Mot-clé - dès 1 an

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, mai 18 2018

Mais où est Momo?

Mais où est Momo? Andrew Knapp, les grandes personnes, 10€

Momo, c'est le cabot qui sur la couverture nous regarde avec sa tête penchée sur le côté. Il louche un peu Momo, mais pour jouer à cache-cache, c'est le plus fort.

Sur chaque double de gauche, il est photographié dans un espace différent (librairie, jardin, cuisine, fête foraine etc), plus ou moins dissimulé dans l'image. Le jeu c'est de le trouver mais également d'y trouver trois objets, présentés hors contexte sur la page de droite.

Un cherche-et-trouve adapté aux plus jeunes des lecteurs. Il faut dire que les bébés n'ont pas leur pareil pour dénicher le détail de l'image, ils ne se lassent pas de faire des recherches, tous sens en éveil, et de faire des liens entre les différentes choses qu'ils rencontrent. Alors mettre en relation l'image de la page de droite, et celle de gauche, c'est largement dans leurs cordes.

Lire la suite...

jeudi, avril 19 2018

Imagier mouvementé

Imagier mouvementé, Véronique Joffre, Thierry Magnier, 11€90

J'aime les imagiers quand ils sont créatifs, stimulants pour l'imaginaire, surprenants.
Ici, on est loin des images figées de l'imagier classique, dans lesquels la plupart du temps ce sont les objets du quotidien qui sont représentés.

Véronique Joffre n'illustre pas ici des noms mais des verbes. Qui sont incarnés par des animaux sauvages ou familiers, représentés en plein mouvement.

 

Lire la suite...

mercredi, mars 21 2018

Mais qui épie la pie?

Mais qui épie la pie? Martine Perrin, saltimbanque éditions, 11€90

La pie se sent épiée, il faut dire qu'autour d'elle il y a du monde: Du chat à la vache, en passant par la chèvre, le lièvre ou le chien, tous semblent jeter un oeil dans sa direction. Mais en réalité, chacun vaque à ses occupations et ce n'est que par hasard qu'ils regardent vers l'oiseau.

On découvre ainsi les animaux du jardin ou de la ferme, tandis qu'une découpe dans les pages resserre le regard sur la tête de la pie.

Lire la suite...

mardi, février 6 2018

Une belle journée

Une belle journée, Kevin Henkes, Kaléidoscope, (2008)

Il y a des jours comme ça, où tout va mal. Ca commence généralement par un micro événement, un petit grain de sable, qui instaure une mauvaise humeur tenace.

Pour petit oiseau jaune, c'est la perte de sa plume préférée. Petit chien blanc, quant à lui, a enroulé sa laisse autour de son piquet. Petit renard a perdu sa maman, et petit écureuil son gland.

Chaque animal est montré sur la page de droite, la mine dépitée. Gros plan sur le protagoniste, trait épais, l'image est très lisible et l'émotion du personnage facilement identifiable. Généralement, le petit lecteur se prend d'ailleurs d'empathie pour l'animal (il n'est pas rare qu'un bambin essaye de consoler le personnage)

Lire la suite...

mercredi, octobre 25 2017

Bêtes en devinettes

betes_en_devinettes.jpgBêtes en devinettes, May Angeli, éditions des éléphants,

Voilà un drôle d'objet, entre imagier des animaux et jeu (de devinette, vous l'aviez compris au titre).

L'album s'ouvre dans le sens de la hauteur. Avec son épaisseur, son format rectangle et son sens d'ouverture, il évoque autant une boite de jeu qu'un album.

A l'intérieur, il y a d'abord une petite description de l'animal: "Têtu, moi? C'est ce qu'on dit". La question, inscrite sur fond blanc, est encadrée par un élément naturel (feuilles, paysage de montagne ou épis de maïs) qui peut aussi donner un indice.
Sur la page en dessous, la question, toujours la même: "Devine qui je suis?" qui surplombe une frise avec les empruntes de l'animal.

On ouvre alors un premier rabat, le livre se déploie sur sa gauche, l'animal apparait avec son nom: "L'âne". Puis on ouvre le 2eme rabat, l'image s'étend sur sa droite et on voit alors la famille au complet, l'ânesse au centre et l'ânon à ses côtés.

Lire la suite...

vendredi, septembre 22 2017

Tant pis pour la pluie!

tant_pis_pour_la_pluie_litterature_enfantine.jpegTant pis pour la pluie! Stéphanie Demasse-Pottier, Lucia Calfapietra, Grasset jeunesse, 14€90

"Tombe, tombe, tombe la pluie... Aujourd'hui, on s'ennuie."

