Mot-clé - dès 4 ans

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, novembre 26 2018

trois farceurs

Trois farceurs, Fred Paronuzzi, François Soutif, Kaleidoscope, 13€

Assis en tailleurs trois squelettes devisent tranquillement. S'ennuient-ils? Il est vrai qu'il n'y a pas grand chose alentour, de la neige, quelques arbres et des animaux épars. Mais une idée leur vient. Effrayer Ours malicieux, ce fameux sioux qui, dit-on, n'a peur de rien.

Ils sont contents d'eux, les trois compères, flanquer la frousse au pauvre bougre est le divertissement qu'il leur faut! Pour parvenir à leurs fins, chacun à son idée.

Lire la suite...

vendredi, novembre 16 2018

Cru cuit

Cru Cuit, Matthieu Saintier, Le diplodocus, 9€90

Dans ce petit imagier cartonné, Matthieu Saintier explore les différents états des aliments.
Sur la double page on peut voir en vis-à-vis de la nourriture avant et après cuisson.

La châtaigne est d'abord présenté dans sa bogue, au sol, sur une photo qui sent bon les promenades automnales en forêt. Puis dans un cornet de journal, avec sa peau et épluchée.

C'est ensuite le fromage, sur l'étal du fromager, que l'on retrouve tout fondant sur une part de pizza.

La plupart des photos sont prises en plan très rapprochés, elles mettent en valeur les mains des enfants. Ce sont eux qui ramassent, cueillent, coupent puis qui goûtent, dégustent, savourent.

Lire la suite...

samedi, novembre 10 2018

Cyril et Pat

Cyril et Pat, Emily Gravett, kaléidoscope, 13€

Dans le parc qu'il fréquente, Cyril s'ennuie. Il aimerait avoir un ami.
Soudain, il aperçoit Pat dissimulé dans un buisson. Dans la seconde il s'avance vers le nouveau venu, sourire aux lèvres, bras en avant, il est tellement content de trouver un... écureuil, tout comme lui. Qu'il ne remarque pas que Pat est légèrement différent.

Ensemble, ils font les quatre cent coups. Il faut dire que Pat ne manque pas d'idée il est toujours prêt à s'amuser, au détriment des autres habitants du parc s'il le faut. Les pigeons, les canards et le chien font les frais de leurs jeux et ils n'apprécient pas tellement.

Alors forcément, exaspérés, tous tentent d'expliquer à Cyril la vraie nature de son ami. Le jeune lecteur, lui, a tout de suite repéré que Pat n'est pas un écureuil, sa queue de rat est subtilement mise en évidence dans l'image (elle dépasse du gobelet sous le quel Pat s'est caché, il la tient entre ses pattes pour mimer un volant, elle n'emplit pas l'espace de la page comme celle, très touffue, de son ami quand ils sont face à face)

 

 

Lire la suite...

mercredi, novembre 7 2018

Les voisins sauvages

Les voisins sauvages, Ulrika Kestere, l'étagère du bas, 14€

Trois carottes, c'est le prix que Lapin a payé pour sa maison à la campagne. Pas donné pour un petit lapin, mais il est tellement heureux d'emménager dans sa bicoque lilas entouré de buissons. Un petit havre de paix.

Seulement alors qu'il vient s'installer, il découvre quatre fauves qui prennent leurs aises dans le jardin.

Ils boivent l'eau de la fontaine, font leur griffe sur les arbres, courent partout, de vrais sauvages. Et pas moyen d'engager le dialogue, ils n'ont aucun sens de la propriété, et ne savent même pas ce qu'est un loyer.

Dépité, Lapin s'enferme chez lui et cherche une solution.

Lire la suite...

Dans la rue/ Dans la ville

Dans la rue et Dans la ville, Tineke Meirink, le diplodocus, 13€90

L'illustratrice Hollandaise Tineke Meirink pose son regard sur l'environnement urbain et laisse s'exprimer son imagination.

Toutes sortes de créatures, humains, animaux ou objets peuvent prendre forme à partir des images qui nous entourent.

Cette plaque d'égout ne ressemble-t-elle pas à un escargot ? Et cette fissure, on dirait des vagues, non? Quant à ces briques, aucun doute, elles font un escalier parfait!

En ajoutant une forme par-ci, un peu de couleur par-là, Tineke Meirink donne à voir l'invisible, la petite touche de poésie qui se cache dans le quotidien.

Lire la suite...

mardi, octobre 30 2018

L'antarctique de Simon

L'antarctique de Simon, Adrien Albert, l'école des loisirs, 12€70

Revoilà Simon, le petit lapin perdu dans un monde d'humains qui, dans un épisode précédent gravissait une montagne pour rejoindre son grand frère.

Nous le retrouvons ici au fond de son lit, alors qu'il est presque minuit (23h51 précisément): il ne trouve pas le sommeil. Le souvenir de son récent voyage en Antarctique le tien éveillé.

