Littérature enfantine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, avril 29 2017

Il était une fois... La traversée

il_etait_une_fois_la_traversee.jpgIl était une fois... La traversée, Véronique Massenot, Clémence Pollet, HongFei 13€50

C'est l'histoire d'un éléphant qui veut traverser la rivière. Il est sympa l'éléphant, quand un couple de tigre demande s'ils peuvent monter sur son dos, pour éviter de se mouiller, il accepte tout naturellement. Ils sont sympa les tigres, quand trois singes demandent à monter sur leur dos pour traverser aussi, ils acceptent sans hésitation. Les singes aussi d'ailleurs sont sympa, ils prennent la famille de mangouste.
Vous l'aurez compris, nous avons affaire à un conte en randonnée, avec accumulation, ce qui explique le format à la française tout en hauteur de l'album. (oui, parce que moi quand j'ai vu la couv, je me suis dit "quelle drôle d'idée ce format pour une histoire de déplacement". J'aurais du me douter qu'il y avait une raison, d'ailleurs l'empilement est déjà présent sur la couverture, pour une experte de la lecture de l'image je n'ai pas fait fort sur ce coup là)

Lire la suite...

mercredi, mars 8 2017

Chut!

chut__Cadier_Pige.jpgChut! Morgane De Cadier, Florian Pigé, HongFei 15€50

La page de garde annonce la couleur. Deux maisons au milieu de rien. Deux maisons identiques. Identiques? Non, symétriques, on pourrait presque dire diamétralement opposées. D'ailleurs, elles sont séparées par la charnière de la page. Celle de droite se distingue par un écriteau: Vendu.

Celle de gauche est habitée par monsieur Franklin, celui que nous avons vu sur la couverture. Vous avez remarqué son sourire à l'envers? Ses paupières tombantes? La fenêtre et la porte fermées derrière lui? Alors vous l'avez compris, ce n'est pas un marrant.

Ce qu'il aime par-dessus tout c'est le calme, le silence, être tranquille quoi.

Le nouveau propriétaire de la maison de droite, on ne connaît pas son nom. Ce qu'on sait de lui c'est qu'il a beaucoup d'amis, qu'il aime faire la fête et qu'il met plein de lumières à ses fenêtres.

Autant dire que son arrivée ne met pas Monsieur Franklin en joie.

Lire la suite...

mercredi, novembre 9 2016

La maison de Yu Ting

la_maison_de_yu_ting_Thiollier_hongfei.jpgLa maison de Yu Ting, Anne Thiollier, HongFei, 12€70

En réalité la maison, c'est juste le cadre. Au centre de la maison, il y a le jardin.
Ce jardin (plein de lumière) va être le théâtre d'une petite scène familiale, presque banale, mais mise en valeur par la forme poétique du texte (qui se construit comme une comptine à accumulation) et la grande beauté des images.

Seulement trois protagonistes dans cette histoire, et ils ne sont quasiment pas en interaction les uns avec les autres: Yu Ting, que l'on voit dès le début dans les illustrations mais qui n'arrive qu'à la moitié du texte, sa grand mère, mentionnée à chaque page mais que l'on voit pourtant très peu, et le chat, occupé tantôt à poursuivre un criquet tantôt à se remettre de son effort en faisant une bonne sieste.

Lire la suite...

jeudi, octobre 6 2016

Chaton pâle et les insupportables petits messieurs

chaton_pale_Duhaze_HongFei_.jpgChaton Pâle et les insupportables petits messieurs, Gaëlle Duhazé, HongFei 14€50

Chaton Pâle est une fée du logis, un cuisinier hors pair et un amateur de livres d'aventures. Il a une vie bien remplie. Mais alors, d'où vient cette tristesse que l'on peut lire dans ses yeux?

Même s'il aime beaucoup sa maison isolée à l'orée du bois, Chaton Pâle ressent parfois un violent besoin de sortir. Il appelle ces moments, les jours moisis. C'est les jours moisis qu'apparaissent les insupportables petits messieurs.

Ils houspillent Chaton Pâle, distillent leur mauvaise humeur et exacerbent sa peur de l'inconnu. Tant et si bien qu'il finit toujours par renoncer à quitter sa maison.

Lire la suite...

vendredi, septembre 16 2016

Mamie coton compte les moutons

Mamie_coton.jpgMamie coton compte les moutons, Liao Xiaoquin, Zhu Chengliang, HongFei

Elle a l'air bien douillette la maison de Mamie coton, on sent qu'il y fait bien chaud, malgré le vent qui souffle dehors. Mais Mamie coton ne parvient pas à s'endormir. Sur le bord de la fenêtre le chat repose paisiblement, le poêle est éteint, la pièce est plongée dans la pénombre. Un mouton, deux moutons, trois moutons... Rien à faire, le sommeil ne vient pas. C'est qu'avec le vent le loquet de la porte n'arrête pas de grincer, il faut arranger ça.

Lumière, la pièce est maintenant baignée de jaunes ocres. Mamie coton arrange la porte, en profite pour graisser les gonds, et allume le feu du poêle.

Lire la suite...