Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, juin 29 2017

La journée de Miglou/ Le week-end de Miglou

la_journee_de_miglu.jpgLa journée de Miglu et Le week-end de Miglu, Wiliam Bee, école des loisirs, 14€50 chacun.

Ces deux grands albums nous entraînent dans l'univers riche, coloré et vitaminé de Topville, où vit Miglou, le petit chien.

Un quotidien loufoque et plein de surprise, qui se présente à la fois comme un récit et un livre jeu, sous forme de cherche-et-trouve au fil des pages.

Dans le premier album, nous faisons la connaissance du héros mais aussi de nombreux personnages que l'on retrouvera dans les deux albums. Ils sont présentés sur la première page et donneront un fil conducteur aux albums qui par ailleurs sont conçus comme une succession de tableaux.

Nous suivons Miglou dans divers lieux et situations. Au marché, à l'école, dans la caserne de pompiers et jusqu'à la fête foraine, il promène partout sa queue remuante et sa gourmandise. Partout, il rencontre des amis, donne des coups de mains, et mange à tous les râteliers.

Lire la suite...

mercredi, juin 21 2017

Les ogres

les_ogres.jpgLes ogres, Jean Gourounas, Rouergue, 13€90

Au fond de la sombre forêt brillent les fenêtres d'une maison. Dès qu'on ouvre l'album, on découvre ses habitants, à travers des découpes dans la page. Ce sont des genres de petites boules de poils colorées, qui tremblent de frayeur. Dehors, un énorme œil les guette.

Dans le décors, esquissé d'un trait gris, d'une confortable maison, ils prennent la fuite, en ordre dispersés, au cri de "ouh, làlà, ouh là là là là, courez, courez" bientôt suivi d'un enfantin "purée!" Ils ont beau fuir sur leurs petites papattes, la bête les dévore un à un.


Lire la suite...

mercredi, juin 14 2017

Arbre

arbre_litterature_enfantine.jpgArbre, Amandine Laprun, Actes sud junior, 12€80

Livre carrousel? Jouet? Objet d'art ou de décoration? Clairement, nous avons ici affaire à un objet hybride et qui ne se laisse pas enfermer dans une case. Tant mieux.

C'est donc un livre, au dos toilé, aux pages cartonnées découpé en forme d'arbre. Les pages de couvertures sont équipées d'un ruban qui permet de le maintenir ouvert. Il tient parfaitement debout sur son tronc.

Il peut donc se lire de façon cyclique, sans rupture entre la dernière page et la première lue à nouveau. Ce qui est tout à fait approprié puisque de pages en page le temps s'écoule, on observe les saisons qui passent et les changements qu'elles signifient pour l'arbre lui même mais aussi pour la faune qui l'entoure.

A peine une année écoulée on recommence, les enfants apprécient de pouvoir enchainer (nous, avouons le, devons parfois mettre le holà, sans quoi la journée peut se passer autour de ce livre)

Lire la suite...

samedi, juin 10 2017

Bébé va au marché

Bebe_va_au_marche.jpgBébé va au marché, Atinuke, Angela Brooksbank, éditions des éléphants, 14€

En fait, c'est surtout maman qui va au marché. Bébé, lui, est confortablement installé sur son dos. Et pendant que Maman fait les courses, lui, l'air de rien, il se livre à ce numéro de charme dont les bambins ont le secret. Il ouvre de grands yeux curieux sur tout ce qui l'entoure et les marchands n'y sont pas indifférents. Si bien que Madame Ade lui donne 6 bananes. Il en mange une en douce et met les autres dans le panier, sur la tête de sa maman, qui ne remarque rien e poursuit son chemin.

Un peu plus loin, c'est 5 oranges juteuses qui lui sont offertes. Il en déguste une. Et les autres? Hop, dans le panier.

Il va ensuite recevoir 4 gâteaux, 3 épis de maïs et ainsi de suite.

Lire la suite...

mercredi, mai 31 2017

A chacun son chat

a_chacun_son_chat.jpgA chacun son chat, Brendan Wenzel, Kaléidoscope, 13€

Oui, à chacun son chat et surtout, à chacun sa vision des choses.

De pages en pages, le chat vagabonde. Il croise tour à tour un enfant, un chien, un renard... Et à chaque fois, l'image nous donne à voir le chat dans les yeux de son interlocuteur. Pour le chien, il est famélique, pour le renard qui le course, bien dodu, pour le poisson, il est une forme vague, tellement grosse qu'on n'en distingue presque que les yeux.

Outre les variations de cadrage (vue plongeante à travers les yeux de l'oiseau ou très gros plan pour la puce), la technique d'illustration change. Papiers collés, gouache, crayons de couleur etc...

Lire la suite...

vendredi, mai 26 2017

Poto le chien

poto_prigent.jpgPoto le chien, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 13€10

Il y a quelque chose de délicieusement désuet dès la couverture. La première page le confirme. On est sur une place de village, le genre d'endroit où tout le monde se connaît, les bonnes gens ici, aiment leur tranquillité.

