier partenaire de jeu.

Lire la suite...

vendredi, septembre 29 2017

Le mauvais pli

Le-mauvais-pli.jpgLe mauvais pli, Juliette Binet, Rouergue, 12€90

Voilà un petit album au format proche d'un roman, divisé en trois chapitres, dont on pourrait penser que la narration va surtout se faire par le texte. Il n'en est rien.
Le mauvais pli est en réalité un album sans texte dans le-quel les quelques mots qui servent de nom de chapitres donnent une petite clef de lecture.

Il raconte les déboires d'un homme qui veut passer sur l'autre page. C'est-à-dire qu'il est d'abord sur la page de gauche et qu'il veut cheminer, vers celle de droite. Mais voilà, un livre, ce n'est pas un dessin animé, ce n'est pas linéaire, un livre ça se caractérise par sa reliure. La reliure qui fait  un pli dans la double page. Et ce pli va jouer des tours à notre héros.

Lire la suite...

mercredi, septembre 20 2017

Flamme

Flamme_litterature_enfantine.jpgFlamme, Zhu Chengliang, HongFei, 14€90

Flamme, la renarde, vit paisiblement avec ses petits, Petit Roux et Moucheté. Jusqu'au jour où ce dernier se fait enlever par des chasseurs.
Commence alors une course folle de la mère prête à tout pour sauver son petit.

Elle devra affronter les chasseurs et leurs chiens, faire preuve d’endurance et de ruse autant que de courage et finalement faire appel à la solidarité des autres renards pour parvenir à ses fins.

Lire la suite...

vendredi, septembre 15 2017

Louise

louise.jpgLouise, Stéphanie Demasse-Pottier, Magali Dulain, l'étagère du bas, 12€80

Côté pile, Louise est fière et forte, comme une petite guerrière. Elle nous regarde bien en face, sur la page de droite de l'album.
Mais dès la page suivante on rencontre son côté face. La voilà de dos et le texte, en vis-à-vis, nous confie le décalage entre son apparence et ce qu'elle est vraiment. Il y a ce qu'elle montre, et ce qu'elle est. La force et la fragilité.

Je me demande bien quel âge elle a cette petite Louise. Sa situation m'évoque tellement l'adolescence! Ce tiraillement entre l'image que l'on renvoie et la façon dont on se perçoit, le désir de fuite et les larmes cachées, tout cela me semble correspondre parfaitement au tempérament des collégiens.

Mais elle pourrait être bien plus jeune aussi, quel enfant n'a jamais ravalé ses larmes pour se montrer plus fort qu'il ne l'est?

Quoi qu'il en soit, son mal être est perceptible et il prend forme à travers les images au large trait noir, très expressives.

Lire la suite...

mercredi, juillet 12 2017

La souris philosophe

la_souris_philosophe.jpgLa souris philosophe, Michel Piquemal, Joanna Boillat, Didier jeunesse, 12€50

Tout commence là où finit la fable de La Fontaine, quand le rat (ici une souris) délivre le roi des animaux. Vous vous en souvenez? C'est celle dont est tirée le fameux "on a toujours besoin d'un plus petit que soi".

Ici donc, la souris rend service au Lion, en le délivrant du filet dans le quel il est pris, non par reconnaissance mais par simple altruisme, comme ça, parce qu'elle est sympa. C'est en tout cas ce qu'on croit au départ.

Le roi, bon, il semble un peu vexé d'avoir eu besoin d'elle, il est un peu vaniteux. Mais tout de même, il lui promet de ne jamais lui faire de mal.

Cela tombe bien, elle va se révéler être un sujet bien effronté.

Car, sitôt libérée, elle va demander à être sacrée reine à la place du roi.

Lire la suite...

mercredi, juillet 5 2017

Tout sur les tremblements de terre

tout_sur_les_tremblements_de_terre.jpgTout sur les tremblements de terre, Perceval Barrier, Matthieu Sylvander, école des loisirs, 12€20.

Voilà un moment que l'école des loisirs s'amuse à croiser les genres. Entre les romans et la bande-dessinée par exemple. Mais aussi, de plus en plus, entre les albums et les documentaires. C'est le cas dans le très précis  Comment fabriquer son grand frère et c'est encore le cas ici. Et une fois de plus, la réussite est totale.

Dans la plaine immense et tremblotante, Aigle tremblotant est occupé. Il compte. A chaque fois que la terre tremble, il fait une encoche sur son totem. Et il en a déjà fait 2 556 761 quand arrive un gros camion jaune conduit par un homme qui à la coupe de cheveux de Trump mais qui à l'air sympa quand même. Enfin mois antipathique en tout cas. Appelons le Bob (parce qu'il s’appelle Bob).

Lui, il a des projets. Une grande ville sera bâtie dans la pleine. Avec plein de trucs supers comme une piscine, une gare, un aquarium géant, bref, il s'emballe déjà. Et, dans le même temps, il se met à l'ouvrage.

Mais évidemment, dès que la terre tremble, son ouvrage s’effondre. Avec les conseils avisés d'Aigle Tremblotant et surtout les connaissances technique de Tablette Tactile il va peu à peu comprendre le phénomène des tremblements de terre, les normes de constructions pour y résister et encore bien des leçons de la vie mais ça, je vous laisse le découvrir dans l'album.

Lire la suite...

samedi, juin 24 2017

La peinture d'Uchiki

la_peinture_d__Uchiki.jpgLa peinture d'Uchiki, Isabelle Wlodarczyk, Xavière Brincard, à pas de loup, 16€

Uchiki est issue d'une lignée de peintre et lui même, quotidiennement, s'installe face à la montagne bleue pour s'adonner à son art. Et, chaque soir, il enroule soigneusement sa toile pour la ranger, sans oser la regarder. Il n'a pas confiance en son talent.
Uchiki est un solitaire, qui vit éloigné du village. Mais il accueille volontiers le vieux sage Fuùbun, venu faire une halte alors qu'il se rend sur la montagne. Le vieux est lourdement chargé, il va chez Tetsuchine porter des peintures. Dans sa générosité, le jeune peintre propose de faire le chemin à sa place, et en route, il cède à la tentation de regarder les peintures, dont l'une est tellement belle qu'immédiatement, la jalousie le ronge.

Au point qu'il va détruire l’œuvre, en y mettant le feu.

Lire la suite...

- page 1 de 2