On connait l'attrait de cet auteur pour les grands peintres. Ici, il fait corps avec son sujet, racontant à la première personne un épisode intime de la célèbre peintre mexicaine.

On retrouve aussi le thème de la résilience (soutenue par l'art et l'imaginaire) et de la moquerie, souvent présent dans les albums d'Anthony Browne.

J'ai eu, à la lecture de ce livre, le sentiment d'une véritable identification de l'auteur à son personnage, il porte tout naturellement un regard très touchant sur la fillette. Il réussit magnifiquement dans les images une symbiose entre son propre univers et celui de Frida Kahlo.