promenons_nous.jpgPromenons-nous dans les bois, à l'inverse montre l'apparition d'un élément nouveau à chaque page. La silhouette du loup se dessine peu à peu par ses vêtements montrés seuls sur fond blanc. Ridiculisé par une culotte à poids avant même d'être montré, civilisé au point de porter une cravate ( seul élément qui n'est pas mentionnée dans la chanson), notre loup ne semble pas très effrayant. La chute le confirme d'ailleurs: si les trois petits cochons l'ont appelé de leur chant pendant tout l'album, c'est bien pour qu'il soit le dindon de la farce.

Tous les titres de la collection (y compris une poule sur un mur, qui n'est actuellement plus disponible, mais j'espère que ça ne durera pas) jouent ainsi sur l'apparition et la disparition de l'image ou du texte. Un choix qui fait échos aux jeux de coucou qui passionnent les bébés.

J'aime beaucoup travailler avec ces albums qui rassemblent petits et grand dans le même plaisir. Aujourd'hui, c'est une fratrie de 4 enfants, de 6 mois à 7 ans, qui a chanté en cœur avec moi (certes, le bébé ne chantait pas, mais c'était lui qui donnait le rythme!) Il n'y a rien de tel pour mettre une ambiance festive dans une salle d'attente ou dans une section de crèche.

Et ne manquez pas d'aller voir le site internet de l'auteure, vous y verrez un bébé lecteur absolument craquant (et des images de l'intérieur des albums)