Douze petits carrés de couleurs égaillent alors la maison dans la quelle on pénètre enfin, pour souhaiter une bonne nuit aux chats, dont les yeux maintenant sont clos.

Comme les images, le texte est épuré, d'ailleurs les phrases ne s'achèvent pas par un point mais par un simple saut de ligne.

L'épaisseur et la très belle qualité du carton utilisé donnent envie de caresser cet album, la découpe nous invite à pénétrer à l'intérieur du livre comme elle invite les chats à rentrer dans la maison.

Bien sûr, cet album se prête parfaitement à la lecture du soir, à ou tout autre moment de la journée. Mais n'en faisons pas un livre "pour faire dormir" les bambins récalcitrants (et ne le résumons pas non plus à un livre pour apprendre les couleurs), d'une part parce que ça ne fonctionne pas, d'autres part parce que ce serait très réducteur. Et une bien piètre façon de voir la littérature enfantine.