Alors, quand un pauvre chien est abandonné, attaché à un poteau, ses aboiements déclenchent la foudre des villageois. Charcutière, épicière, jardinier se mettent à hurler à leur fenêtre. Tous, sauf un. Marcel. Il a détaché le chien et l'a baptisé Poto. Et l'amitié est née.

Mais si les braves gens n'aiment pas que l'on aboie sous leurs fenêtres, ils n'aiment pas non plus être témoins de la liberté que s'offre un chien amoureux.

Quand il fugue une nuit pour rejoindre sa Pepette, c'est sous les menaces des habitants qu'il revient. On lui prédit les pire choses. Marcel sera fâché, il va le tondre comme un mouton ou pire, le remplacer par un âne. La bienveillance n'est pas de mise, au point que le pauvre Poto s'inquiète et se met à douter, et si c'était vrai? Si Marcel ne lui pardonnait pas sa joyeuse escapade?

Mais Marcel, qui est d'ailleurs le seul personnage à être désigné par son prénom et non par sa profession, n'est pas comme tous ces notables. S'il a détaché la laisse de Poto ce n'est certainement pas pour le maintenir dans une prison affective, il a l'indulgence des pères qui voient s'éloigner leurs enfants.

Lire la suite...

samedi, mai 6 2017

Bof...

bof_delacroix_litterature_enfantine.jpgBof... Clothilde Delacroix, talents hauts, 12€

Tiens, on la connaît cette petite lapine là. Elle nous avait déjà bien fait rire dans gros mensonge. Et sa mère, à la mine tellement expressive aussi.

Aujourd'hui, c'est pas la grosse patate. Dès le réveil, alors que sa mère pète la forme, la mouflette se montre maussade. C'est pas qu'elle affirme que ça va pas, hein. Mais son unique réponse à chaque proposition de sa mère ne laisse pas beaucoup de place au doute. Ce Bof... sans cesse répété inquiète quand même  un peu sa maman. Moi, perso, je me demande si elle serait pas en train de rentrer doucement dans la pré-adolescence, tout simplement (oui, j'ai ce modèle là à la maison, le Bof revient souvent chez moi aussi)

Lire la suite...

samedi, avril 29 2017

Il était une fois... La traversée

il_etait_une_fois_la_traversee.jpgIl était une fois... La traversée, Véronique Massenot, Clémence Pollet, HongFei 13€50

C'est l'histoire d'un éléphant qui veut traverser la rivière. Il est sympa l'éléphant, quand un couple de tigre demande s'ils peuvent monter sur son dos, pour éviter de se mouiller, il accepte tout naturellement. Ils sont sympa les tigres, quand trois singes demandent à monter sur leur dos pour traverser aussi, ils acceptent sans hésitation. Les singes aussi d'ailleurs sont sympa, ils prennent la famille de mangouste.
Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée, avec accumulation, ce qui explique le format à la française tout en hauteur de l'album. (oui, parce que moi quand j'ai vu la couv, je me suis dit "quelle drôle d'idée ce format pour une histoire de déplacement". J'aurais du me douter qu'il y avait une raison, d'ailleurs l'empilement est déjà présent sur la couverture, pour une experte de la lecture de l'image je n'ai pas fait fort sur ce coup là)

Lire la suite...

mercredi, avril 26 2017

Capitaine Maman

capitaine_maman_arnal_.jpgCapitaine maman, Magali Arnal, école des loisirs, 12€70

Comme son nom l'indique, Capitaine Maman mène sa barque. Enfin, son bateau plutôt. Et, visiblement elle est aussi à la tête d'une belle famille, composée de Chaton 1, chaton 2 et chaton 3. Elle est secondée par Quartier-Maitre Mémé, dans sa vie professionnelle comme familiale. 

Et présentement, c'est sa vie professionnelle qui l'occupe toute entière: elle vient de faire une découverte archéologique majeure. La statue de la Grande Reine, si longtemps recherchée repose sous l'eau.

Alors quand les chatons s'incrustent sur le bateau, ça l'enchante moyennement. Elle confie la marmaille à Quartier-Maitre Mémé et plonge de nouveau, avec tout le matériel nécessaire. Mais, même pour la plus célèbre des archéologues, la mission est délicate et les chatons sauront se montrer à la hauteur pour aider leur mère.

Lire la suite...

samedi, avril 22 2017

Moi, parfois...

MMoi-prafois-serpix.jpgoi, parfois... Agnès De Lestrade, Sylvie Serpix, Bulles de savon

L'enfance est faite d'inconstances. On aimerait bien, parfois, que tel enfant soit juste doux, tel autre un petit déménageur, que celle-ci soit généreuse et celui-là particulièrement passif. On aime bien, au fond, quand on peut poser une étiquette. On la pose sur l'enfant, paf, en plus généralement les gamins se conforment à ce qu'on dit d'eux, c'est pratique, les voilà identifiés, stigmatisés peut-être, rangés dans une petite case dont ils auront bien du mal à sortir.

Heureusement, comme souvent, la littérature enfantine vient à leur secours.

Ici, c'est une mouflette malicieuse qui affirme avec humour son droit à l'inconstance.

Lire la suite...

- page 1 de 28