falgu_le_fermier_interieur.jpegAprès le vieil homme, c'est un charmeur de serpent, puis une troupe de danseurs qui viennent partager le voyage. Et nous voilà partis, en compagnie de Falgu, pour une histoire en randonnée à accumulation. 

L'ambiance dans la carriole est joyeuse et dansante, chaque nouveau venu ajoute un son à la mélodie collective.

Quand Falgu à finalement déposé tout le monde, il espère profiter du silence de la nuit;
Mais la nuit est-elle vraiment silencieuse?

Pris d'une soudaine nostalgie, notre héros va s'en retourner à sa ferme qui, tout bien réfléchit, lui semble surtout gaie et vivante.

Une histoire en randonnée, avec des onomatopées à chaque page, ne peut que séduire les enfants. Ils l'apprennent par cœur très rapidement, s'amusent à reproduire de "doum-doum" du tambour ou le "trot-trot" des bœufs. Quant à moi, c'est surtout les illustrations, servies par le grand format et l'album (et la très belle qualité du papier) qui ont retenu mon attention. C'est beau, c'est plein de gaieté, ça met de bonne humeur.  Falgu_le_fermier_part_en_voyage_Soundar_Nair_interieur.jpeg

diaspora*