mercredi, octobre 31 2018

Les filles

Les filles, Agnes Rosenstiehl, la ville brûle, 14€

La première édition date de 1976, aux très militantes éditions des femmes. J'en possède un exemplaire, que je garde précieusement, malgré son piteux état (il a été très aimé donc très lu chez moi), que je présente régulièrement en formation où il fait généralement débat. Pour tout dire, dans mes cours destinés à de futurs éducateurs de jeunes enfants, je le réserve aux troisièmes années: il réclame une certaine maturité.

Régulièrement, quand je le présente, on me dit "ça date, aujourd'hui, ça ne passerait plus". A chaque fois j'acquiesce et déplorant le puritanisme actuel, oui, le vent de liberté qui soufflait sur la littérature jeunesse dans les années 70 s'est bien essoufflé, de nos jours on voit des livres faire l'objet de tentatives de censure pour moins que ça.

Peut-on s'en satisfaire? Je ne le pense pas. Et, par bonheur, les éditions la ville brûle, tout aussi engagée que l'étaient les éditions des femmes, ont décidé de rééditer ce livre, aux côtés de deux autres albums de la même autrice.

Le décor est planté, parlons maintenant de l'album.

Lire la suite...