mardi, juin 26 2018

Gros glouton et p'tit malin

Gros glouton et p'tit malin, Coline Promeyrat, Rémi Saillard, Didier jeunesse, 12€50

Maman confectionne un gâteau. La farine, les oeufs, le sucre... Mais, il manque un ingrédient essentiel! Pour faire gonfler la pâte, il faut un sachet de sody-soda! Hop, elle envoie son petit garçon chez l'épicier du village.

Seulement voilà, sur le chemin du retour, un ours se dresse devant lui. Il n'est pas du genre loquace, mais il est glouton! Il avale tout rond le garçon et le sachet de levure en prime. La maman s'inquiète de ne pas voir revenir son fils, elle envoie donc sa fille à sa rencontre. Elle arrive à son tour devant l'ours qui ne fait d'elle qu'une bouchée. C'est ensuite au tour du père de partir à la recherche des enfants. Hop, avalé à son tour.

Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée dans le quel le prédateur va dévorer tous les protagonistes les uns après les autres.

Lire la suite...

mercredi, janvier 24 2018

Cavale

Cavale, Stéphane Servant, Rebecca Dautremer, Didier jeunesse, 20€

Au moment d'écrire mon billet sur cet album, je repense aux dix droits du lecteur, dont je vous parlais la semaine dernière.

Et plus particulièrement au dernier, le droit de se taire. Ce livre, je l'ai depuis plusieurs semaines, je le lis beaucoup et, foncièrement, je n'ai pas envie de le commenter.

Quand je lis un livre à un enfant, souvent je rêve de savoir ce qu'il en pense, j'ai envie de savoir comment cette histoire à raisonné en lui, comment il l'interprète. J'ai envie de savoir si cette lecture fera de lui un enfant un peu différent de ce qu'il était avant.
Parfois, les bambins me font un beau cadeau, ils me disent ce qu'il en est. Mais, la plupart du temps, ils restent silencieux. Et je ne les interroge pas, je respecte bien trop le droit de se taire. La lecture est une expérience de l'intime, l'effet que produit le livre sur les enfants leur appartient, ça ne me regarde pas, je n'ai plus qu'à gérer cette frustration, ça fait partie du boulot.

Alors pourquoi moi je suis obligée d'en parler, hein? Moi aussi j'ai fait une expérience intime à la lecture de cet album, il a sucité en moi des émotions, des réflexions que j'ai bien envie de garder pour moi.

Mais voilà, en tant que blogueuse, comme en tant que formatrice en littérature enfantine, il faut bien que je le commente un minimum. Je ne peux pas me contenter de dire il est super, achetez-le, lisez-le, et voilà.

C'est qu'on attend de moi un minimum d'analyse, se contenter de dire qu'on l'a aimé c'est bien gentil mais ce n'est pas digne d'une critique qui se veut un peu professionnelle. Bon. Alors c'est parti, je me prête au jeu du commentaire de texte, de l'analyse de l'image, du décorticage de l'oeuvre. Mais, autant vous le dire tout de suite, tout cela ne reflétera en rien les qualités de l'album, cette chronique est vouée à être décevante. Pour moi au moins.

 

Lire la suite...

vendredi, janvier 12 2018

Que d'émotions chaperon!

Que d'émotions Chaperon! Richard Marnier, Aude Maurel, Frimousse, 14€

Si certains contes se transmettent, à l'oral ou à l'écrit, depuis des générations sans rien perdre de leur puissance évocatrice, c'est sans doute parce qu'il y a quelque chose d'intemporel dans le message qu'ils transmettent. C'est aussi parce que les auteurs qui s'en emparent trouvent sans cesse des biais nouveaux pour les éclairer autrement, varier les notions mises en avant, les adapter à l'air du temps.

Cette nième version du Petit Chaperon rouge choisit un biais très à la mode en ce moment: il met en avant les émotions qui traversent l'enfant tout au long du récit.

Il est vrai que ces derniers temps il y a une très forte demande, qui émane à la fois des parents et des professionnels de l'enfance, pour les livres sur les émotions.

Qu'entends-t-on au juste par là? Qu'ils les explicitent, les donnent à voir et surtout, qu'ils offrent aux enfants des moyens pour mieux identifier les leurs (et, dans un second temps, pour mieux les gérer, les contrôler, les amoindrir peut-être).

