poto_le_chien_litterature_enfantine.jpgDans une très belle image en plongée on le voit, silhouette imposante, s'adresser à son chien tout piteux, avec toute la tendresse que peut avoir un homme pour son chien. Et il lui prépare son pâté.

Les mots (pourtant simples) comme les images ont dans cet album une grande force évocatrice. On est dans une chanson de Brassens, dans unepièce de Pagnol, dans un souvenir de notre propre enfance. Hors du temps, l'histoire est servie par les magnifiques images où les couleurs franches dominent et tranchent avec le noir omniprésent. C'est un très bel album qui ne manque pas de susciter des émotions.

Pour en avoir plus sur son autrice, visitez donc son site.

diaspora*