Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, septembre 26 2017

Vite, à la rivière!

Vvite_a_la_riviere.jpgite, à la rivière! Yuichi Kasano, Nobi nobi, 12€

Il est déjà tout équipé, le bambin qui s’apprête à nous entrainer dans son sillage vers la rivière et son impatience est palpable. Le trajet jusqu'à la baignade est déjà une promesse de plaisirs: même si ça grimpe dur en vélo, on sent que la promenade est un plaisir.

Il file, il file et son père peine à le suivre, mais arrivé au bord de l'eau il fait à peine une petite halte, son objectif est un peu en amont.

Alors il remonte le cours d'eau, toujours à vive allure, et ne prend le temps de s'arrêter ni pour ramasser des cailloux avec son ami Také, ni pour construire un barrage avec Yasuko, ni pour la course de bateaux feuille. Ce qu'il cherche à atteindre, c'est la cascade, qui forme un toboggan naturel. Et aujourd'hui, il va descendre tout seul, sans l'aide de son père (ça tombe bien, il a besoin d'une pause le pauvre, après cette folle course)

Lire la suite...

vendredi, septembre 22 2017

Tant pis pour la pluie!

tant_pis_pour_la_pluie_litterature_enfantine.jpegTant pis pour la pluie! Stéphanie Demasse-Pottier, Lucia Calfapietra, Grasset jeunesse, 14€90

"Tombe, tombe, tombe la pluie... Aujourd'hui, on s'ennuie."

Un petit garçon, une petite fille et un chien attendent que le temps s'améliore. Ça sent le dimanche matin qui traine en longueur. Dehors pourtant, il se passe plein de choses. Des choses minuscules d'abord: la bergeronnette qui se réfugie sous une feuille, l'escargot bien sûr, qui grimpe le long du mur. Dedans, on s'occupe comme on peut.

Dedans, c'est l'attente. La petite comptine lancinante de la pluie rythme le texte. Dehors il n'y a pas que des animaux, il y a des enfants qui ont le droit, eux, de s'amuser sous l'eau. L'intérieur semble d'autant plus monotone. Quelques caresses pour le chien, quelques graines de nourriture pour le poisson rouge, c'est bien mignon mais ça n'occupe pas toute une journée ça.

Les pages qui représentent l'extérieur sont de plus en plus nombreuses, comme pour montrer que c'est là que ça se passe.

Et puis finalement maman capitule. Allez cirés, bottes et tout le monde dehors. Enfin!

Lire la suite...

samedi, septembre 9 2017

Les animaux magiques

les_animaux_magiques.jpegLes animaux magiques, Florence Vidal, Didier jeunesse, Cligne-cligne, 16€50

Le tout nouveau titre de la collection Cligne-cligne se distingue des autres car il a déjà été édité en France. Cependant il était passé inaperçu et a été redécouvert par hasard par Loïc Boyer, le directeur de la collection qui s'est donné pour mission de dénicher des albums intemporels.

Et intemporel il l'est, les images comme le principe de jeu n'ont pas vieilli pour deux sous.
C'est un méli-melo animalier en seulement deux parties. En haut, le nom de l'animal, et l'image du haut de son corps. En bas, sa description et ses pattes. Quand on mélange les deux, naissent des créatures improbables et un savoureux décalage entre leur nom et leur description.

Lire la suite...

vendredi, septembre 1 2017

Les petits amis de la nuit

les_petits_amis_de_la_nuit.jpegLes petits amis de la nuit, Ilya Green, Didier jeunesse, 11€90

Ilya Green excelle dans l'utilisation de la couleur, n'hésitant pas à remplir totalement la page de motifs fleuris comme dans son tout premier album, Bou et les 3 zours, elle a prouvé qu'elle pouvait aussi exploiter le blanc avec brio dans Mon arbre mais là où je la préfère, c'est quand elle ose le fond noir, surtout pour les tout petits.

Ici, c'est le noir de la nuit, qui n'a rien d'inquiétant, au contraire, il met en valeur et sublime les couleurs du petit héros et de ses amis.

Lire la suite...

jeudi, juillet 20 2017

Qui a peur?

qui_a_peur_litterature_enfantine.jpgQui a peur? Alain Chiche, Frimousse 12€

Qui a peur? Tout le monde voyons, nous le savons bien. Et, de temps en temps, quand nous sommes face à nos peurs d'adultes, cette pensée nous rassure drôlement. Les enfants, parfois, pensent être les seuls à ressentir certaines inquiétudes. Surtout s'ils n'ont pas de mots pour les exprimer. Quel soulagement pour eux quand ils découvrent, au détour d'un album ou d'une conversation que leurs angoisses sont partagées par leurs pairs mais aussi par les petits héros des histoires!

