La poésie du texte et la grande douceur des images font de cet album une lecture très apaisante. Il y a tous ces sourires, dans les paroles et sur le visage du père. Cette patience aussi.

L'inquiétude pour l'avenir du nourrisson n'est pas occultée, même si, à travers les paroles du grand frère, elle est mise sur le même plan que la crainte de perdre sa place auprès de maman.

La fin est ouverte et toujours centrée sur l'ainé, qui a suffisamment cheminé pour être prêt maintenant: le bébé peut arriver à la maison.