Il y a la répétition du mot "merveilleux" qui rythme l'histoire, puisque (bien sûr) chaque sport présenté l'est.

Ce qui vaut des phrases telles que: "La boxe est un sport merveilleux.

Deux boxeurs se font face et de frappent jusqu'à ce que l'un ait gagné"

Je suis peut être bonne cliente mais je trouve cette phrase pleinement savoureuse.

"La pêche est un sport merveilleux. Pour les pêcheurs comme pour les moustiques" me plaît beaucoup aussi.

Au fil de la lecture, on se demande sans cesse quel est le degré d'ironie. Elevé, probablement.

Les animaux qui s'adonnent à ces pratiques le font avec un tel sérieux!

La girafe qui oublie sa perche pour sauter, tout en gardant son air concentré est cocasse, tout comme son sourire quand elle atterrit finalement sur la tête (après un saut magnifiquement réussi).

On en vient à se demander quel genre de sportif est l'auteur, la réponse réside peut-être dans cet autre extrait: "L'aviron est un sport formidable. On s'installe confortablement sur la berge, on mange, on boit et on encourage les athlètes quand ils passent à toute vitesse."

Un bel album au format généreux, qui se prête à la lecture à voix haute et que j'imagine très bien investit par les enfants entre eux.