Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, mars 29 2017

Aujourd'hui je suis...

aujourd__hui_je_suis_litterature_enfantine.jpgAujourd'hui je suis... Mies Van Hout, Minedition, 14€

Depuis sa sortie en 2011, cet album s'est imposé dans les structures petite enfance comme une référence pour aborder les émotions avec les petits (sujet à la mode s'il en est!)

On y voit une galerie de portraits de poissons qui expriment, par un mot, leur humeur du moment.

Les images, à la craie ou au pastel sur fond noir, évoquent des dessins d'enfant sur un tableau à l'ancienne.

La forme semble donc simple mais chaque émotion est évoquée de multiples façons dans l'album.

Lire la suite...

mercredi, mars 1 2017

Oh, hé, ma tête!

oh__he__ma_tete_yoshitake_.jpgOh, hé, ma tête! Shinskue Yoshitake, kaleidoscope, 11€

Il y a des moments dans la vie, où on a besoin d'un bon petit fou-rire des familles. Je l'ai déjà dit plusieurs fois, les albums sont là pour faire penser, pour aider à comprendre le monde, pour grandir. Mais aussi parfois pour se marrer, passer un bon moment et voilà tout.

Passer un bon moment avec son enfant et rire un bon coup, c'est juste vital.

Donc, bref, aujourd'hui je vous parle d'un album avec lequel mes mouflettes, leur père et moi, on s'est bien poilés. Oui, parce que, idéalement, il faut trouver l'humour qui fait tilt toutes générations confondues et ça, ce n'est pas si courant.

Lire la suite...

samedi, février 25 2017

Clair comme lune

clair_comme_lune.jpgClair comme lune, Sandra V. Feder, Aimée Sicuro, Didier jeunesse, 13€90

Quand le jour décline, Lola a peur. Cette peur, commune à tant d'enfants, et que l'on retrouve dans maintes d'histoires, Lola la ressent quotidiennement. Elle a mis en place des rituels pour se rassurer: il faut allumer toutes les lumières, pour lutter contre le noir, et, bien sûr, tenir fermement la main de maman.  

La maison est grande  mais chaleureuse, maman est disponible, le chien accompagne la fillette dans tous ses déplacements. Mais cela ne suffit pas. La peur du noir est toujours là. 

Lola n'aime pas que les couleurs s'assombrissent, ce qu'elle aime par-dessus tout c'est le jaune, la couleur du soleil.

Lire la suite...

samedi, février 11 2017

Tout le monde t'attend!

tout_le_monde_t__attend.jpgTout le monde t'attend! Jean-Marc Létang, Charlotte Mollet, Didier jeunesse 16€

C'est une famille bien impatiente: Tout le monde est dans l'attente. Une famille de drôles de petits bonshommes, avec des visages en empruntes digitales, comme pour dire à la fois sur ressemblance et leur singularité. Ils sont tonton, cousin, tata papi et tous s'adressent directement à celui qui est tant attendu.

Texte sur la page de gauche, portrait en action de chaque membre de la famille sur la page de droite, l'album nous invite à faire connaissance avec cette famille un peu loufoque.

Lire la suite...

samedi, janvier 21 2017

Le ruban

9782226329271-j_1_.jpgLe ruban, Adrien Parlange, Albin Michel jeunesse

Il y a des livres objets qu'on trouve astucieux. On regarde le petit truc en plus, la découpe dans la page, le pop up ou le vernis judicieusement placé et on se dit que c'est une bonne idée, bien vu, vraiment.

Et puis il y a ceux qui sont tellement évident qu'on ne comprend pas que ça n'ait pas été fait plus tôt. Ça fonctionne tellement bien, ça s'impose presque, mince, personne ne l'avait fait, vraiment? Peut être que c'est ça en fait, le génie, le talent. Être capable de créer quelque chose qui s'impose comme l'évidence, dans lequel on rentre immédiatement, sans aucun pré-requis.

Adrien Parlange réussi cette prouesse dans son dernier album, qui est une petite merveille.

Ici, l'idée géniale est vraiment simple: un ruban, semblable à un marque-page, jaune, est fixé non pas en haut, mais en bas du livre. C'est lui qui va prolonger chaque image hors champ.

On passe alors de deux à trois dimensions, l'image n'est plus figée, on la modifie, on la crée nous-même en déplaçant le livre dans l'espace et le ruban autour du livre.

Lire la suite...

samedi, janvier 14 2017

J'aime

j__aime_bastien_l__agrume.jpgJ'aime, Emmanuelle Bastien, L'agrume, 9€90

Voilà un album qui pétille, qui scintille, qui frétille joyeusement, qui aiguise notre curiosité et parle à tous nos sens.

