Et quand un nouveau venu fait son apparition, ils prêtent même aux personnages un véritable pouvoir d'agir sur le monde, puisqu'ils s'interrogent pour savoir si le visiteur à été poussé du rebord de la fenêtre par un des protagonistes.

Le récit se fait en images plus qu'en mots, il a un rythme lent, doux, et invite à la discussion avec les enfants. Les illustrations, très épurées, qui laissent la part belle au blanc de la page, se laissent interpréter. Il y a beaucoup d'élipses entre les pages, le temps qui passe est évoqué en filligrane, tout comme le thème de l'amitié. La petite surprise de la fin est fraiche et plaisante, tout comme l'ensemble de l'album.

L'attente a reçu le prix caldecott, un gage de qualité qui ne m'a encore jamais déçue (et les éditions du genevrier ont la bonne idée d'en avoir fait une collection, qui regorge de merveilles).