Mot-clé - coup de coeur

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, juillet 28 2018

L'infini voyage

L'infini voyage, Sachie Hattori, Le petit lézard, 15€

Et si le voyage le plus important, le plus fondateur, le plus merveilleux était celui qu'on accomplit avant sa naissance?

Dans l'infini voyage, une fillette se souvient de cet avant féérique et décide de le raconter à sa mère avant d'oublier.

C'est l'explosion d'une étoile qui se transforme en centaines d'étoiles bébés. Tous flottent dans un ciel noir, parsemé d'étoiles blanches. Ils ont le visage poupon, des tenues colorées et cette posture propre aux nourrissons, poings serrés et membres repliés.

Lire la suite...

lundi, avril 16 2018

Pas de géant

Pas de géant, Anaïs Lambert, éditions des éléphants, 14€

"Ce matin, je me suis préparé". Le petit bonhomme qui nous dit ça est montré de dos, prêt à partir à l'aventure. On ne le reverra qu'à la fin de l'album, le reste du récit étant illustré en vue subjective, à travers ses yeux.

C'est donc à hauteur d'enfant que nous visitons le jardin. Le combat féroce annoncé par le texte oppose deux scarabées, la course folle et gluante est bien sûr celle de deux escargots sur une feuille. De l'enfant, on voit les bottes de pluie, les mains.

Lire la suite...

lundi, janvier 8 2018

Quand j'étais petite...

Quand j'étais petite..., Sarah O'Leary, Julie Morstad, l'étagère du bas, 14€95
Jules est plongé dans l'album photo familial. Il aurait tant aimé connaitre ses parents petits.
Alors sa mère se prend au jeu et elle lui raconte une histoire. Quitte à s'imaginer petite, elle se raconte minuscule, au point de porter des souliers de poupée et de se faire des chapeaux avec les fleurs de marguerites.
Si on peut imaginer que les souvenirs réels servent de base à ce récit, on devine vite que le jeu prend le pas sur le réalisme et que les contes qui ont sans doute bercé son enfance s'invitent dans cette chronique du temps passé.
 

Lire la suite...

vendredi, décembre 22 2017

Les bottes de petit Jo

bottes jo littérature enfantineLes bottes de Petit Jo, Marie-Christine Hendrickx, Emilie Seron, pastel, 12€

Dans la famille de Petit Jo, il y a sept enfants, deux parents et deux grands-parents. Ça en fait du monde.

Le matin, les enfants enfilent leurs bottes et vont à l'école. Le père et la mère, eux, sont pêcheurs. Quant aux grands-parents, ils restent à la maison. 

Le soir ils dînent tous ensemble, autour de la grande table. Jusqu'ici, il ne se passe pas grand chose, mais l'image donne à voir une maison où règne un joyeux désordre, pleine de vie. Au milieu des sept mouflets, les chats font leur vie. Partout dans la déco, des poissons viennent nous rappeler qu'on est dans une maison de pêcheurs. D'ailleurs, on l'a vue en page de garde, la petite bicoque en bord de mer est bien charmante, il doit faire bon y vivre.

Lire la suite...

vendredi, novembre 10 2017

Lignes

lignes_suzy_lee.jpgLignes, Suzy Lee, les grandes personnes

Merveilleuse Suzy Lee, dont le coup de crayon, une fois de plus, m'enchante! Les images qu'elle crée ont une force évocatrice à nul autre pareille.

Une fillette, sourire aux lèvres, virevolte en patins à glace sur un lac gelé. On sent une grande liberté de mouvement, le lac n'a pas de limite, elle enchaîne glissades et pirouettes, le nez au vent.
Bientôt, la glace, d'abord immaculée, se couvre de lignes gracieuses, qui matérialisent les déplacements de la patineuse. C'est beau comme une écriture dans une langue inconnue, comme des notes de musique sans portée. Et puis, après une ultime pirouette, l'équilibre se rompt, brutalement la patineuse chute.

Alors, l'illustratrice se rappelle à nous. Cette chute ne lui convient pas, alors elle froisse la feuille et reprend une histoire différente. Cette fois c'est l'histoire d'une fillette qui, avec des amis, patine sur un lac gelé. L'ambiance est joyeuse et festive, sur la glace, les lignes se croisent, se mêlent, disparaissent presque les unes sous les autres.

Lire la suite...

mercredi, février 8 2017

Top 20 des albums à avoir en section de moyens

Après le top 20 de la section des bébés, voilà celui de la section des moyens.

