Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, septembre 6 2017

Frère Jacques

frere_Jacques_litterature_enfantine.jpegFrère Jacques, Christophe Alline, Didier jeunesse, pirouette, 11€50

Ah, il y a si longtemps que j'espérais trouver ce titre dans la collection pirouette! C'est justement pour son caractère universel que je l'attendais avec une telle impatience. Je me demande bien comment et pourquoi cet air là, particulièrement, à voyagé, de sorte qu'on lui trouve des paroles en mandarin, en langue berbère, en japonais, en russe, en swahili, bref, on la trouve partout.

Quand on se met à la fredonner dans une assemblée de parents venus de tout horizons, chacun peut livrer sa version. On assiste alors à des moments de partages vraiment sympa:

"C'est comment dans votre langue?
-Vous pouvez me la traduire en Français?

-Comment vous prononcez?

-Je n'y arrive pas, attendez, je réessaye... Comme ça? Non?"

Je me souviens d'avoir longuement essayé en vain de chanter la version Cantonaise devant une jeune mère patiente et un brin amusée par ma maladresse.

Lire la suite...

mercredi, décembre 9 2015

Pomme pomme pomme

pomme_pomme_pomme.jpegPomme pomme pomme, Corine Dreyfuss, éditions Thierry Magnier, 11€90

La pomme est rouge et brillante, comme une pomme d'amour. Accrochée en haut de la page, elle capte immanquablement l’œil des bébés. 

L'image très contrastée et d'une grande lisibilité attire aussi les petites mains: On caresse, on tape, on gratte.

Pomme.
Pomme pomme pomme.

Comme une ritournelle, le texte minimaliste s'égraine, aussi épuré que les images. La pomme tombe du pommier. Par on ne sait qui, elle est croquée. Sur la terre un pépin est resté, qui sera arrosé pour devenir à son tour un pommier et la boucle est bouclée.

Lire la suite...

dimanche, avril 19 2015

La croccinelle

la_croccinelle.jpgLa croccinelle Michaël Escoffier, Matthieu Maudet, Frimousse, 13€

S'il y a une tendance, dans l'édition actuelle, à proposer des comptines édulcorées, on sait tout de même que cette forme est souvent assez cruelle. Mathieu Maudet et Michaël Escoffier renouent avec cette tradition dans la croccinelle.

Sur l'air de "il court il court le furet", ils nous présentent une étrange coccinelle à grandes dents. Elle a le sourire carnassier, le regard déterminé et un improbable chapeau de cow-boy sur le dos. Elle dévore tout sur son passage, ce qui inquiète quand même un peu la poule qu'elle croise.

Lire la suite...