Et, chacun le sait, l'aventure est au bout du jardin. Elle débute avec une chevrette qui impressionne beaucoup le trio (elle est petite, certes, mais elle a des cornes tout de même).

Hop, le landau dans la barque, les voilà partis au fil de l'eau.

Avec toujours la même bonne humeur les trois personnages voient leur barque prendre l'eau, accostent sur une île pas aussi déserte qu'on pourrait le croire et finissent par rentrer à temps pour le retour de Birgit. 

Et pendant tout l'album un vent de fantaisie, de légèreté souffle sur l'histoire. C'est farfelu, c'est drôle, c'est tendre mais jamais fleur bleu, bref, c'est un coup de cœur. 

Si j'en crois la quatrième de couverture, il s'agit là du deuxième opus des aventures de Karl et Lütti. Le premier, "Une vie domestique", a échappé à ma vigilance. J'ai beau éplucher les catalogues des éditeurs, passer des heures dans les librairies et les bibliothèques, il y a toujours des albums que je découvre en retard! J'espère le voir rapidement, je ne doute pas qu'il soit aussi plaisant que celui là.

diaspora*