Mot-clé - Palette

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, septembre 2 2015

Du bruit dans l'art

du_bruit_dans_l__art.pngDu bruit dans l'art, Andy Guérif, Edouard Manceau, Palette 14€50

isbn: 978-2-35832-159-4

Les éditions palettes semblent s'être donné pour mission de désacraliser l'art et de le rendre accessible à tous y compris aux plus jeunes. Après les comptines et les poèmes, ce sont ici des onomatopées qui sont associées à des toiles de maître. Une fois de plus, le pari est réussi, et l’humour est au rendez vous.

J'ai toujours pensé que l'art visuel n'était pas silencieux. Qu'il chuchote à nos oreilles ou qu'il éclate en son puissant, il suffit d'écouter le son que l’œuvre envoie dans notre tête. Nul préalable n'est nécessaire pour s'amuser ou s'émerveiller d'un tableau, ce livre, et les réactions qu'il suscite chez les bébés, en sont la preuve.

Lire la suite...

samedi, juillet 19 2014

Petites comptines pour grands tableaux

petites_comptines_pour_grand_tableaux.jpgPetites comptines pour grands tableaux Virginie Aladjidi, Palette 14€

isbn: 2358320099

Plus je travaille avec des enfants, plus je leur lis des livres, et plus je suis convaincue qu'il n'y a aucun domaine artistique au quel ils ne soient hermétiques.
La culture enfantine, celle qui se transmet bien souvent à l'oral, dont la comptine est sans doute la forme la plus accessible, se marie à ravir avec la Culture avec un grand C, celle des adultes et des musées. C'est le pari réussit de Virginie Aladjidi qui propose dans cet album de mettre en vis-à-vis sur chaque double page une comptine et une œuvre d'art d'un grand maître.

Lire la suite...

lundi, juillet 9 2012

l'art des bébés

l__art_des_be_be_s.jpgl'art des bébés Palette 9,90€

isbn: 978-2-35832-107-5

Une toute première initiation à l'art mais aussi (surtout) des images qui captent remarquablement le regard des bébés, il n'en fallait pas plus pour attirer mon attention. Pourtant, pour être juste, il me faut avouer que j'ai failli passer à côté. Je crois que la "prescription" en 4eme de couverture ne m'a pas trop plut. "Dans les premiers mois de leur vie, les bébés ne voient pas les couleurs, mais en se concentrant sur des images très contrastées, ils développent leur vision et commencent à reconnaître quelques formes simples." Humm. On sait que les bébés n'ont besoin d'aucun livre pour reconnaitre des formes simples et encore moins pour apprécier des formes complexes (dès la naissance, ils sont capables de reconnaitre une image stylisée de visage) quand aux couleurs, il est difficile d'affirmer que les enfants les voient ou non dans l'état actuel de la recherche sur le sujet. Par contre, l'observation montre clairement qu'ils sont très sensibles aux contrastes, les bibliothécaires le savent bien depuis que Tana Hoban a publié noir sur blanc.

Lire la suite...