Mot-clé - amitié

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, juin 13 2018

L'attente

L'attente, Kevin Henkes, le genévrier, 14€

Ils sont 5, une figurine de cochon, parapluie en main, un ourson, un chien sur sa luge, un lapin accordéon et une chouette. Posés sur le rebord d'une fenêtre, ils ont chacun leur but. L'un attend la pluie, l'autre la neige ou encore la lune. Le lapin se distingue, il n'attend rien de précis. Leur vie est faite de contemplation, à travers les carreaux ils perçoivent un petit bout de monde.

Une main mystérieuse leur apporte parfois de petits trésors, une bille, un coquillage ou un gland, posé devant eux, tel une offrande.

Des jouets? Sans doute, mais les enfants ne sont pas surpris de les voir bouger. Quand le chien, nez au vent, semble glisser sur la neige, qui ne tombe pourtant que de l'autre côté des vitres, ou quand le cerf-volant de l'ourson semble voler au vent, ils trouvent cela tout à fait naturel.

Lire la suite...

mercredi, mai 16 2018

la disparition de Chou

La disparition de Chou, Stéphanie Demasse-Pottier, Elodie Perrotin, l'étagère du bas, 14€

Dans la famille de Lola, il y a papa et maman, il y a Bidule, la souris et Minerve, le chat il y a des animaux, en peluche ou en plastique et il y a Chou. Lui, c'est le Koala de Lola, celui qui partage ses peines et ses joies, celui dont elle ne se sépare pas. Il fait partie de sa famille, au point de fêter son anniversaire et d'avoir sa place à table.

Mais un jour, disparu le doudou, envolé le petit koala, impossible de remettre la main dessus. La petite Lola semble inconsolable, dans les bras de sa mère, elle pleure toutes les larmes de son corps, sous le regard compatissant de ses camarades de classe.

Lire la suite...

lundi, mars 19 2018

La recette miracle

La recette miracle, Delphine Bournay, école des loisirs, 11€50.

Voilà un vrai petit Vaudeville, tout en dialogues, avec une unité de lieu (la maison de Taupinette, sous terre, et son entrée juste au dessus, en plan de coupe), des péripéties hilarantes et un dénouement providentiel.

Tout commence par de bons gâteaux, cuisinés par Taupinette, au moment même où, au dessus, le crocodile crie famine.

Croco vient se plaindre chez son amie de l'hiver qui n'en finit pas et de la faim qui le tenaille. Mais Taupinette n'a pas l'intention de partager ses biscuits et elle va inventer mille mensonges pour prétendre qu'elle n'a plus la moindre réserve à se mettre sous la dent.

Les choses se corsent pour elle quand Renard, bien plus généreux, vient partager sa pâte à biscuit, qui a juste besoin d'être cuite. Dans le four de Taupinette. Où elle a caché sa propre production.

Lire la suite...

mercredi, décembre 20 2017

Le secret du loup

secret du loup cadier pigéLe secret du loup, Morgane de Cadier, Florian PIgé, HongFei, 16€50

C'est l'histoire d'un loup qui fait partie d'une meute mais qui pourtant cherche un ami.

Il vit depuis toujours dans la même forêt et rêve d'un ailleurs.
Alors il part. Seul, oh, pas beaucoup plus seul qu'il ne l'était au sein de la meute apparemment.

Il est ravi de découvrir des espaces inconnus, mais pour se faire un ami, ce n'est pas gagné: sa réputation de prédateur l'a précédé.

Il est jugé gourmand, effrayant, imprévisible. Alors il poursuit son voyage, jusqu'à arriver à une rivière.

Lire la suite...

mercredi, novembre 29 2017

Une maison dans les buissons

maison buisson littérature enfantineUne maison dans les buissons, Akiko Miyakoshi, Syros, 14€90

Quand elle aménage avec ses parents dans une nouvelle maison, Sakko n'a qu'une hâte, rencontrer la fillette de son âge qui habite tout près.
Alors, dès qu'elle en a l'autorisation, elle file jouer dehors. Mais les voisins sont absents. Pour patienter, Sakko coupe à travers champs pour rentrer chez elle. Un chat, qui attire son attention, se faufile sous les buissons. Sans hésiter, Sakko le suit et découvre une petite cabane, manifestement utilisée puisqu'un petit panier avec une dinette l'y attend.

Lire la suite...

vendredi, septembre 15 2017

Louise

louise.jpgLouise, Stéphanie Demasse-Pottier, Magali Dulain, l'étagère du bas, 12€80

Côté pile, Louise est fière et forte, comme une petite guerrière. Elle nous regarde bien en face, sur la page de droite de l'album.
Mais dès la page suivante on rencontre son côté face. La voilà de dos et le texte, en vis-à-vis, nous confie le décalage entre son apparence et ce qu'elle est vraiment. Il y a ce qu'elle montre, et ce qu'elle est. La force et la fragilité.

