Cet imagier donne une furieuse envie d'aller toucher des légumes, de mettre son nez au raz du sol, de sentir l'odeur de la terre. On caresse la page, on se demande si l'aubergine est lisse ou rugueuse, si sa tige est douce ou piquante. Les enfants les plus citadins peuvent peiner à reconnaître le cornichon dans son habitat naturel (quoi, ça ne pousse pas dans un bocal?!? Et les poissons sont pas carrés peut être?) ou le petit pois dans sa cosse. potirons_interieur.jpg

Un imagier en somme qui, au delà de la beauté, est une véritable éducation du regard, qui incite les enfants à ouvrir les yeux et à s'émerveiller de ce qui les entoure.Un autre avis sur ce livre sur le blog lire et merveilles

diaspora*