Mot-clé - Kaléidoscope

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, octobre 5 2016

C'est bizarre

c__est_bizarre_Chiche_Soutif_kaleidoscope.jpgC'est bizarre, Alain Chiche, François Soutif, Kaléidoscope 13€

L'image de la couverture est explicite: Nous avons affaire à trois commères. Derrière leur rideau, elle (nous) épient. Ça se confirme d'ailleurs sur la page de titre.

Elles vivent ensemble dans une maisonnette isolée, au rythme du thé de quatre heures et de leurs papotages. Leur intérieur est douillet et vieillot: service à thé en porcelaine, tapis et bonbonnière, tout est bien à sa place, y compris la pince à sucre. On devine un certain sens de l'étiquette. Elles se font des manières inutiles et se félicitent de leur bonne entente.

Mais lorsqu'un voisin investit la maison d'en face, leur inquiétude est à son comble. Certes nous avons affaire à une vache, une brebis et une chèvre mais elles se révèlent en réalité être trois vieilles biques qui n'aiment pas l'idée d'un étranger dans le voisinage.

Avant même d'avoir rencontré le nouveau venu, les suppositions vont bon train.

Bruits étranges, odeurs suspectes, elles l'imaginent menaçant. Car décidément, il semble vraiment très très bizarre cet "autre" qui ne montre pas le bout de son nez.

Elles se montent le bourrichon et, surmontant leur couardise, finissent par décider d'aller rencontrer cet odieux personnage.

Lire la suite...

mercredi, février 24 2016

Lenny et Lucy

Lenny_et_Lucy_Stead_kaleidoscope.jpgLenny et Lucy Philip, C. Stead, Erin E. Stead, kaléidoscope

Dès la couverture, j'ai su que j'allais aimer cet album. Je suis très sensible au charme désuet et délicat des images d'Erin E Stead. Des images qui ont une grande force évocatrice et qui nous transportent immédiatement dans un monde proche du nôtre et si proche de l'imaginaire enfantin. 

C'est l'histoire de Peter, qui emménage dans une nouvelle maison, de l'autre coté de la forêt, après le pont de bois. Mais le déménagement, à mon avis n'est pas le sujet de l'histoire. Il n'est que le prétexte pour explorer des sujets bien moins terre à terre: la peur de l'inconnu, l'absence, l'amour.

Dès le début, Peter est inquiet: "Je crois que c'est une très mauvaise idée" dit-il. Mais son père est occupé à sortir les cartons de la voiture, seul Harold, le chien, écoute l'enfant. C'est lui qui va accompagner Peter dans sa découverte de son nouvel environnement. Son pelage jaune ressort dans les images où le gris ressort sur le blanc de la page.

Le gros sujet d'inquiétude de Peter, c'est la foret, de l'autre coté du fragile pont de bois. On imagine la maison totalement isolée.

Lire la suite...

samedi, février 20 2016

Je serai toujours là pour toi

Je_serais_toujours_la_pour_toi__Mark_Sperring__Layn_Marlow__Kaleidoscope.jpegJe serai toujours là pour toi, Mark Sperring, Layn Marlow, Kaléidoscope 13€

Ce petit bonhomme tout de jaune vêtu qui regarde une étoile dans le ciel, associé au titre de cet album m'ont d'abord induite en erreur. J'étais à peu prés certaine d'avoir affaire à un livre qui parlait de la disparition d'un être cher.

Mais point du tout. C'est un album sur l'amour et l'attention qu'on peut porter à l'autre.

Le petit bonhomme se penche dangereusement par dessus bord pour pêcher avec son épuisette. Mais, bien entendu, sa mère veille sur lui elle le prend dans ses bras, il est en sécurité.
Alors que l'image montre le ciel qui, peu à peu s'obscurcit, la mer qui devient houleuse, le texte, court et efficace, rassure: le capitaine veille sur la maman, l'étoile sur le bateau.

Lire la suite...

mercredi, février 17 2016

Falgu le fermier part en voyage

Falgu_le_fermier_part_en_voyage_Soundar_Nair.jpegFalgu le fermier part en voyage, Chitra Soundar, Kanika Nair, kaléidoscope 15€

L'histoire ne dit pas si Falgu aime voyager. S'il part, c'est parce qu'il aime le calme. Dans la ferme, entre caquètement, mugissement et aboiement, il ne s'entend plus penser. Donc, il laisse tout en plan et décide d'aller chercher le silence. Bon, déjà, à ce stade du récit, j'ai la plus grande des sympathies pour le héros.

Mais c'est qu'il a un grand cœur Falgu. Quand un vieil homme lui demande s'il peut monter dans sa carriole, il n'hésite pas. Et quand le vieux se met à chanter, en s'accompagnant de son tambour, Falgu oublie le silence et chante à l'unisson.

Lire la suite...

mercredi, janvier 27 2016

Lièvre et ours sous la neige

lievre_et_ours_sous_la_neig.jpgLièvre et ours sous la neige, Emily Gravett, Kaléidoscope, 11€80

Vous vous souvenez de lièvre et ours, les deux compères que nous avons déjà rencontrés lors d'une partie de pêche? Mais si, on avait remarqué que Lièvre semblait avoir un certain ascendant sur son pote, d'ailleurs, si Ours semblait véritablement adorer la pêche, son ami subissait plutôt la balade.
Bon, cette fois, c'est différent. La neige, on pourrait supposer que c'est l'environnement adoré d'un ours. D'un ours blanc sans doute. Mais cet ours là, on le sent un peu sceptique. Alors que le texte décrit les jeux des deux amis, l'image montre que Ours s'enfonce dans la poudreuse au lieu d'y laisser de délicates traces, qu'il tremble de froid et que si ours de neige il y a, c'est juste parce qu'il a été recouvert malgré lui.

