Mot-clé - dès 5 ans

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, juin 13 2018

L'attente

L'attente, Kevin Henkes, le genévrier, 14€

Ils sont 5, une figurine de cochon, parapluie en main, un ourson, un chien sur sa luge, un lapin accordéon et une chouette. Posés sur le rebord d'une fenêtre, ils ont chacun leur but. L'un attend la pluie, l'autre la neige ou encore la lune. Le lapin se distingue, il n'attend rien de précis. Leur vie est faite de contemplation, à travers les carreaux ils perçoivent un petit bout de monde.

Une main mystérieuse leur apporte parfois de petits trésors, une bille, un coquillage ou un gland, posé devant eux, tel une offrande.

Des jouets? Sans doute, mais les enfants ne sont pas surpris de les voir bouger. Quand le chien, nez au vent, semble glisser sur la neige, qui ne tombe pourtant que de l'autre côté des vitres, ou quand le cerf-volant de l'ourson semble voler au vent, ils trouvent cela tout à fait naturel.

Lire la suite...

lundi, mai 28 2018

Un si petit coeur

Un si petit coeur, Michel Gay, école des loisirs, 12€20

Nour, pour se rendre à l'école doit marcher longuement dans le désert. Elle a l'habitude de donner quelques miettes de son gouter aux oiseaux sur le chemin. Mais ce matin, un gros camion a fait peur aux oiseaux et l'un d'eux s'est cogné contre un poteau, il a perdu connaissance.
Nour Le protège des renards du désert et le recueille. Un instant elle le croit mort, mais son petit coeur bat encore. Alors elle décide d'en prendre soin et le cache du vent et du sable sous son voile.

Arrivée à l'école, elle veut l'examiner mais elle craint que les autres enfants ne viennent le bousculer. D'ailleurs, dès qu'elle le sort il attire en effet l'attention de tous les bambins puis celle des maîtresses. Nour protège l'oiseau jusqu'à ce qu'il soit enfin capable de s'envoler.

 

Lire la suite...

mercredi, avril 25 2018

Du bon côté

Du bon côté, Marido Viale, Stéphane Marchal, Frimousse, 18€

Au centre de la page, un mur. Haut, noir et menaçant. Il sépare deux pays depuis si longtemps que personne ne sait quand.
Du côté droit du mur, les mamans font des bisous à leurs enfants. Et de l'autre? Il se passe exactement la même chose, mais personne ne le sait.

De part et d'autres, les règles sont les mêmes: On est les bons et ils sont les méchants. Et surtout, surtout, il ne faut pas leur parler.

Lire la suite...

mercredi, avril 4 2018

C'est ma mare

C'est ma mare, Claire Garalon, MeMo

Une seule mare, deux canards. Pas de problème, il suffit de partager. Une frontière, matérialisée par des pointillés blancs divise désormais l'espace. Canard jaune en haut, canard blanc en bas, chacun sa place et tout le monde est content.

Arrive un canard rouge. Comme les deux premiers il affirme: "Quelle jolie mare! c'est ma mare!" Un petit temps de réflexion et on partage l'eau en trois.
Puis en quatre quand arrive un canard vert.

Les canards affluent et l'espace devient rapidement saturé, chacun jouissant d'un espace de plus en plus petit.

Lire la suite...

lundi, mars 26 2018

Le rendez-vous de Monsieur Chat

Le rendez-vous de Monsieur chat, Marie Poirier, les grandes personnes

Cette histoire toute en image, en linogravures lumineuses, nous entraine à la poursuite de Monsieur Chat, qui lui même suit une fillette.

Des personnages, nous ne voyons que le dos et parfois moins encore: Monsieur Chat se dissimule dans les feuillages, parfois on ne perçoit de lui que le bout des oreilles. Mais sa silhouette noire se détache nettement sur la page et les enfants, bien vite, la repèrent et la pointent.  La petite fille, elle, a une longue chevelure, surmontée d'un chapeau jaune. Etonnamment, les enfants s'y intéressent généralement moins qu'au félin et moins même qu'à la tache ronde du soleil, visible sur toutes les pages sauf une, et que l'on voit grossir au fil du récit.

Lire la suite...

mercredi, mars 14 2018

Le livre extraordinaire des animaux préhistoriques

Le livre extraordinaire des animaux préhistoriques,  Tom Jackson, Val Walereczuk, little urban, 22€

A vrai dire, il est rare que je me passionne pour des documentaires. J'en lis parfois aux enfants, dans mon travail ou, plus souvent, à la maison mais j'ai une nette préférence pour les histoires.

C'est peut-être dommage, parce qu'il y a des documentaires qui font rêver aussi sûrement qu'une histoire, qui nous émerveillent, nous font frissonner. C'est en tout cas le cas de celui-ci.

