Les enfants s'amusent de ce décalage entre le texte et l'image, ils ne sont pas dupes et comprennent parfaitement que l'ours n'est pas à la fête.

Mais, comme dans l'opus précédent, l'amitié aura raison des divergences de goût, ils finiront par trouver l'activité qui leur plaît autant à l'un qu'à l'autre  et, ensemble, Lièvre et Ours profiteront de la journée, qui se terminera en beauté par une tasse de chocolat chaud.

On retrouve dans cet album toutes les qualités du premier: beau format, beau papier, le coup de crayon inimitable d'Emily Gravett, des personnages attachants et un texte court.
Les enfants, même très jeunes, identifient immédiatement que les deux livres vont ensemble.