La première page présente les ouvriers, parmi eux deux femmes dont une qui a la bouche ouverte, je suppose donc que c'est elle qui invective les autres: "Hé, les gars, mettons nous au travail"

Des pages aux couleurs très vives montrent alors les engins de chantiers qui fascinent tant les enfants. "démolissons cet immeuble (...) déracinons cet arbre au bulldozer"

Au fil des premières pages les enfants très moteurs sont en général ravis de voir cette destruction organisée, ils doivent s'identifier aux ouvriers qui ont le pouvoir de détruire un immeuble comme eux cassent un château de sable.
Puis c'est la pause "et maintenant, déjeunons" et enfin la (re)construction: "mélangeons le ciment, soulevons cette poutrelle"

Des images très lisibles même par les plus jeunes, aux couleurs qui accrochent le regard. Un texte simple et qu'on retient tout de suite. Une histoire très simple et pourtant structurée.
Si vous offrez ce livre à un dixhuitmois préparez vous à le lui lire très souvent au moins jusqu'à ses 4 ans. 

Si votre enfant à déjà 4 ans il n'est pas trop tard, d'ailleurs je le lis beaucoup à des enfants de maternelle.

Une valeur sûre.

diaspora*