Ceux qui ont cette demande s'attarderont donc particulièrement sur les pages de gauche de l'album, qui montrent le visage de la fillette en gros plan, permettant à chaque fois d'identifier clairement l'émotion qu'elle ressent.

Mais c'est quand on prend l'album dans son ensemble qu'il est, à mes yeux, le plus intéressant.

 

Lire la suite...

mercredi, juillet 12 2017

La souris philosophe

la_souris_philosophe.jpgLa souris philosophe, Michel Piquemal, Joanna Boillat, Didier jeunesse, 12€50

Tout commence là où finit la fable de La Fontaine, quand le rat (ici une souris) délivre le roi des animaux. Vous vous en souvenez? C'est celle dont est tirée le fameux "on a toujours besoin d'un plus petit que soi".

Ici donc, la souris rend service au Lion, en le délivrant du filet dans le quel il est pris, non par reconnaissance mais par simple altruisme, comme ça, parce qu'elle est sympa. C'est en tout cas ce qu'on croit au départ.

Le roi, bon, il semble un peu vexé d'avoir eu besoin d'elle, il est un peu vaniteux. Mais tout de même, il lui promet de ne jamais lui faire de mal.

Cela tombe bien, elle va se révéler être un sujet bien effronté.

Car, sitôt libérée, elle va demander à être sacrée reine à la place du roi.

Lire la suite...

samedi, avril 29 2017

Il était une fois... La traversée

il_etait_une_fois_la_traversee.jpgIl était une fois... La traversée, Véronique Massenot, Clémence Pollet, HongFei 13€50

C'est l'histoire d'un éléphant qui veut traverser la rivière. Il est sympa l'éléphant, quand un couple de tigre demande s'ils peuvent monter sur son dos, pour éviter de se mouiller, il accepte tout naturellement. Ils sont sympa les tigres, quand trois singes demandent à monter sur leur dos pour traverser aussi, ils acceptent sans hésitation. Les singes aussi d'ailleurs sont sympa, ils prennent la famille de mangouste.
Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée, avec accumulation, ce qui explique le format à la française tout en hauteur de l'album. (oui, parce que moi quand j'ai vu la couv, je me suis dit "quelle drôle d'idée ce format pour une histoire de déplacement". J'aurais du me douter qu'il y avait une raison, d'ailleurs l'empilement est déjà présent sur la couverture, pour une experte de la lecture de l'image je n'ai pas fait fort sur ce coup là)

Lire la suite...

samedi, novembre 19 2016

Le parfum des feuilles de thé

le_parfum_des_feuilles_de_the_chabbert_chauffrey.jpgLe parfum des feuilles de thé, Ingrid Chabbert, Célia Chauffrey, De la Martinière jeunesse 

Ouvrir un livre écrit par Ingrid Chabbert, c'est accepter de se laisser surprendre. Elle est loin d'être confinée dans un style, elle touche à tout (y compris la bande dessinée). Je découvre petit à petit ses différents albums et, ma foi, j'apprécie.

Ici, elle explore le conte. Et elle nous transporte au Tibet "Il y a bien longtemps", comme il se doit.

Là, au milieu des plaines, dans une petite maison, vivent une mère et sa fille. Pour subsister, elles vendent au marché les vêtements qu'elles ont cousu. Mais là n'est pas leur occupation principale. Chaque jour, Yi Jie, la mère, apprend à Jia, l'enfant, l'art de cueillir les feuilles odorantes de la nature environnante.

Avec leurs longs cheveux noirs et leur usage des plantes médicinales, elles sont un peu sorcières. D'ailleurs, ce n'est pas par choix qu'elles vivent recluses, elles ont été chassées du village, accusées de souiller l'eau pure et sacrée avec leurs feuilles.

Lire la suite...

jeudi, octobre 20 2016

La fourmi et le loup

La fourmi et le loup, Jeanne Ashbé, Pastel, 13€50la_fourmi_et_le_loup_ashbe_litterature_enfantine.jpeg

Avec un loup énorme et une fourmi minuscule, l'image de couverture annonce déjà un jeu sur l'échelle et les points de vue que l'on va trouver à l'intérieur. Le texte poursuit sur cette voie: nous suivons une toute petite petite petite fourmi qui s'est aventurée sur la grande grande grande table d'une maison isolée dans la forêt.

