Ils ont chacun un message à adresser à Duncan et ils comptent bien être écoutés.
Ainsi, crayon rouge est épuisé, il travaille beaucoup trop. De Noël à la st Valentin, il s'épuise à colorier lutins, cœurs et autres camions de pompiers.

rebellion_chez_les_crayons_interieur.jpgCrayon blanc, à l'inverse, se sent absent. Il ne sert à colorier que les vides entre les choses. Crayon noir se sent délaissé, il en a assez de dessiner des choses qui sont ensuite coloriées par tous les autres. Quant à crayon orange et crayon jaune, ils sont en conflit permanent pour savoir qui est la véritable couleur du soleil. 

sur chaque double page est présentée la lettre à gauche et une illustration (aux crayons cire, forcément) met en scène chaque protagoniste aux cotés des dessins qui appuient peur propos.

Les douze crayons vont ainsi manifester des doléances aussi variées qu’inattendues. Et Duncan va devoir déployer des trésors d'imagination pour les satisfaire tous.

Cet album m'a mise en joie parce qu'il fait remarquablement échos au coté animiste des enfants qui, dans leur jeux, donnent vie à toute sorte d'objets fantaisistes. Depuis qu'elle se l'est approprié, ma cadette (de 3 ans) remercie chaleureusement ses pastels après les avoir fait travailler dur (bon, elle les gronde aussi un peu quand ils dépassent, mais ils avaient qu'à pas aussi)