le_bondivore_geant.jpg

Vous l'aurez compris, nous sommes dans une histoire en randonnée où chaque nouvel animal va devoir demander l'aide d'un plus grand.

Si l'histoire en elle-même n'est pas très originale et la chute assez attendue, l'humour est au rendez-vous et l'album fonctionne très bien avec les bambins (qui, eux, n'en ont pas déjà lu plein sur la même structure).

Mais c'est surtout les illustrations d'Helen Oxenbury qui font mouche. Les animaux sont toujours hyper expressifs. Leur assurance première contraste fortement avec leur couardise quand ils se sont frottés au bondivore.

La solidarité dont font preuve les animaux jusqu'au bout de l'histoire (ils sont beaux joueurs même quand ils découvrent avoir été bernés) est joyeuse et plaisante.

Les bambins apprécient cette histoire et la demandent en boucle, jusqu'à la connaitre par cœur.

diaspora*