Tous ceux d'entre vous qui ont travaillé dans cette section (ou qui ont un enfant qui a entre deux et trois ans) le savent, c'est un âge qui se caractérise par un besoin de mouvement impressionnant et des attitudes qui peuvent déstabiliser les adultes.

C'est généralement chez les moyens que les livres sont le plus abîmés.

C'est aussi les moyens qui sont les rois pour nous laisser en plan au milieu de la lecture, décidant brusquement d'aller jouer plus loin ou de se mettre en mouvement, dans un besoin de motricité qui nous laisse perplexe.

Dans leur désir d'autonomie, ils veulent souvent regarder les livres tout seul (parfois au cri de "MOI TOUT SEEEEUL" quand on leur propose notre aide pour tourner les pages par exemple) mais leur motricité est encore un peu maladroite.

Souvent ils aiment les livres vite lus, les livres qui font échos à leur soif de déplacement (gros succès des livres sur les engins à cet âge là), des livres qui leur donnent envie de bouger.
Paradoxalement, ils sont parfois capables d'écouter les histoires longues et nous surprennent souvent par leur capacité de concentration (surtout en fin d'année, il faut le dire).

Ils restent des lecteurs de l'image étonnamment performants et peuvent parfois rester de longues minutes à scruter une illustration (et ils y voient en général plein de détails qui nous avaient échappés)

Dans cette sélection, il y a donc des livres solides (entendez par là, aux pages cartonnés), des livres qui déménagent, des imagiers mais aussi des histoires plus longues. Et bien sûr, des comptines, il n'y a pas d'âge pour chanter.

  • entre imagiers et premier récits

potirons_et_cornichons.jpegPotirons et cornichons

Des légumes comme on les voit trop rarement, photographiés directement dans le potager. 




vroum_vroum.jpegVroum!vroum!

Du trotteur à l'avion, en passant par la trottinette, tous les modes de transport qui font rêver les petits (et les grands) sont présentés dans ce livre à cache.

.

.

du_bruit_dans_l__art.pngDu bruit dans l'art

Associer des œuvres d'art à des onomatopées, pari osé mais réussi, qui fait de cet album une belle initiation au grand art.





ma_voiture_litterature_enfantine.jpegMa voiture

Sam aime sa voiture. D'ailleurs, il nous la montre sous toutes ses coutures, au point qu'on est presque dans un premier documentaire pour les tout petits.



saute.jpegSaute

Je reconnais que ce n'est pas le livre idéal pour calmer une section de moyens en ébullition, mais il correspond remarquablement bien à leur besoin de motricité.




une_histoire_qui_Gilles_Bachelet_seuil_jeunesse.jpg Une histoire qui...
Répétitions, musicalité du texte, indices qui permettent d'anticiper sur la suite du récit, quelques références adaptées aux enfants et une touche d'humour et de loufoquerie juste bien dosée, font le succès de cet album.






moi_grand_toi_petit.jpgMoi grand, toi petit

Un album qui se présente comme un jeu de contraire mais qui cache plein de petites histoires et montre une relation parent/enfant pleine de tendresse.

Lire la suite...

mercredi, janvier 25 2017

Henri est en retard

henri_retard_adrien_albert.jpgHenri est en retard, Adrien Albert, école des loisirs, 12€70

C'est souvent comme ça avec les albums d'Adrien Albert. On part d'une situation quotidienne, très ancrée dans le réel, qui nous donne la sensation qu'on l'a déjà vécue. Et puis on fait un petit pas de côté, et la courbe du récit dévie. Un tout petit grain d'absurdité est venu se glisser dans l'histoire et, de façon imperceptible d'abord, on a basculé du réel au merveilleux.

Aujourd'hui, papa et maman sont malades. Nez rougis, mouchoirs en papier qui traînent autour du lit, pas de doute, la situation sent le vécu. Ils ne peuvent donc pas amener Henri à l'école.

Mais le gamin ne l'entend pas de cette oreille, au téléphone il enjoint son grand-père de venir le chercher. Grand-père qui rapplique à peine le téléphone raccroché.

Vous l'avez senti? Le petit pas de côté qui va faire passer le récit du quotidien au n'importe quoi, vous l'avez vu, juste là?

Cette petite faille dans l'espace-temps, qui permet au grand-père de se pointer dans la seconde, est mise en valeur par le découpage des pages en vignettes qui donne son rythme à l'histoire.