Cette fois, c'est à son ami Bob qu'il a rendu visite. Et une fois de plus, il a dû faire preuve d'opiniâtreté, puisqu'il a pris un bateau, un train et un avion, dont il a sauté en parachute, pour atterrir enfin au milieu d'un groupe de manchots. Car Bob vit  et travaille en Antarctique, ce qui fait un petit bout de chemin tout de même.

Mais au point de rendez-vous, pas de Bob, juste un bar fermé au milieu du glacier. Sans inquiétude, Simon y déplie sa tente, et s'endort pour la nuit. Il retrouvera son ami le lendemain.

Lire la suite...

vendredi, octobre 12 2018

Ou alors préférerais-tu...

Ou alors préférerais-tu... John Burningham, Kaleidoscope

Comme dans "préférerais-tu...", John Burningham nous expose ici une série de propositions improbables qui laissent le lecteur face à un choix impossible.

Est-il préférable, par exemple d'être embrassé par tatie Zélda ou par un hippopotame à l'haleine qui pue?

Pas facile, hein.
Heureusement, il y a aussi des alternatives plus agréables, comme prendre pour animal de compagnie un koala, un alligator, un vautour ou un mouton.

A chaque page, les enfants réfléchissent, pèsent le pour et le contre et donnent des arguments qui me laissent perplexe.

Moi, presque systématiquement, je botte en touche, ce qui me vaut de me faire traiter "d'adulte rabat-joie qui joue pas le jeu" par mes mouflettes. Elles n'ont pas tort.

Elles, jouent le jeu à fond et même le prolongent, en cherchent de nouvelles propositions entendues ça et là ("Préférerais-tu avoir les bras en mousse ou être suivie en permanence par un troupeau d'oies?" est un classique du genre) ou qu'elles inventent elles même (et dans les quelles j'ai bien souvent le mauvais rôle! "Préférerais-tu que maman t'appelle choupinette devant tes copains du collège ou qu'elle dise à ton prof de math ce qu'elle pense de lui?" a eu un certain succès)

L'histoire sort du livre, puis on y revient quand on est en mal d'inspiration.

Outre que ces albums remettent au gout du jour un jeu qui amuse souvent adultes et enfants, ils l'alimentent par les images qui renforcent le côté déroutant ou amusant des propositions.

Lire la suite...

jeudi, août 30 2018

La nuit de Berk

La nuit de Berk, Julien Beziat, école des loisirs, 13€50

C'est le grand retour des aventures de Berk, le doudou cradoc. Une fois de plus, c'est son jeune propriétaire, hors champ, qui nous raconte l'histoire telle que Berk la lui a rapportée. Et cette fois encore, c'est une histoire terrible, haletante, pleine de suspens. D'ailleurs, tout a commencé par un drame.
Berk a été oublié à l'école! Rien que ça. Tout seul, dans la caisse à doudous.

Une chance dans son malheur, Crocs, un sac-à-dos crocodile, a été négligé lui aussi. C'est donc ensemble qu'ils vont explorer la salle de classe.

Lire la suite...

mardi, juillet 17 2018

Ma soeur est une brute épaisse

Ma soeur est une brute épaisse, Alice de Nussy, Sandrine Bonini, Grasset jeunesse

C'est l'histoire d'un grand frère et de sa relation à sa petite soeur. A contre courant des stéréotypes habituels, nous avons affaire à un garçon (le narrateur) tendre, contemplatif, doux et rêveur. La fillette, quant à elle, est bagarreuse, intrépide et brutale.

Mais le vrai problème, c'est qu'elle ne laisse jamais son frère tranquille. Il énumère les situations dans les quelles la bougresse vient lui gâcher le plaisir, et elles sont nombreuses!

Nul besoin de mots pour décrire combien la petite est embêtante: son comportement parle de lui même, c'est donc l'image qui raconte. On la voit dévorer les biscuits, détruire le bonhomme de neige, éclabousser son frère qui, le pauvre, peine à se mouiller dans l'eau fraiche de la rivière.

Lire la suite...

mardi, juin 26 2018

Gros glouton et p'tit malin

Gros glouton et p'tit malin, Coline Promeyrat, Rémi Saillard, Didier jeunesse, 12€50

Maman confectionne un gâteau. La farine, les oeufs, le sucre... Mais, il manque un ingrédient essentiel! Pour faire gonfler la pâte, il faut un sachet de sody-soda! Hop, elle envoie son petit garçon chez l'épicier du village.

Seulement voilà, sur le chemin du retour, un ours se dresse devant lui. Il n'est pas du genre loquace, mais il est glouton! Il avale tout rond le garçon et le sachet de levure en prime. La maman s'inquiète de ne pas voir revenir son fils, elle envoie donc sa fille à sa rencontre. Elle arrive à son tour devant l'ours qui ne fait d'elle qu'une bouchée. C'est ensuite au tour du père de partir à la recherche des enfants. Hop, avalé à son tour.

Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée dans le quel le prédateur va dévorer tous les protagonistes les uns après les autres.

Lire la suite...

- page 1 de 33