Je me demande bien quel âge elle a cette petite Louise. Sa situation m'évoque tellement l'adolescence! Ce tiraillement entre l'image que l'on renvoie et la façon dont on se perçoit, le désir de fuite et les larmes cachées, tout cela me semble correspondre parfaitement au tempérament des collégiens.

Mais elle pourrait être bien plus jeune aussi, quel enfant n'a jamais ravalé ses larmes pour se montrer plus fort qu'il ne l'est?

Quoi qu'il en soit, son mal être est perceptible et il prend forme à travers les images au large trait noir, très expressives.

Lire la suite...

vendredi, mai 26 2017

Poto le chien

poto_prigent.jpgPoto le chien, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 13€10

Il y a quelque chose de délicieusement désuet dès la couverture. La première page le confirme. On est sur une place de village, le genre d'endroit où tout le monde se connaît, les bonnes gens ici, aiment leur tranquillité.

Alors, quand un pauvre chien est abandonné, attaché à un poteau, ses aboiements déclenchent la foudre des villageois. Charcutière, épicière, jardinier se mettent à hurler à leur fenêtre. Tous, sauf un. Marcel. Il a détaché le chien et l'a baptisé Poto. Et l'amitié est née.

Mais si les braves gens n'aiment pas que l'on aboie sous leurs fenêtres, ils n'aiment pas non plus être témoins de la liberté que s'offre un chien amoureux.

Quand il fugue une nuit pour rejoindre sa Pepette, c'est sous les menaces des habitants qu'il revient. On lui prédit les pire choses. Marcel sera fâché, il va le tondre comme un mouton ou pire, le remplacer par un âne. La bienveillance n'est pas de mise, au point que le pauvre Poto s'inquiète et se met à douter, et si c'était vrai? Si Marcel ne lui pardonnait pas sa joyeuse escapade?

Mais Marcel, qui est d'ailleurs le seul personnage à être désigné par son prénom et non par sa profession, n'est pas comme tous ces notables. S'il a détaché la laisse de Poto ce n'est certainement pas pour le maintenir dans une prison affective, il a l'indulgence des pères qui voient s'éloigner leurs enfants.

Lire la suite...

mercredi, septembre 14 2016

Mizu et Yoko

mizu_et_yoko.jpgMizu et Yoko tout seul, Laurie Cohen, Marjorie Béal, Maison eliza, 13€50

Il est bien sûr de lui, le petit pingouin qui nous fait face sur la couverture. "Moi je peux me débrouiller tout seul, comme un grand" affirme-t-il. Et en effet, il empile les cubes de glace pour se construire un igloo, il pêche, il fait du feu. Bon, en réalité c'est tout de même un peu compliqué. L'igloo s'écroule, la glace fond sous les flammes. Et puis, c'est grand, c'est même très grand, une banquise, quand on est seul.

Lire la suite...

mercredi, août 31 2016

Message important

message_important_Gabriel_Gay_.jpgMessage important, Gabriel Gay, école des loisirs, 12€20

"Wou Wou", un chien hurle à la lune. Pin pon, pin pon, l'ambulance file à vive allure. L'image, en contre-plongée, nous montre un plan d'ensemble. On voit l'ambulance s'éloigner du chien. Il la suit d'ailleurs jusqu'à l’hôpital, mais les grilles sont fermées, il ne peut pas transmettre son message important à son jeune maître.

Heureusement, un chat passe par là et propose de faire le messager. Alors que la tension est à son comble la teneur du message détend tout de suite les jeunes lecteurs: "Ouaf! Viens jouer avec moi!" implore le chien.

Lire la suite...

mercredi, août 17 2016

Le grand méchant Graou

le_grand_mechant_graou_chabbert_guridi.jpgLe grand méchant Graou, Ingrid Chabbert, Guridi, samir éditions 12€

Qu'est ce qui fait qu'on est méchant? A part Kirikou, personne ne se pose la question, généralement on est méchant parce qu'on est né comme ça, point. Le grand méchant Graou, lui, il est méchant parce que c'est ainsi que tout le monde l'imagine.
Certes, personne n'aurait l'idée d'aller vérifier ça de près, on évite même de prononcer son nom alors aller le voir, vous n'y pensez pas!

Mais se réputation le précède, et même si de lui on n’aperçoit qu'un bout de pelage noir ou des traces de pattes, on comprend tout de suite qu'il ne faut pas s'y frotter.

Lire la suite...

- page 1 de 3