Lire la suite...

samedi, janvier 21 2017

Le ruban

9782226329271-j_1_.jpgLe ruban, Adrien Parlange, Albin Michel jeunesse

Il y a des livres objets qu'on trouve astucieux. On regarde le petit truc en plus, la découpe dans la page, le pop up ou le vernis judicieusement placé et on se dit que c'est une bonne idée, bien vu, vraiment.

Et puis il y a ceux qui sont tellement évident qu'on ne comprend pas que ça n'ait pas été fait plus tôt. Ça fonctionne tellement bien, ça s'impose presque, mince, personne ne l'avait fait, vraiment? Peut être que c'est ça en fait, le génie, le talent. Être capable de créer quelque chose qui s'impose comme l'évidence, dans lequel on rentre immédiatement, sans aucun pré-requis.

Adrien Parlange réussi cette prouesse dans son dernier album, qui est une petite merveille.

Ici, l'idée géniale est vraiment simple: un ruban, semblable à un marque-page, jaune, est fixé non pas en haut, mais en bas du livre. C'est lui qui va prolonger chaque image hors champ.

On passe alors de deux à trois dimensions, l'image n'est plus figée, on la modifie, on la crée nous-même en déplaçant le livre dans l'espace et le ruban autour du livre.

Lire la suite...

samedi, décembre 31 2016

Comment fabriquer son grand frère

comment_fabriquer_son_grand_frere_vaugelade.jpgComment fabriquer son grand frère un livre d'anatomie et de bricolage, Anaïs Vaugelade, école des loisirs 19€80

Il y a plusieurs années, j'ai eu la chance de rencontrer Anaïs Vaugelade sur un salon. Elle a dédicacé Le matelas magique à ma mouflette et on a échangé quelques mots. Ma mouflette lui a dit qu'elle attendait avec impatience un nouvel album de Zuza, "son personnage le plus préféré du monde entier". A l'époque, Anaïs nous avait répondu qu'il n'y en aurait probablement pas d'autre. Grosse déception, mais heureusement, il y avait les Quichons pour nous consoler.

Alors vous imaginez ma joie quand j'ai vu un nouvel album avec pour héroïne l'impertinente fillette au catalogue de l'école des loisirs. J'ai immédiatement montré ça à ma mouflette. Les yeux gourmands, elle a regardé le catalogue "chouette, enfin". Si, du haut de ses dix ans, elle s'attarde moins aujourd'hui sur les albums que sur les romans, elle était tout de même bien contente de retrouver cette petite madeleine de sa petite enfance.

Elle  s'attendait certainement à retrouver les ingrédients qui ont fait le succès de ce personnage auprès des enfants: Des histoires à la fois loufoques et très proches de la pensée des enfants, une héroïne au caractère bien trempé, indépendante au possible, qui mène ses aventures joyeusement entourée de ses jouets.

Et, effectivement, on retrouve tout ça dans ce nouvel opus. Tout ça et tout le reste.

Lire la suite...

mercredi, octobre 5 2016

C'est bizarre

c__est_bizarre_Chiche_Soutif_kaleidoscope.jpgC'est bizarre, Alain Chiche, François Soutif, Kaléidoscope 13€

L'image de la couverture est explicite: Nous avons affaire à trois commères. Derrière leur rideau, elle (nous) épient. Ça se confirme d'ailleurs sur la page de titre.

Elles vivent ensemble dans une maisonnette isolée, au rythme du thé de quatre heures et de leurs papotages. Leur intérieur est douillet et vieillot: service à thé en porcelaine, tapis et bonbonnière, tout est bien à sa place, y compris la pince à sucre. On devine un certain sens de l'étiquette. Elles se font des manières inutiles et se félicitent de leur bonne entente.

Mais lorsqu'un voisin investit la maison d'en face, leur inquiétude est à son comble. Certes nous avons affaire à une vache, une brebis et une chèvre mais elles se révèlent en réalité être trois vieilles biques qui n'aiment pas l'idée d'un étranger dans le voisinage.

Avant même d'avoir rencontré le nouveau venu, les suppositions vont bon train.

Bruits étranges, odeurs suspectes, elles l'imaginent menaçant. Car décidément, il semble vraiment très très bizarre cet "autre" qui ne montre pas le bout de son nez.

Elles se montent le bourrichon et, surmontant leur couardise, finissent par décider d'aller rencontrer cet odieux personnage.

Lire la suite...

- page 1 de 6