Trente-six animaux sont présentés en détails, parmi lesquels mon préféré l'axolotl, la classique rainette aux yeux rouges, l'anachronique lézard à collerette (qu'on imagine fort bien dans l'opus précédent) et le cobra royal que, personnellement, je ne trouve pas très rassurant. J'y ai découvert des bestioles dont je n'avais jamais entendu parler et même des mots inconnus (oui, j'ignorais que le caméléon avait des cornes verrusqueuses, mon correcteur automatique ne connait pas non plus d'ailleurs).

Le dessin est toujours très précis, scientifique, détaillé. Au point qu'un enfant m'a demandé si il s'agissait de photos. Et beaucoup d'autres y ont réfléchit à deux fois avant d'oser toucher la page!