Je pense vraiment que tant que les angoisses feront partie du développement normal des enfants, les livres qui les montrent seront nécessaires. Ceux qui font peur mais aussi ceux qui rassurent, qui détournent les figures effrayantes, les tournent en ridicule.

C'est un peu le propos de cet album dans le-quel Alain Chiche explore l'universalité du sentiment de peur en montrant que même les créatures qui hantent nos cauchemars y sont confrontées.

Lire la suite...

mercredi, juin 14 2017

Arbre

arbre_litterature_enfantine.jpgArbre, Amandine Laprun, Actes sud junior, 12€80

Livre carrousel? Jouet? Objet d'art ou de décoration? Clairement, nous avons ici affaire à un objet hybride et qui ne se laisse pas enfermer dans une case. Tant mieux.

C'est donc un livre, au dos toilé, aux pages cartonnées découpé en forme d'arbre. Les pages de couvertures sont équipées d'un ruban qui permet de le maintenir ouvert. Il tient parfaitement debout sur son tronc.

Il peut donc se lire de façon cyclique, sans rupture entre la dernière page et la première lue à nouveau. Ce qui est tout à fait approprié puisque de pages en page le temps s'écoule, on observe les saisons qui passent et les changements qu'elles signifient pour l'arbre lui même mais aussi pour la faune qui l'entoure.

A peine une année écoulée on recommence, les enfants apprécient de pouvoir enchainer (nous, avouons le, devons parfois mettre le holà, sans quoi la journée peut se passer autour de ce livre)

Lire la suite...

samedi, juin 10 2017

Bébé va au marché

Bebe_va_au_marche.jpgBébé va au marché, Atinuke, Angela Brooksbank, éditions des éléphants, 14€

En fait, c'est surtout maman qui va au marché. Bébé, lui, est confortablement installé sur son dos. Et pendant que Maman fait les courses, lui, l'air de rien, il se livre à ce numéro de charme dont les bambins ont le secret. Il ouvre de grands yeux curieux sur tout ce qui l'entoure et les marchands n'y sont pas indifférents. Si bien que Madame Ade lui donne 6 bananes. Il en mange une en douce et met les autres dans le panier, sur la tête de sa maman, qui ne remarque rien e poursuit son chemin.

Un peu plus loin, c'est 5 oranges juteuses qui lui sont offertes. Il en déguste une. Et les autres? Hop, dans le panier.

Il va ensuite recevoir 4 gâteaux, 3 épis de maïs et ainsi de suite.

Lire la suite...

mercredi, juin 7 2017

Ma cabane de feuilles

ma_cabane_de_feuille_Soya_litterature_enfantine.jpgMa cabane de feuilles, Akiko Hayashi, Kiyoshi Soya, école des loisirs, 7€

Aya joue dans le jardin quand, ploc, une goutte. Et puis une deuxième.
Alors elle s'installe dans sa petite cabane de feuille, bien à l'abri, pour laisser passer l'averse.

Rapidement, la voilà rejointe par une mante religieuse.

Bon, c'est pas qu'elle ait peur la petite Aya mais quand même, elle préférerait que la mante ne la regarde pas trop, il faut avouer que, même si elle est plutôt souriante, c'est quand même un insecte un peu impressionnant.

La pluie continue et arrive un grand papillon blanc. Puis un scarabée.

Aya salue chaque nouveau venu, l'abri est accueillant pour tous.

Lire la suite...

samedi, juin 3 2017

Mon enfant de la terre

mon_enfant_de_la_terre.jpgMon enfant de la terre, France Quatrome, Sandrine Bonini, éditions les éléphants, 14€

Tout autour de la terre les enfants s'endorment accompagnés par la voix, le regard ou les bras rassurants d'un adulte.
Les sens encore en éveil, juste avant de se laisser aller au sommeil, les bébés écoutent, regardent, intrigués, le monde qui les entoure.

Dans la neige au Groenland, c'est le soleil qui s'en va qui étonne l'enfant, en Australie, c'est le chien qui aboie.

Et toujours, une maman ou un papa rassure et apaise.

Lire la suite...

mercredi, mai 31 2017

A chacun son chat

a_chacun_son_chat.jpgA chacun son chat, Brendan Wenzel, Kaléidoscope, 13€

Oui, à chacun son chat et surtout, à chacun sa vision des choses.

De pages en pages, le chat vagabonde. Il croise tour à tour un enfant, un chien, un renard... Et à chaque fois, l'image nous donne à voir le chat dans les yeux de son interlocuteur. Pour le chien, il est famélique, pour le renard qui le course, bien dodu, pour le poisson, il est une forme vague, tellement grosse qu'on n'en distingue presque que les yeux.

Outre les variations de cadrage (vue plongeante à travers les yeux de l'oiseau ou très gros plan pour la puce), la technique d'illustration change. Papiers collés, gouache, crayons de couleur etc...

Lire la suite...

- page 1 de 28