Pour petite Anna, qui s'est réveillée la première, c'est un espace de liberté. Accompagnée de Shiro le chat, elle profite de cette solitude. Personne pour lui reprocher d'avoir mangé les cerises. Sa sœur endormie ne remarque même pas qu'Anna lui a piqué sa poupée, ses feutres, tous ces trésors si précieux pour les enfants.

reveilles_les_premiers_int.JPGDans cet album, chaque page est un tableau au cadrage soigné, qui alterne différents points de vue. Vue subjective, le regard d'Anna sur ses mains, pleines de cerises. Vue à hauteur d'enfant qui montre le chat en gros plan. Image de la fillette au second plan qui joue dans son lit tandis qu'à l'avant plan sa sœur endormie ne se doute de rien. Chaque image est construite avec talent. Sous les pinceaux de Komako Sakaï tout est poétique, le jour qui s'est levé sans qu'Anna ne s'en aperçoive, le pigeon qui roucoule dehors, tout est emprunt de douceur, de chaleur.

Finalement, la solitude à ses limites et c'est dans le lit de sa grande sœur qu'Anna va se rendormir.

Cet album est un très gros coup de cœur !

diaspora*