Avec des découpes rondes sur des pages colorées, Emmanuelle Bastien nous donne à voir, plus qu'elle ne nous montre, tout ce qu'on peut aimer. Amours gourmands d'abord, avec les petits pois ou les cerises du clafoutis. Plus contemplatif ensuite, avec les étoiles, la neige ou l'été.

Lire la suite...

samedi, janvier 7 2017

Fine et waf, à table petits gourmands

fine_et_waf_a_table_petits_gourmands.jpgFine et waf, à table petits gourmands, France Quatrome, Rozenn Bothuon, Fleur de ville 9€90

Fine, c'est la fillette. Waf, c'est son chien. Autour d'eux gravitent aussi un chat, des petits oiseaux et une souris, qui ne sont pas mentionnés par le texte.

Dans deux petits albums cartonnés (peut être y en aura-t-il d'autre?) ils vivent leur petite vie quotidienne.

Ici, donc, il s'agit simplement du moment du repas.

Le texte énonce les différentes étapes qui sont nécessaires pour manger: se laver les mains, mettre sa serviette etc.

Oui, bon, des petits cartonnés qui nous montrent comment être un gentil petit enfant bien sage, ça va, il y en a des dizaines en librairies, on va pas commencer à les lires tous, au risque de mourir d’ennui et d'épuiser les gamins de toute cette "bonne éducation"

Mais ici, alors que le texte est terriblement conventionnel, presque neutre, sur l'image les personnages ne s'y conforment pas.

Ce qui est réjouissant.

Lire la suite...

mercredi, janvier 4 2017

Connais-tu Pouf?

connais-tu_pouf__deryfuss_frimousse.jpegConnais-tu Pouf? Corinne Dreyfuss, Frimousse, 13€

Ce n'est pas par hasard que les ours sont si présents dans la littérature enfantine.

Un ours, c'est chaud doudou, c'est rassurant, c'est le teddy de notre enfance, mais c'est aussi gros, impressionnant, le prédateur des cauchemars de notre enfance. C'est puissant, ça attire et ça fait peur. Bref, c'est intéressant. Pour les enfants et pour les auteurs.

Ici, Corine Dreyfuss, pour jouer sur cette ambiguïté nous présente Pouf par ses attributs. Grosses pattes. Gros ventre. Énorme gueule pourvue de très grandes dents. Et surtout, gros, très très gros cri. Du genre à se répercuter dans les montagnes au point d'effrayer les enfants qui s'apprêtent à se coucher.

Le tout contrastant avec des images toutes en rondeur qui le présentent plus ridicule que terrifiant (il y a un petit quelque chose de Grand monstre vert dans ce décalage)

Lire la suite...

mercredi, décembre 14 2016

Imagier mouillé

imagier_mouille_joffre_litterature_enfantine.jpgImagier mouillé, Véronique Joffre, Thierry Magnier

Format rectangle proche de celui d'un roman, coins arrondis, pages cartonnées et verni sur certains éléments de la couverture, on commence à identifier cette série d'albums chez Thierry Magnier, dans la-quelle les titres Panda et Pomme pomme pomme avaient déjà retenu mon attention. 

Cette fois encore peu de texte, un graphisme impeccable et un livre qui peut être lu dès le plus jeune âge.

A l'intérieur, comme sur la couverture, des images très lisibles et contrastées que les bébés auront plaisir à toucher, gratter, lécher même, pour peu qu'on les laisse faire.

Comme le litre l'indique, il s'agit d'un imagier thématique: un mot par page, une représentation de ce mot, emballé c'est pesé. Mais heureusement, les auteurs ont bien compris que même dans un imagier on peut toujours raconter des histoires aux enfants, on peut toujours leur donner à voir des images qui racontent plus qu'elles n'illustrent.

Lire la suite...

samedi, novembre 26 2016

Il y a du monde!

il_y_a_du_monde_Tomoko_Ohmura_nobi_nobi.jpgIl y a du monde! Tomoko Ohmura, nobi nobi, 13 €

Petit Singe aimerait vraiment profiter d'un moment de calme. Mais, où qu'il aille, il se retrouve immanquablement envahit par la foule. Tranquille sur un lac, dans les bains publics, au restaurant, à peine installé le voilà en compagnie de tous les animaux des environs. 

L'album présente donc une alternance de doubles pages où le même décor est montré d'abord presque vide puis plein d'une joyeuse bande d'animaux, sympathiques mais envahissants.

Le texte, minimaliste, reprend cette alternance avec la répétition de la phrase "Oh! Il y a du monde!".

Lire la suite...

- page 2 de 21 -