Mot-clé - Michaël Escoffier

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, février 11 2016

Grododo

grododo_escoffier_kris_di_giacomo.jpgGrododo  Michaël Escoffier, Kris Di Giacomo, frimousse

Je m'attendais plus ou moins à un livre mignon sur une maman qui couche son bébé le soir. Comme je connais déjà des livres de ces auteurs, je m'attendais aussi à ce que ce ne soit pas que mignon, ça allait forcément être aussi drôle, décalé et peut être même un peu incisif. Mais je ne me doutais pas qu'il n'y avait ni mère ni bébé dans cet album.

J'ai donc été surprise. J'aime être surprise.

Il s'agit donc de César, qui va se coucher. Il a un rituel bien huilé pour se mettre au lit, César. Il installe le verre d'eau sur la table de nuit, bien au centre du petit napperon. Il pose ses pantoufles sur le tapis, bien au milieu. Oui, oui, comme un petit vieux. Puis il vérifie qu'il n'y a pas de monstre caché sous son lit. Oui, oui, comme un enfant.

Est il l'un ou l'autre, ça, je n'en suis pas certaine. Les enfants sont également divisés sur le sujet. Ma mouflette pense que c'est un adulte la preuve, il a l'air de rentrer du travail. Sa frangine rétorque que n'importe quoi, un adulte ne fait pas du patin à roulette avec une glace à la main. Mais que peut être que si en fait, parce que César, il gronde comme un adulte.

Vous êtes un peu perdus? Ce n'est pas grave, on reprend. Donc, nous avons César, un lapin qui rentre chez lui bien fatigué et qui va se coucher. Il pose le verre sur la table de nuit, pose ses pantoufles, vérifie sous le lit, serre son doudou ferme les yeux et s'endort.

Lire la suite...

dimanche, mai 3 2015

On verra demain

on_verra_demain.jpegOn verra demain Michaël Escoffier, Kris Di Giacomo, kaléidoscope 13 €
Paco est sans doute le plus paresseux des paresseux. Le roi de la procrastination. Depuis son enfance, son unique réponse quand il doit faire face à une contrainte est "pas aujourd'hui, je me repose, on verra demain". il ne range donc pas sa chambre ne joue pas avec ses camarades et, en grandissant, ne cherche ni travail ni compagnie, ni divertissement. Il reste affalé sur sa branche en attendant le lendemain.

Lire la suite...

dimanche, avril 19 2015

La croccinelle

la_croccinelle.jpgLa croccinelle Michaël Escoffier, Matthieu Maudet, Frimousse, 13€

S'il y a une tendance, dans l'édition actuelle, à proposer des comptines édulcorées, on sait tout de même que cette forme est souvent assez cruelle. Mathieu Maudet et Michaël Escoffier renouent avec cette tradition dans la croccinelle.

Sur l'air de "il court il court le furet", ils nous présentent une étrange coccinelle à grandes dents. Elle a le sourire carnassier, le regard déterminé et un improbable chapeau de cow-boy sur le dos. Elle dévore tout sur son passage, ce qui inquiète quand même un peu la poule qu'elle croise.

Lire la suite...

mercredi, octobre 1 2014

ouvre moi ta porte

ouvre-moi-ta-porte.jpgOuvre moi ta porte Michaël Escoffier Matthieu Maudet loulou et cie 12€30

isbn: 978-2-211-21424-7

Dehors il fait tout noir, on devine qu'il ne fait pas chaud. Mais dans sa maison, qui apparaît quand on soulève un cache, le lapin prend tranquillement une tasse de thé bien chaud. C'est douillet là dedans. Mais voilà que toc, toc, toc, le cerf frappe. Bon, on la connaît la chanson, le cerf est poursuivit et le lapin l'invite à se réfugier chez lui. Ah oui mais non, ce n'est pas un chasseur qui le poursuit, c'est le loup.

D'ailleurs, le voilà qui frappe à son tour à la porte, lui aussi se dit poursuivit. Le lapin n'est pas d'accord pour lui ouvrir, quant au cerf, il est déjà planqué sous le canapé.

Qu'à cela ne tienne, le loup passera par la cheminée. C'est qu'il n'a vraiment pas l'air rassuré, le bougre. Le lapin et le cerf, voulant le fuir, sortent à leur tour de la maison. Pour revenir aussitôt en courant.

Lire la suite...

vendredi, février 7 2014

Le ça

le_ca.jpgLe ça M. Escoffier M. Maudet école des loisirs 10€50

isbn: 978-2-211-21426-1

Ah, comme il est difficile de parler de cet album sans dévoiler sa savoureuse chute! 

Jules joue tranquillement, les fesses à l'air, quand il est interpellé par sa mère. Mais qu'est ce que c'est que ça? L'index pointé vers l'objet du délit, la mère n'a pas l'air ravi ravi, même si on n'en voit que les jambes, on imagine facilement le ton de sa voix. Mais Jules ne semble pas se sentir coupable. Ça, c'est le ça, tout bêtement. Avec la pudeur des adultes et le manque de vocabulaire des enfants, le ça revient dans la conversation qui s'en suit et désigne plusieurs choses: "c'est ça le pot pour le ça? Oui, c'est ça".

Lire la suite...