L'auteur utilise la mise en page, le cadrage, la présence ou non de décor, pour appuyer son propos et rendre l'émotion d'autant plus perceptible pour le lecteur.

La dernière page l'invite à s'exprimer à son tour. C'est mon seul petit regret au sujet de cet album, rapport au droit de se taire, issu des Dix droits du lecteur dont je vous parlais il y a quelque temps.

A part ça c'est bien mené, Marcel suscite l'empathie des enfants même jeunes, le travail sur ses émotions est réussi. L'image est travaillée sans être surchargée, on comprend que l'auteur s'adresse ici à un public plus jeune que dans ses autres albums, mais il ne simplifie pas à l'extrême pour autant et mise sur la construction globale de l'image plus que sur les petits détails qu'il affectionne pourtant.

La version cartonnée sera sans doute plébicitée par les professionnels de la petite enfance, d'autant qu'elle est un peu moins chère que la version papier.