Mot-clé - dès 4 ans

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, novembre 17 2017

Une drôle de petite soeur

DrolePetiteSoeur.jpegUne drôle de petite soeur, Kaya Doi, Nobi nobi

Il y a un truc bizarre qui vient d'arriver dans la maison de Vanille, la minette.

C'est petit, plutôt sage et ça dort tout le temps.
Ah non, hou là, au-delà de la première impression, ça ne dort pas tout le temps, ça pleure aussi beaucoup. Vanille est très très fatiguée, elle ne peut même pas dormir de la journée, c'est dire.

En s'intéressant de plus près à la chose, qui s'avère être un bébé, elle parvient à le distraire et même à le faire rire. Petit à petit, ces deux-là vont se lier d'amitié et Vanille regardera grandir le bébé avec bienveillance et gentillesse.

Au fur et à mesure que l'enfant découvre son environnement et acquiert de nouvelles capacités, les jeux s'enrichissent et une complicité nait entre la chatte et la fillette. De petits conflits aussi parfois, bien vite surmontés.

Lire la suite...

mercredi, novembre 15 2017

Ringard

ringard littérature enfantineRingard, Emily Gravett, Kaléidoscope, 13€

Harbert avait un bonnet, tout douillet, tout coloré, tricoté par sa grand-mère. Mais voilà,  quand il arrive devant les autres, le verdict est sans appel. Ce bonnet est RINGARD.

Alors, Harbert va tenter de suivre la mode. Il va s'efforcer d'avoir, lui aussi, le couvre-chef qui va bien. Avec son style dynamique et coloré, Emily Gravett se moque en image des phénomènes de mode. Les chapeaux adoptés par les autres protagonistes sont tous plus ridicules les uns que les autres. Mais, puisque tous portent peu ou prou le même modèle, c'est qu'il est tendance. Seul le pauvre Harbert a décidément toujours un temps de retard.

Lire la suite...

lundi, novembre 13 2017

Bien au chaud pour l'hiver

bien chaud hiver littérature enfantineBien au chaud pour l'hiver, Tomoko Ohmura, école des loisirs

Les feuilles mortes s'entassent déjà. L'hiver est bientôt là. Toutes les familles d'animaux vont se préparer tour à tour.
Des toutes petites coccinelles jusqu'aux gros ours, chacun s'affaire, sur une page blanche, puis se couche sur la page suivante, au fond bleu nuit.

Les coccinelles se font un lit de feuilles, les grenouilles des nids de nénuphars, les écureuils font des réserves de baies, noix ou glands.

Lire la suite...

vendredi, novembre 10 2017

Lignes

lignes_suzy_lee.jpgLignes, Suzy Lee, les grandes personnes

Merveilleuse Suzy Lee, dont le coup de crayon, une fois de plus, m'enchante! Les images qu'elle crée ont une force évocatrice à nul autre pareille.

Une fillette, sourire aux lèvres, virevolte en patins à glace sur un lac gelé. On sent une grande liberté de mouvement, le lac n'a pas de limite, elle enchaîne glissades et pirouettes, le nez au vent.
Bientôt, la glace, d'abord immaculée, se couvre de lignes gracieuses, qui matérialisent les déplacements de la patineuse. C'est beau comme une écriture dans une langue inconnue, comme des notes de musique sans portée. Et puis, après une ultime pirouette, l'équilibre se rompt, brutalement la patineuse chute.

Alors, l'illustratrice se rappelle à nous. Cette chute ne lui convient pas, alors elle froisse la feuille et reprend une histoire différente. Cette fois c'est l'histoire d'une fillette qui, avec des amis, patine sur un lac gelé. L'ambiance est joyeuse et festive, sur la glace, les lignes se croisent, se mêlent, disparaissent presque les unes sous les autres.

Lire la suite...

vendredi, octobre 27 2017

P'tite Pousse

p__tite_pousse_litterature_enfantine.jpgP'tite Pousse, Cécile Hudrissier, Didier jeunesse, 12€90

P'tite pousse est née du désir d'enfant d'une vieille dame. Un désir fou, nourrit d'espoir et de patience. Une petite graine déposée dans un pot, avec du terreau et la pluie pour l'arroser a donné vie à cette étrange petite merveille, plus légère qu'une coccinelle, plus petite qu'un pouce.

La vieille dame, dont on ne voit que les mains, possède la fillette et veut la garder "jusqu'à la fin des temps", elle sera son secret.
Mais la fillette, en grandissant, à besoin de liberté.

Elle casse la vitre de la fenêtre et s'en va, sans se retourner, à la découverte du monde.

Étamines au vent, elle file sur le chemin de la liberté.

Lire la suite...

vendredi, octobre 20 2017

Questions idiotes

questions_idiotes_litterature_enfantine.jpgQuestions idiotes, Philippe Corentin, école des loisirs, 10€

Mais qu'elles sont bêtes les grandes personnes! Franchement, il faut toujours tout leur expliquer.

