Mot-clé - Adrien Albert

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, octobre 30 2018

L'antarctique de Simon

L'antarctique de Simon, Adrien Albert, l'école des loisirs, 12€70

Revoilà Simon, le petit lapin perdu dans un monde d'humains qui, dans un épisode précédent gravissait une montagne pour rejoindre son grand frère.

Nous le retrouvons ici au fond de son lit, alors qu'il est presque minuit (23h51 précisément): il ne trouve pas le sommeil. Le souvenir de son récent voyage en Antarctique le tien éveillé.

Cette fois, c'est à son ami Bob qu'il a rendu visite. Et une fois de plus, il a dû faire preuve d'opiniâtreté, puisqu'il a pris un bateau, un train et un avion, dont il a sauté en parachute, pour atterrir enfin au milieu d'un groupe de manchots. Car Bob vit  et travaille en Antarctique, ce qui fait un petit bout de chemin tout de même.

Mais au point de rendez-vous, pas de Bob, juste un bar fermé au milieu du glacier. Sans inquiétude, Simon y déplie sa tente, et s'endort pour la nuit. Il retrouvera son ami le lendemain.

Lire la suite...

mercredi, janvier 25 2017

Henri est en retard

henri_retard_adrien_albert.jpgHenri est en retard, Adrien Albert, école des loisirs, 12€70

C'est souvent comme ça avec les albums d'Adrien Albert. On part d'une situation quotidienne, très ancrée dans le réel, qui nous donne la sensation qu'on l'a déjà vécue. Et puis on fait un petit pas de côté, et la courbe du récit dévie. Un tout petit grain d'absurdité est venu se glisser dans l'histoire et, de façon imperceptible d'abord, on a basculé du réel au merveilleux.

Aujourd'hui, papa et maman sont malades. Nez rougis, mouchoirs en papier qui traînent autour du lit, pas de doute, la situation sent le vécu. Ils ne peuvent donc pas amener Henri à l'école.

Mais le gamin ne l'entend pas de cette oreille, au téléphone il enjoint son grand-père de venir le chercher. Grand-père qui rapplique à peine le téléphone raccroché.

Vous l'avez senti? Le petit pas de côté qui va faire passer le récit du quotidien au n'importe quoi, vous l'avez vu, juste là?

Cette petite faille dans l'espace-temps, qui permet au grand-père de se pointer dans la seconde, est mise en valeur par le découpage des pages en vignettes qui donne son rythme à l'histoire.

Lire la suite...

dimanche, novembre 15 2015

Train fantôme

train_fantome.jpgTrain fantôme, Adrien Albert, école des loisirs

Je crois qu'Adrien Albert se joue de nous. Il nous emmène dans un univers très réaliste et d'un seul coup, paf, sans qu'on s'en soit rendu compte, on a basculé dans un autre monde. En tout cas, il se joue des codes. Il utilise ceux de la bandes dessinées dans un album, ça prouve.

Et puis, il se moque de nous, il fait dire à l'un de ses personnages "tout est pour de faux" il montre à ce moment là l'artifice,  bien visible, du machiniste du train fantôme, et c'est juste à la page suivante qu'on perd de vue la réalité. Ce qui m'a conduit à ce dialogue improbable avec ma cadette:

"Non mais, c'est vrai ou c'est pas vrai?

-Heu, ben, c'est une histoire, c'est dans un livre (déjà, quand je commence une phrase par "heu... Ben, en général c'est que le nain m'a mise en difficulté)

-Oui mais dans le livre, c'est vrai ou c'est pas vrai?" Ma presque-cinq-ans me parle comme si j'étais légèrement débile.

Et nous voilà aux prises avec des problèmes d'histoires vraies et de vraies histoires, avec des questions sur ce qu'il faudrait croire et ce qu'on voudrait croire. C'est à ce moment là que, lâchement, je me suis dérobée "bon, on lit la suite ou bien?!"

Lire la suite...

mercredi, mai 13 2015

Papa sur la lune

papa_sur_la_lune.jpgPapa sur la lune, Adrien Albert, école des loisirs, 12€70

Mona dévale les escaliers avec son doudou à la main. Sa mère la presse, il est temps de décoller. Pour la lune. Là où habite le papa de Mona. La fillette à l'habitude de faire le voyage seule et l'organisation est bien roulée. Il suffit de prendre une fusée, un vaisseau et une capsule. Allez hop, la voilà prête.

D'emblée, on reconnaît le style d'Adrien Albert, qui inscrit toujours ses livres à la frontière entre vie quotidienne et univers imaginaire. Le monde dans le quel évolue Mona est celui de tous les jours, celui que vous et moi nous connaissons bien. Sa mère doit farfouiller dans un sac à main trop grand pour dénicher ses clefs, des livres traînent en pile sur une table basse, la plante verte à besoin d'être arrosée. Très normal tout ça. Mais Mona prend une fusée avec le même naturel que Pierre quand il va combattre un incendie. Voilà qui est moins habituel.

Lire la suite...

mercredi, octobre 15 2014

Au feu petit Pierre

au_feu_petit_pierre.jpgAu feu petit Pierre Adrien Albert école des loisirs 12€70

isbn: 9782211216500

Dans cet album, Adrien Albert s'amuse à nous égarer entre jeu et réalité.
Dans la caserne, qui a des allures de chambre d'enfant, Petit Pierre, Jars et Orang-outan se détendent, quand retentit l'alarme. Aussitôt, ils se mettent en mouvement. Ils sautent dans le camion attrapent au vol la feuille de route tendue par maman et un petit bisou au passage.

Le camion n'a pas de grande échelle mais c'est un vrai camion de pompier, puisqu'il fait "pinponpin" et ça, vous pouvez le vérifier dans n'importe quelle cour de récré, c'est le vrai bruit d'une sirène de pompier. 

Lire la suite...

samedi, mai 17 2014

Simon sur les rails

simon_sur_les_rails.jpgSimon sur les rails A. Albert école des loisirs

Quand la sonnerie annonce la fin de la journée d'usine, Simon le lapin blanc, se précipite vers la gare, sa sacoche sur le dos. Il est pressé: ce soir il prend le train pour rejoindre son grand frère. Dès les premières pages, la simplicité de l'histoire fait mouche. Le style est épuré, tant dans le texte que dans l'image et déjà le jeune lecteur s'interroge. Pourquoi un lapin au milieu des humains? Pourquoi Simon, qui semble bien jeune, travaille-t-il à la chaîne dans une usine de marteaux? J'aime infiniment ces livres qui ne répondent pas à toutes les questions, qui laissent les enfants penser et échafauder des hypothèses.

Lire la suite...