Arrivé à la gare, déception, le train du soir est annulé. Mais Simon ne peut pas attendre le matin, il décide de partir à pied, le long de la voie ferrée. Quand le chemin de fer s'enfonce dans un tunnel, il commence à escalader la montagne. Courageux petit lapin, à la force de ses petites pattes, il va grimper toute la nuit pour arriver finalement juste en même temps que le train. simon_sur_les_rails_interieur.jpg

Un road movie solitaire, une histoire d'amour fraternel, ou de courage, ou de persévérance. On pense évidemment au lapin d'Alice au pays des merveilles. Mais le pays de Simon semble ancré dans le réel, un monde avec des usines à marteau, des trains annulés et des montagnes dures à escalader. Comme le texte, l'image est très simple, presque elliptique. Une économie de moyen qui met en valeur les expressions de Simon, très touchantes.