Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, novembre 17 2017

Une drôle de petite soeur

DrolePetiteSoeur.jpegUne drôle de petite soeur, Kaya Doi, Nobi nobi

Il y a un truc bizarre qui vient d'arriver dans la maison de Vanille, la minette.

C'est petit, plutôt sage et ça dort tout le temps.
Ah non, hou là, au-delà de la première impression, ça ne dort pas tout le temps, ça pleure aussi beaucoup. Vanille est très très fatiguée, elle ne peut même pas dormir de la journée, c'est dire.

En s'intéressant de plus près à la chose, qui s'avère être un bébé, elle parvient à le distraire et même à le faire rire. Petit à petit, ces deux-là vont se lier d'amitié et Vanille regardera grandir le bébé avec bienveillance et gentillesse.

Au fur et à mesure que l'enfant découvre son environnement et acquiert de nouvelles capacités, les jeux s'enrichissent et une complicité nait entre la chatte et la fillette. De petits conflits aussi parfois, bien vite surmontés.

Lire la suite...

mercredi, novembre 15 2017

Ringard

ringard littérature enfantineRingard, Emily Gravett, Kaléidoscope, 13€

Harbert avait un bonnet, tout douillet, tout coloré, tricoté par sa grand-mère. Mais voilà,  quand il arrive devant les autres, le verdict est sans appel. Ce bonnet est RINGARD.

Alors, Harbert va tenter de suivre la mode. Il va s'efforcer d'avoir, lui aussi, le couvre-chef qui va bien. Avec son style dynamique et coloré, Emily Gravett se moque en image des phénomènes de mode. Les chapeaux adoptés par les autres protagonistes sont tous plus ridicules les uns que les autres. Mais, puisque tous portent peu ou prou le même modèle, c'est qu'il est tendance. Seul le pauvre Harbert a décidément toujours un temps de retard.

Lire la suite...

mercredi, novembre 8 2017

Loupé!

loupe.jpgLoupé! Chrisitan Voltz, Rouergue, 13€50

Ce que j'aime bien chez Christian Voltz (bon, en vrai y'a plein de trucs que j'aime bien chez lui, mais entre autre ça), c'est qu'il nous fait pas la morale. Il nous dit pas ce qu'on devrait faire, il nous dit pas ce qui est bien et ce qui est mal. Il se contente de raconter des histoires, libres à nous d'en tirer les conclusions qui s'imposent. Et, quand il s'amuse des défauts de ses contemporains, il le fait avec plein d'humour, ce qui fait tout de suite passer la pilule.

Ici, il nous montre un bonhomme, probablement pas tout jeune, en témoignent les rides et la casquette de grand-père, qui attend le bus. A ses côtés, un grand dadais, un d'jeuns, un wesh-wesh, bref, un spécimen assez courant que l'on pourrait nommer jeune-adulte ou ado attardé. Un vrai "digital native" en tout cas, smartphone greffé à la main.

Le décor semble minimaliste: un bout de trottoir, une fenêtre et l’arrêt du bus.

Lire la suite...

vendredi, octobre 20 2017

Questions idiotes

questions_idiotes_litterature_enfantine.jpgQuestions idiotes, Philippe Corentin, école des loisirs, 10€

Mais qu'elles sont bêtes les grandes personnes! Franchement, il faut toujours tout leur expliquer.

C'est que les pauvres, elles n'ont pas un grand sens de l'observation. On pourrait devenir rouge écrevisse et tout hurlant avant qu'elles ne comprennent que oui, l'eau de la douche est trop chaude! Rha la la, quels empotés.

Philippe Corentin, lui, il a les yeux en face des trous, il observe les adultes et quand il les représente, il n'hésite pas à les égratigner. Ici il s'amuse de toutes ces questions toutes faites, prononcées sans qu'on y réfléchisse et les illustre avec sa gouaille habituelle. Le résultat est frais, drôle et juste assez irrévérencieux pour qu'on comprenne que, quel que soit son âge, l'auteur se sent plus enfant qu'adulte.

Lire la suite...

dimanche, octobre 15 2017

Puisque c'est comme ça, je pars!

PuPuisque-cest-ca-je-pars-Litterature_enfantine.jpgisque c'est comme ça, je pars! Yvan Pommaux, l'école des loisirs, 14€80

On voit tout de suite qu'elle a l'imagination fertile la petite Nora. Avec Jojo, son doudou, elle invente des aventures dans le bac-à-sable. Mais sa mère l’interrompt: il est temps de rentrer. Norma fait l'effort de sortir de son jeu quand le téléphone maternel coasse. Désormais, maman est loin, très loin, perdue dans le fil de sa conversation. Elle ne se rend même pas compte du départ de sa fille.

La fillette rencontre son copain Félix et ensemble ils partent à l'aventure dans le parc qui peu à peu se transforme sous leurs yeux en jungle sauvage. Le petit bateau de bois qui flottait dans la fontaine devient réel, les statues s'animent et les plantes jettent un œil sur nos deux héros.