Un petit garçon, une petite fille et un chien attendent que le temps s'améliore. Ça sent le dimanche matin qui traine en longueur. Dehors pourtant, il se passe plein de choses. Des choses minuscules d'abord: la bergeronnette qui se réfugie sous une feuille, l'escargot bien sûr, qui grimpe le long du mur. Dedans, on s'occupe comme on peut.

Dedans, c'est l'attente. La petite comptine lancinante de la pluie rythme le texte. Dehors il n'y a pas que des animaux, il y a des enfants qui ont le droit, eux, de s'amuser sous l'eau. L'intérieur semble d'autant plus monotone. Quelques caresses pour le chien, quelques graines de nourriture pour le poisson rouge, c'est bien mignon mais ça n'occupe pas toute une journée ça.

Les pages qui représentent l'extérieur sont de plus en plus nombreuses, comme pour montrer que c'est là que ça se passe.

Et puis finalement maman capitule. Allez cirés, bottes et tout le monde dehors. Enfin!

Lire la suite...

mercredi, septembre 13 2017

Petit escargot rouge

Le-petit-escargot-rouge.jpgPetit escargot rouge, Rascal, pastel, 10€50

C'est un éloge de la lenteur et de la contemplation que cet album. Une seule phrase s'y déroule, lentement, un unique mot par page. Un petit escargot, posé sur le papier comme s'il était tamponné, se promène dans un environnement à sa mesure. Il se détache en rouge sur la page blanche. Autour de lui, le décors minimaliste contraste par sa couleur noire.

Alors que le texte morcelle le temps, l'image instaure une continuité, puisque chaque élément coupé sur la page de droite se poursuit sur la double page suivante.

Lire la suite...

mercredi, septembre 6 2017

Frère Jacques

frere_Jacques_litterature_enfantine.jpegFrère Jacques, Christophe Alline, Didier jeunesse, pirouette, 11€50

Ah, il y a si longtemps que j'espérais trouver ce titre dans la collection pirouette! C'est justement pour son caractère universel que je l'attendais avec une telle impatience. Je me demande bien comment et pourquoi cet air là, particulièrement, à voyagé, de sorte qu'on lui trouve des paroles en mandarin, en langue berbère, en japonais, en russe, en swahili, bref, on la trouve partout.

Quand on se met à la fredonner dans une assemblée de parents venus de tout horizons, chacun peut livrer sa version. On assiste alors à des moments de partages vraiment sympa:

"C'est comment dans votre langue?
-Vous pouvez me la traduire en Français?

-Comment vous prononcez?

-Je n'y arrive pas, attendez, je réessaye... Comme ça? Non?"

Je me souviens d'avoir longuement essayé en vain de chanter la version Cantonaise devant une jeune mère patiente et un brin amusée par ma maladresse.

Lire la suite...

lundi, juillet 24 2017

Vite, à la maison!

vite_a_la_maison_litterature_enfantine.jpgVite, à la maison! Yuichi Kasano, école des loisirs, 11€50

Au Japon, quand on arrive chez soi il est de coutume d'annoncer son retour au son de "Tadaima" et on reçoit en général "Okaeri" en réponse, ce qui pourrait être traduit par "coucou, je suis là" et "bienvenu"

C'est ce rituel qui est montré ici, avec le retour d'un garçonnet chez lui. Il va saluer, non les gens comme le veut la coutume mais les animaux de la famille et même le robot, avant d'aller rejoindre ses parents dans le salon de coiffure où ils travaillent, derrière la maison. 

L'enfant est très joyeux de rentrer chez lui et il reçoit un accueil chaleureux: "Wouf! Wouf!", "bloub... bloub..." , jusqu'au Biip biip du robot, chacun lui répond à sa façon. 

Lire la suite...

mercredi, juin 7 2017

Ma cabane de feuilles

ma_cabane_de_feuille_Soya_litterature_enfantine.jpgMa cabane de feuilles, Akiko Hayashi, Kiyoshi Soya, école des loisirs, 7€

Aya joue dans le jardin quand, ploc, une goutte. Et puis une deuxième.
Alors elle s'installe dans sa petite cabane de feuille, bien à l'abri, pour laisser passer l'averse.

Rapidement, la voilà rejointe par une mante religieuse.

Bon, c'est pas qu'elle ait peur la petite Aya mais quand même, elle préférerait que la mante ne la regarde pas trop, il faut avouer que, même si elle est plutôt souriante, c'est quand même un insecte un peu impressionnant.

La pluie continue et arrive un grand papillon blanc. Puis un scarabée.

Aya salue chaque nouveau venu, l'abri est accueillant pour tous.

Lire la suite...

- page 1 de 12