Le focus sur la fourmi implique nécessairement une adaptation de l'échelle: De la table on ne voit qu'un angle et un des pieds. Déjà le hors champ prend une grande place dans le récit. La fourmi escalade un "grand grand grand petit pot". Certes il est gigantesque pour la fourmi, mais l'auteure ne saurait omettre de préciser qu'il est tout de même petit, ce qui semble faire partie intégrante de sa dénomination. Dénomination qui ne sera complète que lorsqu'on aura tourné la page et découvert qu'il s'agit d'un petit pot de beurre. Moins emblématique que la chevillette qui va choir quelque pages plus tard, ce petit pot là nous suffit à identifier dans quel monde nous sommes transportés.

Lire la suite...

mercredi, septembre 7 2016

La bonne bouillie

La_bonne_bouillie_bourre_promeyrat.jpegLa bonne bouillie, Coline Promeyrat, Martine Bourre, Didier jeunesse, 11€95

Comme tous les auteurs de la collection A petit petons, Coline Promeyrat est conteuse. L'histoire de la bonne bouillie, inspirée des frères Grimm, fait partie de son répertoire oral, adaptée pour cette forme écrite. L'histoire est parue pour la première fois chez Didier Jeunesse il y a une dizaine d'années, illustrée par Géraldine Alibeu.

L'album, était beau, un peu sombre, l'histoire presque inquiétante. A vrai dire, je ne le connais pas très bien parce que je n'ai jamais travaillé avec: je me souviens quand je l'ai lu de m'être dit qu'il n'était pas adapté à la petite enfance. je trouvais ça dommage parce qu'il le plaisait mais bon, je ne peux pas acheter tous les livres qui me plaisent alors j'en suis restée là.

Aujourd'hui, le même texte est de nouveau disponible mais cette fois avec des illustrations de Martine Bourre. C'est étonnant à quel point ça change la saveur de l'ensemble. Nous avons maintenant affaire à un album plutôt doux, pas du tout inquiétant, parfaitement adapté à des enfants de trois ans. Comme quoi... 

Lire la suite...

mercredi, août 17 2016

Le grand méchant Graou

le_grand_mechant_graou_chabbert_guridi.jpgLe grand méchant Graou, Ingrid Chabbert, Guridi, samir éditions 12€

Qu'est ce qui fait qu'on est méchant? A part Kirikou, personne ne se pose la question, généralement on est méchant parce qu'on est né comme ça, point. Le grand méchant Graou, lui, il est méchant parce que c'est ainsi que tout le monde l'imagine.
Certes, personne n'aurait l'idée d'aller vérifier ça de près, on évite même de prononcer son nom alors aller le voir, vous n'y pensez pas!

Mais se réputation le précède, et même si de lui on n’aperçoit qu'un bout de pelage noir ou des traces de pattes, on comprend tout de suite qu'il ne faut pas s'y frotter.

Lire la suite...

dimanche, juin 26 2016

Un éléphant dans ma poche

Un_elephant_dans_ma_poche__Douce_de_La_Salle__Penicaud.jpgUn éléphant dans ma poche, Félicité Douce de La Salle, Clémence Pénicaud, Didier jeunesse 11€90

Les parents qui vident les poches de leurs mouflets avant la lessive le savent bien, on trouve de tout là dedans. Les trésors empochés par les enfants sont le reflet des jeux de la journée. Et pour peu que l'enfant ait l'imagination fertile on peut être très surpris de nos découvertes.

La fillette de cet album, alors qu'elle cherche dans sa poche de quoi se moucher,  fait une rencontre étonnante. Un éléphant s'est assis sur le mouchoir.

Il a pas l'air méchant, il boit son café paisiblement, mais il n'accepte de rendre le mouchoir qu'en échange d'un hamac pour se reposer. "Tric, trac, d'accord", la fillette, pas plus surprise que ça, se met à chercher un hamac. Et là, devinez quoi?

Lire la suite...

- page 1 de 3