Comme dans Les deux grenouilles à grandes bouches, Pierre Delye intégré le folklore enfantin et les blagues de cour de récréation à son récit, en les mêlant ici à des épisodes poétiques voire philosophique.

Ce qui donne un livre  hybride, entre bande dessinée et album, dans le quel l'humour tient une grande place et qui, sous une apparente légèreté, alimenté la réflexion des enfants.

Ajoutons à cela le talent de Ronan Badel, qui rend les personnages très expressifs ce qui renforce l'humour.

Les enfants de maternelle aiment écouter cet album, les lecteurs débutants peuvent le lire par chapitre et les plus grands le dévorent d'une traite.