La couverture, qui évoque un cabinet de curiosité, ne laisse pas indifférent.

Si on peut encore facilement identifier le tigre à dents de sabre, ce n'est pas le cas, loin s'en faut, de nombre des créatures qui se trouvent dans cet ouvrage. Il permet de découvrir les plus improbables, les plus impressionnants, les plus étranges animaux préhistoriques.

Le livre fait la part belle aux illustrations, avec un seul animal par double page, représenté avec un réalisme impressionnant. Mais la précision du texte en fait aussi un documentaire sérieux, fiable, dont les explications sont juste sans jamais être indigestes.

 

Lire la suite...

lundi, mars 12 2018

Un bout de mer

Un bout de mer, Ingrid Chabbert, Guridi, Frimousse, 15€

C'est l'histoire d'Ali, petit bonhomme aux grandes oreilles, grands yeux et sourire discret. Et de son arière-grand-mère, toute ritée, toute courbée, tête voilée. Et de leur amitié. Forte et douce. Aux portes du desert, le temps semble presque s'être arrêté pour eux, ils contemplent les étoiles et regardent l'horizon. Mais ce n'est qu'une illusion, le temps fait son ouvrage et Ali s'inquiète pour sa grand-grand-mère, qui s'essoufle et a de plus en plus de mal à marcher.
Un jour, il lui demande si elle à réalisé ses rêves.

Oui, ses rêves de petite fille comme ses rêves de femme, elle les a tous réalisés, tous sauf un. Voir la mer, qui n'est pourtant qu'à deux jours de marche de là.

Alors Ali, un sceau à la main, part chercher la mer pour son aïeulle.

Lire la suite...

lundi, février 12 2018

Gronouyot

Gronouyot, Stephane Servant, Simone Rea, Didier jeunesse.

Il est tout à fait adorable, ce petit bébé, que son père fait sauter dans ses bras. Il a une drôle de tête, c'est indéniable, toute verte, avec une grande bouche, mais n'empêche, il est adorable. D'ailleurs, il grandit dans une famille aimante, même s'il ne leur ressemble en rien.

C'est à travers la vision des autres que les choses se compliquent. N'avoir ni oreille ni queue, dans une famille de lapin, ça dénote. Dans la rue, les regards se font tantôt fuyants tantôt un peu trop insistants.
Et à l'école, c'est pire encore. Le pauvre petit ne sait prononcer que son prénom, ce qui laisse sa maitresse désemparée et les autres enfants moqueurs.

Lire la suite...

vendredi, janvier 12 2018

Que d'émotions chaperon!

Que d'émotions Chaperon! Richard Marnier, Aude Maurel, Frimousse, 14€

Si certains contes se transmettent, à l'oral ou à l'écrit, depuis des générations sans rien perdre de leur puissance évocatrice, c'est sans doute parce qu'il y a quelque chose d'intemporel dans le message qu'ils transmettent. C'est aussi parce que les auteurs qui s'en emparent trouvent sans cesse des biais nouveaux pour les éclairer autrement, varier les notions mises en avant, les adapter à l'air du temps.

Cette nième version du Petit Chaperon rouge choisit un biais très à la mode en ce moment: il met en avant les émotions qui traversent l'enfant tout au long du récit.

Il est vrai que ces derniers temps il y a une très forte demande, qui émane à la fois des parents et des professionnels de l'enfance, pour les livres sur les émotions.

Qu'entends-t-on au juste par là? Qu'ils les explicitent, les donnent à voir et surtout, qu'ils offrent aux enfants des moyens pour mieux identifier les leurs (et, dans un second temps, pour mieux les gérer, les contrôler, les amoindrir peut-être).

Ceux qui ont cette demande s'attarderont donc particulièrement sur les pages de gauche de l'album, qui montrent le visage de la fillette en gros plan, permettant à chaque fois d'identifier clairement l'émotion qu'elle ressent.

Mais c'est quand on prend l'album dans son ensemble qu'il est, à mes yeux, le plus intéressant.

 

Lire la suite...

lundi, janvier 8 2018

Quand j'étais petite...

Quand j'étais petite..., Sarah O'Leary, Julie Morstad, l'étagère du bas, 14€95
Jules est plongé dans l'album photo familial. Il aurait tant aimé connaitre ses parents petits.
Alors sa mère se prend au jeu et elle lui raconte une histoire. Quitte à s'imaginer petite, elle se raconte minuscule, au point de porter des souliers de poupée et de se faire des chapeaux avec les fleurs de marguerites.
Si on peut imaginer que les souvenirs réels servent de base à ce récit, on devine vite que le jeu prend le pas sur le réalisme et que les contes qui ont sans doute bercé son enfance s'invitent dans cette chronique du temps passé.
 

Lire la suite...

- page 1 de 23