un_amour_de_petite_soeur_int_1.jpgBien sûr, les points plus difficiles sont abordés, avec la même délicatesse: Le bébé qui prend toute la place, la petite concurrence qui se met en place entre eux.

Mais il y a aussi les moments où on est bien contents d'être deux, parce que les jeux en sont enrichis, parce qu'on se rassure mutuellement. C'est souvent l'image qui donne tout son sens au texte, ainsi quand Archibald nous raconte qu'il réconforte sa petite sœur l'image montre une réalité bien différente. Et quand il dit qu'il aimerait qu'elle ne grandisse pas trop, on voit qu'elle vient manifestement de gagner la course à vélo.

Dans l'ensemble l'album séduit par la justesse des sentiments, la douceur du récit et l'élégance des images.

Pour une fois, la naissance n'est pas racontée comme un grand chambardement mais plutôt comme une continuité naturelle à la vie de famille.

un_amour_de_petite_soeur_interieur.jpg