Lire la suite...

samedi, juillet 4 2015

Le pigeon à besoin d'un bon bain

le_pigeon_a_besoin_d__un_bon_bain.jpgLe pigeon à besoin d'un bon bain Mo Willems, Kaléidoscope

Le Pigeon est de retour. Et il est égal à lui même: C'est l'incarnation de la mauvaise foi. Et aujourd'hui, en plus, il schlingue. Aucun doute, le pigeon DOIT se laver. 

Mais, évidemment, il ne va pas se laisser faire. Il préfère déployer toute l'ingéniosité dont il est capable pour essayer de se dérober.

Tour à tour menteur ("Tu sais, dans certaines régions, il est impoli de se baigner"), accusateur ("Peut être que TU as besoin d'un bain!") ou charmeur ("la vie est si courte, pourquoi la gaspiller avec des trucs sans intérêt?"), il égraine ses arguments. En vain.

Lire la suite...

samedi, juin 27 2015

Lièvre et Ours vont à la pêche

lievre_et_ours_vont_a_la_peche.jpgLièvre et Ours vont à la pêche Emily Gravett, kaléidoscope

Ours ADORE la pêche. D'ailleurs, c'est lui qui ouvre la marche, canne sur l'épaule, il semble impatient. Lièvre, lui, suit en portant tout le matériel. Il n'a pas l'ai d'être à la fête, il regarde même les asticots avec un air franchement sceptique.

Qu'importe, Ours se régale, même si sa première prise est... Le chapeau de Lièvre. Il ne se décourage pas et repart à l'assaut de la rivière, cette fois armé d'une épuisette. Avec la quelle il pêche une grenouille qui, paf, saute en plein sur la tête de Lièvre.

Le texte est très court et sobre, mais le dessin extrêmement expressif.

Lire la suite...

vendredi, juin 19 2015

Ouh là là!

ouhlala.jpegOuh là là! François Soutif kaléidoscope 13€

Ouh là là! est le 3eme volet d'une série d'albums tout en images qui explorent et revisitent l'univers des contes traditionnels, après Bouh! et Tralalère.

Ici, nous rencontrons d'abord l'ogre et le loup, à l'air boudeur. Mais le loup à une idée et entraîne son ami vers une fenêtre jaune qui se découpe sur la page verte. L'ogre n'a plus l'air boudeur, il à l'air benêt, on sent très vite que ce sont pas des flèches ces deux là. 

De l'autre coté de la page, dans la lumière d'une pièce jaune, trois petits cochons et un enfant aux cheveux blonds jouent au cartes.

Nos deux compères semblent farceurs plus que gourmands, pour tromper leur ennuie, ils font des grimaces aux joueurs.

L'album instaure très vite un jeu de surprise qui s'inscrit dans l'alternance entre les pages jaunes et les pages vertes, l'intérieur et l'extérieur. La découpe de la fenêtre, vers la quelle convergent naturellement les regards, permet un changement de point de vue à chaque page. La charnière du livre découpe l'espace. Dans cette mise en scène très travaillée, l'ogre et le loup jouent à "coucou me voilà" suscitant la terreur chez les petits cochons et des éclats de rire chez les enfants à qui j'ai montré cet album.

Lire la suite...

mercredi, mai 27 2015

Deux manchots sur un glaçon

deux_manchots_sur_un_glacon.jpgDeux manchots sur un glaçon Jean Leroy, Sylvain Diez, kaléidoscope

Ils ont l'air bienheureux ces deux manchots, affalés dans leurs chaises longues. Une petite assiette de poisson sur la table de bistrot, une boisson fraîche et leurs valises à leurs pieds,  ça respire l'apéro en bonne compagnie, ils ont tout vraiment ce qu'il faut. Quand soudain...

Noire et menaçante, la coque d'un bateau apparaît sur l'image. Dans un grand "crac", elle découpe le petit bout de glace sur le quel nos manchots se prélassaient. Les tables et l'apéro sont à l'eau.

Mais nos amis font contre mauvaise fortune bon cœur et se remettent à leur sieste. Le bateau s'éloigne et si on le regarde avec attention, on s'aperçoit qu'il est destiné à un avenir bien plus funeste finalement que celui des manchots.

Lire la suite...

mercredi, mai 20 2015

Jamais on n'a vu...

jamais_on_n__a_vu.gifJamais on n'a vu... Jean-François Dumont, Andrée Prigent, kaléidoscope 12€80
isbn:978-2-877-6784261

Je l'avoue, j'ai un faible pour les albums qui se chantent. Bon, il faut dire qu'à L.I.R.E. à Paris, on a travaillé sur ces livres pendant des mois. Ce travail a d'ailleurs donné lieu à un livre sur la lecture chantée qui sortira en septembre et dont je vous reparlerais.
Donc, bref, quand j'ai vu ce titre sur le catalogue de Kaléidoscope, j'ai tout de suite voulu le lire. En plus, je connaissais et appréciait déjà le travail d'Andrée Prigent, en particulier les contes qu'elle a illustrés chez Didier jeunesse.
Me voilà donc avec l'album en main.
Première impression: Hou là, il faut que je le chante une ou deux fois à voix haute avant de le proposer à un enfant, passé le premier couplet qu'on connaît tous, les paroles sont un peu délicates à se mettre en bouche.
Deuxième constat: Une fois qu'on l'a en bouche, on le chante avec un grand plaisir.
Troisième constat: C'est à ce moment là qu'on savoure pleinement l'histoire, au delà du chant.

Lire la suite...

- page 2 de 5 -