Mais cette plénitude ne peut durer toujours, bébé est attendu, il va bientôt devoir naître. La grande sage femme éteint la lumière et pose don doigt sur la bouche du bébé "chuuut", laissant son emprunte sur la lèvre supérieure. te_voila_interieur.jpg

Anaïs Vaugelade  nous offre ici une version laïque du conte hébreu où c'est un ange qui impose le silence au bébé.

Elle y a glissé les héros des enfants (Mary poppin's, le chat bus, superman) et une maman bienveillante qui s'assure que la transition ne soit pas trop rude pour le bébé. Elle garde en secret un morceau de la couverture doudou qui sera le lien entre le monde d'avant et celui d'après.

L'ensemble forme un album d'une grande douceur qui, à mon avis fait parfaitement échos au ressenti des enfants: au fond, ils ont tous à un moment imaginé que le monde était né avec eux.

voir aussi l'avis de Céline du tiroir

diaspora*