Un disque où on dit, où on chante que mémé fut bébé, qu’après la compote papa a encore un peu faim parce que "pour un papa, purée compote c’est un peu peu, », et que si maman n’est pas là c’est parce qu’elle construit des ponts. En tractopelle. C’est son travail. Mais c’est pas grave parce que ce soir elle reviendra.  Et en attendant, y’a la vieille dame du coin de la rue, l’abuella, celle qui vient « d’Amérique lointine » qui va garder bébé. Et « là bas, bébé sera bien », oui.

 

Récits et chansons alternent au son du Ukulele et de l’accordéon. C’est joyeux, très rythmé et vivant. J’apprécie particulièrement la convivialité qui se dégage de ce disque où grands et petits grandissent et vivent conjointement, les uns avec les autres main dans la main. Et puis il y a plein de jeux avec les sonorités, de références, de clins d’oeil à d’autres chansons, d’autres chanteurs.

Annie Gaillet est conteuse pour les tout petits.

Béatrice Maillet est musicienne. Elle aime les formes simples et les mots qui jouent.

Le disque est issu d’un spectacle.

 

http://annie-gallay.fr/

http://spectacles.enfancemusique.asso.fr/artiste/beatrice-maillet/