C'est que les pauvres, elles n'ont pas un grand sens de l'observation. On pourrait devenir rouge écrevisse et tout hurlant avant qu'elles ne comprennent que oui, l'eau de la douche est trop chaude! Rha la la, quels empotés.

Philippe Corentin, lui, il a les yeux en face des trous, il observe les adultes et quand il les représente, il n'hésite pas à les égratigner. Ici il s'amuse de toutes ces questions toutes faites, prononcées sans qu'on y réfléchisse et les illustre avec sa gouaille habituelle. Le résultat est frais, drôle et juste assez irrévérencieux pour qu'on comprenne que, quel que soit son âge, l'auteur se sent plus enfant qu'adulte.

Lire la suite...

mercredi, octobre 11 2017

La complainte de Gecko

complainte-de-gecko.jpgLa complainte de Gecko, Marie Brignone, Elodie Nouhen, Didier jeunesse, 12€50

Après avoir passé la journée à manger des insectes, Gecko cherche le sommeil. En vain. Le Clic-clac incessant de Luciole l'empêche de dormir. Il va en référer à Lion, digne représentant de l'autorité dans la jungle. Renseignement pris, Luciole ne clignote pas sans raison, elle apporte son aide à Pivert qui cherche à annoncer un danger. Interrogé à son tour, il explique que tout ça, c'est de la faute de bousier, qui roule des boules de crottes.

Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée où chacun justifie son acte par celui de l'animal suivant.

A chaque protagoniste est associé une onomatopée, qui contribue à rythmer le récit, en association avec la répétition de la phrase prononcée par le lion: "Quel charivari! Oh, quel charivari! On veut dormir ici!"

Lire la suite...

vendredi, octobre 6 2017

Pfff...

pfff_dubois_litterature_enfantine.jpgPfff..., Claude K. Dubois, Pastel

Merle et Roro s'éclatent bien à jouer à la tablette. Mais papa, ce vilain rabat-joie, la confisque sans ménagement. En plus, il leur demande d'aller jouer dehors. Carrément. Dehors, c'est bien connu, on s'y ennuie. Un ennui fort, un ennui palpable, un ennui implacable. On pourrait presque dire que s'ennuyer à ce point c'est un job à plein temps pour les deux petiots. Ils s’ennuient à voix haute, ostensiblement.

Quand papa multiplie les propositions de jeu, Merle et Roro trouvent toujours une bonne raison de refuser, au point qu'il finit par proposer de gonfler la piscine.

La piscine quoi, n'importe quel gamin devrait sauter de joie à cette idée.
Ben non. Merle trouve l'eau trop froide et Roro se plaint qu'il n'a pas de bonnet.

Mais heureusement, Pinson passe par là.

Lire la suite...

lundi, octobre 2 2017

Raoul, T'aurais pu prévenir avant de partir...

raoul_t__aurais_pu_prevenir_avant_de_partir.jpgRaoul, T'aurais pu prévenir avant de partir, Michel Van Zeveren, Pastel, 13€50

Il y a des livres qu'on attend avec une légère appréhension. 

Ok, le premier était parfait, le second pas décevant, mais y a-t-il vraiment un filon pour en faire un troisième opus?

Là en plus, j'avoue que j'étais un peu sceptique sur le thème central de l'album.

Dans cet épisode, Raoul perd son grand-père. Son papipa avec le quel il avait une relation amicale et pleine de tendresse dans Mais c'est une fille.

J'étais pas trop chaude pour le voir mourir moi, ce personnage là, je m'y étais attachée. Et puis, disons le, j'avais peur du côté pathos qu'il n'est pas facile de tenir à distance quand on aborde le deuil avec les enfants.

Mais comme le titre prêtait à sourire, j'ai tout de même voulu le voir.

Lire la suite...

mardi, septembre 26 2017

Vite, à la rivière!

Vvite_a_la_riviere.jpgite, à la rivière! Yuichi Kasano, Nobi nobi, 12€

Il est déjà tout équipé, le bambin qui s’apprête à nous entrainer dans son sillage vers la rivière et son impatience est palpable. Le trajet jusqu'à la baignade est déjà une promesse de plaisirs: même si ça grimpe dur en vélo, on sent que la promenade est un plaisir.

Il file, il file et son père peine à le suivre, mais arrivé au bord de l'eau il fait à peine une petite halte, son objectif est un peu en amont.

Alors il remonte le cours d'eau, toujours à vive allure, et ne prend le temps de s'arrêter ni pour ramasser des cailloux avec son ami Také, ni pour construire un barrage avec Yasuko, ni pour la course de bateaux feuille. Ce qu'il cherche à atteindre, c'est la cascade, qui forme un toboggan naturel. Et aujourd'hui, il va descendre tout seul, sans l'aide de son père (ça tombe bien, il a besoin d'une pause le pauvre, après cette folle course)

Lire la suite...

- page 2 de 31 -