Ils deviennent alors des explorateurs, plongés dans un monde étrange et parfois inquiétant. Poursuivis par une lionne ou faisant naufrage dans le lac, Norma et Félix vont devoir affronter des situations périlleuses. Au point que la fillette va égarer son doudou, Jojo, son tout premier partenaire de jeu.

Lire la suite...

lundi, octobre 2 2017

Raoul, T'aurais pu prévenir avant de partir...

raoul_t__aurais_pu_prevenir_avant_de_partir.jpgRaoul, T'aurais pu prévenir avant de partir, Michel Van Zeveren, Pastel, 13€50

Il y a des livres qu'on attend avec une légère appréhension. 

Ok, le premier était parfait, le second pas décevant, mais y a-t-il vraiment un filon pour en faire un troisième opus?

Là en plus, j'avoue que j'étais un peu sceptique sur le thème central de l'album.

Dans cet épisode, Raoul perd son grand-père. Son papipa avec le quel il avait une relation amicale et pleine de tendresse dans Mais c'est une fille.

J'étais pas trop chaude pour le voir mourir moi, ce personnage là, je m'y étais attachée. Et puis, disons le, j'avais peur du côté pathos qu'il n'est pas facile de tenir à distance quand on aborde le deuil avec les enfants.

Mais comme le titre prêtait à sourire, j'ai tout de même voulu le voir.

Lire la suite...

vendredi, septembre 29 2017

Le mauvais pli

Le-mauvais-pli.jpgLe mauvais pli, Juliette Binet, Rouergue, 12€90

Voilà un petit album au format proche d'un roman, divisé en trois chapitres, dont on pourrait penser que la narration va surtout se faire par le texte. Il n'en est rien.
Le mauvais pli est en réalité un album sans texte dans le-quel les quelques mots qui servent de nom de chapitres donnent une petite clef de lecture.

Il raconte les déboires d'un homme qui veut passer sur l'autre page. C'est-à-dire qu'il est d'abord sur la page de gauche et qu'il veut cheminer, vers celle de droite. Mais voilà, un livre, ce n'est pas un dessin animé, ce n'est pas linéaire, un livre ça se caractérise par sa reliure. La reliure qui fait  un pli dans la double page. Et ce pli va jouer des tours à notre héros.

Lire la suite...

mercredi, septembre 20 2017

Flamme

Flamme_litterature_enfantine.jpgFlamme, Zhu Chengliang, HongFei, 14€90

Flamme, la renarde, vit paisiblement avec ses petits, Petit Roux et Moucheté. Jusqu'au jour où ce dernier se fait enlever par des chasseurs.
Commence alors une course folle de la mère prête à tout pour sauver son petit.

Elle devra affronter les chasseurs et leurs chiens, faire preuve d’endurance et de ruse autant que de courage et finalement faire appel à la solidarité des autres renards pour parvenir à ses fins.

Lire la suite...

vendredi, septembre 15 2017

Louise

louise.jpgLouise, Stéphanie Demasse-Pottier, Magali Dulain, l'étagère du bas, 12€80

Côté pile, Louise est fière et forte, comme une petite guerrière. Elle nous regarde bien en face, sur la page de droite de l'album.
Mais dès la page suivante on rencontre son côté face. La voilà de dos et le texte, en vis-à-vis, nous confie le décalage entre son apparence et ce qu'elle est vraiment. Il y a ce qu'elle montre, et ce qu'elle est. La force et la fragilité.

Je me demande bien quel âge elle a cette petite Louise. Sa situation m'évoque tellement l'adolescence! Ce tiraillement entre l'image que l'on renvoie et la façon dont on se perçoit, le désir de fuite et les larmes cachées, tout cela me semble correspondre parfaitement au tempérament des collégiens.

Mais elle pourrait être bien plus jeune aussi, quel enfant n'a jamais ravalé ses larmes pour se montrer plus fort qu'il ne l'est?

Quoi qu'il en soit, son mal être est perceptible et il prend forme à travers les images au large trait noir, très expressives.

Lire la suite...

lundi, septembre 4 2017

Mon chien à des plumes

mon_chien_a_des_plumes.jpgMon chien à des plumes, Susan McElroy Montanari, Anne Wilsdorf, kaléidoscope 13€

Lula Mae voudrait avoir un petit chien. Mais sa maman ne veut pas entendre parler d'une bouche de plus à nourrir. La fillette n'est pas en manque d'idées, elle lorgne sur les poulets qui se promènent devant la maison. Et l'un d'entre eux semble se prendre pour le maitre des lieux. Ni une ni deux, paf, elle lui saute dessus, s'en saisit et le caresse en chuchotant "Bon chiot". Il a pas l'air de cet avis et se débat "Ka ka ka!" en battant des ailes.

Papa, maman et même bébé Berry semblent bien un peu perplexes devant la lubie de Lula Maé mais après tout, pourquoi pas. Tant que cette poule ne rentre pas dans la maison précise maman.

Lire la suite...

- page 1 de 14