Ils scrutent, repèrent puis pointent joyeusement la tête du chien qui émerge d'un tas de peluches ou qui se camoufle dans les hautes herbes du jardin. Certains adorent chercher aussi les autres objets, d'autres se concentrent sur Momo, et puis il y a ceux qui lisent cet album comme un simple imagier, ils désignent, parfois nomment les objets et s'ils sondent l'image ce n'est pas pour participer au jeu de recherche.

Chacun sa démarche de lecteur, en tout cas tous apprécient.


Il faut dire que Momo est franchement attachant et que le travail photographique est de qualité. Avec un jeu de raisonance entre les couleurs de la page de droite et de gauche, chaque double nous plonge dans une ambiance. L'auteur est canadien et ses photos sont juste assez dépaysantes et suffisamment familières à la fois.