ringard gravet littérature enfantine

Notre pauvre cabot fait pourtant de sacrés efforts, il va jusqu'à se documenter dans le très sérieux journal Haute-forme ou camper devant la boutique Chapeau bas mais en vain. A croire qu'il porte la ringarde-attitude en lui.

Et s'il suffisait de ne plus suivre la mode pour la créer?

Avec son style graphique tonique et efficace et sa plume rythmée sans jamais être bavarde, Emily Gravett égratigne les diktats de la mode et porte un regard tendre sur celui qui est mis à l'écart, victime de ne pas rentrer dans le moule. Un album léger et peu démonstratif, jubilatoire pour tous ceux qui se sont un jour retrouvés dans la situation d'Harbert. 

diaspora*