Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, mai 26 2017

Poto le chien

poto_prigent.jpgPoto le chien, Andrée Prigent, Didier jeunesse, 13€10

Il y a quelque chose de délicieusement désuet dès la couverture. La première page le confirme. On est sur une place de village, le genre d'endroit où tout le monde se connaît, les bonnes gens ici, aiment leur tranquillité.

Alors, quand un pauvre chien est abandonné, attaché à un poteau, ses aboiements déclenchent la foudre des villageois. Charcutière, épicière, jardinier se mettent à hurler à leur fenêtre. Tous, sauf un. Marcel. Il a détaché le chien et l'a baptisé Poto. Et l'amitié est née.

Mais si les braves gens n'aiment pas que l'on aboie sous leurs fenêtres, ils n'aiment pas non plus être témoins de la liberté que s'offre un chien amoureux.

Quand il fugue une nuit pour rejoindre sa Pepette, c'est sous les menaces des habitants qu'il revient. On lui prédit les pire choses. Marcel sera fâché, il va le tondre comme un mouton ou pire, le remplacer par un âne. La bienveillance n'est pas de mise, au point que le pauvre Poto s'inquiète et se met à douter, et si c'était vrai? Si Marcel ne lui pardonnait pas sa joyeuse escapade?

Mais Marcel, qui est d'ailleurs le seul personnage à être désigné par son prénom et non par sa profession, n'est pas comme tous ces notables. S'il a détaché la laisse de Poto ce n'est certainement pas pour le maintenir dans une prison affective, il a l'indulgence des pères qui voient s'éloigner leurs enfants.

Lire la suite...

mercredi, avril 19 2017

Le petit chat de Lina

Le_petit_chat_de_Lina.jpgLe petit chat de Lina, LEE, Komako Sakaï, école des loisirs

Tout commence par un petit miaulement derrière une porte. Miii, miii, miii, mais qui pleure ainsi? Lina et sa mère découvrent alors le chaton, tout petit, le poil ébouriffé. Sa mère est là aussi, avec ses deux autres petits. Si elle a accompagné son bébé jusqu'à la porte des humains, c'est qu'il a besoin de leur aide, il est malade, il faut le soigner.

Entre maman, on se comprend. La chatte et la mère de Lina échangent un regard. Et voilà le chaton adopté.

Lire la suite...

lundi, janvier 2 2017

Raconte-moi d’où je viens

couvertureParler à nos enfants de leurs origines biologiques, culturelles et sociales, NICOLE PRIEUR, Marabout.

Les origines … vaste sujet qui nous concerne tous. Que l’on parle d’origine ethnique, sociale ou culturelle, cela nous renvoie à notre fondement, à notre naissance voire  avant (l’enfant « pensé », « rêvé », « imaginé »).

Lire la suite...

mercredi, janvier 28 2015

Edmond

edmond.jpgEdmond Ingrid Chabbert Guridi Frimousse 11€15

Isbn:9782352412083

Edmond est une créature insolite. Il est la discrétion incarnée, il aime à se cacher dans les hautes herbes. Il change de couleur pour mieux se camoufler, ou il le pense en tout cas, alors que l'illustration montre le contraire. Il n'y a guerre que dans le noir qu'il arrive vraiment à se fondre, et encore, ses yeux, écarquillés sur le monde, le trahissent.
Edmond ne sait pas ce qu'est une maman. D'ailleurs, il est un animal solitaire.
Mais, quand il trouve un œuf, tout blanc, tout lisse, il devine que cet œuf à besoin d'une mère. Il cherche et, comme il ne trouve pas, il couve l’œuf. Quand l'oisillon naît, son cœur fond d'amour et de bonheur. Son instinct, qui le poussait jadis à se cacher, le pousse désormais à prendre soin de ce tout petit. Poussé par la seule évidence. Il transmet ce qu'il a à transmettre, l'art de la cachette.

Lire la suite...

mercredi, janvier 29 2014

Tout blanc

tout_blanc.jpgTout blanc M-S. Roger S. Serprix Casterman 13,95€

isbn: 9782203064577

Dans un paysage tout blanc de neige, quelques traces de pas dirige notre regard jusqu'à une silhouette intrigante. Enfant? Animal? On ne sait d'abord pas qui parle. On sait juste qu'il fait très froid et que la neige qui recouvre tout n'est pas seulement belle, elle est aussi hostile, et le narrateur s'y sent bien seul.

Au loin, une tâche rouge. Les lecteurs qui ont été bercés de contes merveilleux y verront peut-être tout de suite une référence au petit chaperon rouge. Moi j'ai surtout trouvé une ressemblance avec des dessins de Sara dans cette irruption du rouge dans une page presque monochrome.
Une tâche rouge, floue, au loin, comme du sang. La couleur se rapproche. Est-ce le terrible loup rouge? Dans le doute, le narrateur, dont on ne sait toujours rien, ne bouge pas d'un poil.

Lire la suite...