p__tite_pousse_litterature_enfantine_int.jpg

Elle y rencontre tour à tour une grenouille, un poisson, un écureuil et enfin une taupe. Chacun a quelque chose à lui apprendre, mais sa soif de connaissance n'égale pas sa soif de liberté, elle mène sa route, volontaire, enfin émancipée. Et quand elle décide de poser sa coquille de noix chez taupe, ce n'est que pour y passer l'hiver. Personne ne la retiendra jusqu'à la fin des temps, c'est beaucoup trop long!

C'est finalement librement, de son plein gré, qu'elle reviendra chez la vieille dame, derrière la fenêtre désormais ouverte.

On reconnait ici le point de départ du célèbre conte d'Andersen, la petite Poucette et sa coquille de noix, mais ici c'est avant tout la relation à la mère symbolique qui est mise en avant, le besoin de liberté de la petite, la compréhension de la vieille dame à son retour.

Les images délicates, fraiches et joyeuses donnent une grande légèreté au propos. P'tite pousse affiche une belle confiance en elle qui lui donne des ailes et ravit les bambins qui écoutent cette histoire.

Une bien belle façon de parler de liberté d'agir aux enfants.

Cet album est apprécié aussi par Pépita.

diaspora*